Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

Nous nous dirigeons vers un week-end de Pentecôte estival, à la fois très ensoleillé et chaud. Il s’agira même de la Pentecôte la plus estivale depuis 2010 à l‘échelle nationale.

Le soleil, qui règnera à nouveau sans partages aujourd’hui, nous dirige vers des records d’ensoleillement pour le mois de mai.

vendredi 22 à 11:09

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 5/10 (MOYEN)
Vent : -

Pression :
Twitter

Saints de glace : des gelées observées cette année

Retour à la liste

Article publié le 12/05/2020

Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais ont la réputation d'apporter du froid et des gelées matinales du 11 au 13 mai. S'il s'agit surtout d'un repère temporel correspondant aux ultimes sursauts de l'hiver, le gel est bel et bien présent cette année.

 

Gelées pour les Saints de glace 2020

 

Cette année, les températures ont bel et bien chuté dès l'arrivée des Saints de glace. Une descente d'air froid venue du pôle a apporté une chute vertigineuse des températures sur la moitié nord dès le lundi 11 mai.

 

Évolution de la température entre le dimanche 10 et le lundi 11 mai 2020 à Strasbourg - via infoclimat.fr

 

Avec l'arrivée de l'air froid par le nord, les températures se sont littéralement effondrées sur la moitié nord durant la journée du lundi 11 mai. C'est dans le nord-est de la France que cette chute fut la plus spectaculaire, au lendemain d'un dimanche 10 mai encore dominé par une chaleur estivale.

 

À Strasbourg, le thermomètre affichait 27,8°C dimanche après-midi. Lundi, il ne faisait plus que 5°C en plein après-midi - une baisse de 23°C en l'espace de 24 heures ! Mardi matin, on a relevé 1,7°C, portant à 26,1°C l'amplitude thermique en 36h ! Un tel contraste est particulièrement remarquable en France où observer une baisse aussi durable du thermomètre relève de valeurs records.

 

Par ailleurs, Metz a battu son record de froid pour une deuxième décade de mai avec une température maximale ayant culminé à un tout petit 7,4°C ce 11 mai 2020 ! Là aussi, le thermomètre a perdu 19°C en l'espace de 24 heures, un contraste inédit en dehors de la période hivernale !

 

Températures minimales du mardi 12 mai 2020 - Météo Villes

 

Ce mardi matin, de faibles gelées ont été observées dans le nord de la France, principalement entre les Hauts-de-France et le Grand-Est. Des valeurs négatives ont été enregistrées dans les campagnes, faiblement positives dans les agglomérations.

 

Quelques valeurs négatives enregistrées à l'aube ce 12 mai :

  • -1.8°C à Porcelette (57)
  • -1.7°C à Buhl-Lorraine (57)
  • -1.1°C à Boviolles (55)
  • -1.0°C à Badonviller (54)
  • -0.9°C à Doullens (80)
  • -0.7°C à Épinal (88)
  • -0.6°C à Rocroi (08)
  • -0.2°C à Luxeuil (70)

 

Des records de froid pour des températures maximales ont également été établis ce mardi, notamment dans le sud-ouest de la France. À Bordeaux, le thermomètre n'est pas monté au dessus de 12,3°C, la valeur la plus basse pour un 12 mai depuis le début des relevés.

 

Températures minimales du mardi 12 mai 2020 - Météo Villes

 

Demain mercredi 13 mai, de nouvelles faibles gelées concerneront le nord de la France. Le risque sera plus net entre la Normandie et les Hauts-de-France, jusqu'aux campagnes lorraines et champenoises. Le thermomètre pourra s'approcher du 0°C par endroits, descendant autour de -1°C dans certaines campagnes (à l'image de mardi matin). Saint Servais apportera donc lui aussi un peu de gel, cantonné au nord de notre territoire.

 

 

Saints de glace : un repère temporel

 

Pour beaucoup, qui dit Saints de glace dit temps froid et gel. Pourtant, il s'agit d'une déformation de leur véritable signification.

 

Saint Mamert (11 mai), Saint Pancrace (12 mai) et Saint Servais (13 mai) ont la réputation d'être plutôt froids

 

Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais ont la réputation d'apporter du froid. Pourtant, rien ne dit qu'une météo froide va s'abattre durant les 11, 12 et 13 mai. En réalité, ces dates ont été retenues par nos ancêtres comme un repère temporel au delà duquel le risque de gel en plaine devient très faible. Les anciens vous le diront : il vaut mieux attendre que le 13 mai soit passé pour semer les plantes les plus sensibles au gel. Cela ne veut donc pas dire qu'il fera froid durant les Saints de glace, mais simplement que les chances de gel deviennent très minces une fois ces dates passées.

 

Météo France le confirme : les relevés sur de nombreuses décennies ne témoignent d'aucune baisse récurrente de la température entre le 11 et le 13 mai. Le temps très frais de ces Saints de glace 2020, survenant après un hiver et un début de printemps anormalement doux, n'est autre que le fruit du hasard. D'ailleurs, les Saints de glace ont parfois fait l'objet de records de chaleur, même il y a très longtemps : à Paris, le thermomètre atteignait 30 à 33°C durant les Saints de glace 1912 !

 

De nos jours, près de 6 années sur 10 se déroulent sans aucune gelée en plaine durant la période des Saints de Glace. Il faut toutefois nuancer ce repère temporel car le gel peut encore être observé en plaine jusqu'au début du mois de juin. Retenons une chose simple : Dame Nature n'obéit à aucun calendrier !

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google