Récupération de votre position...
Météo en France
Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Sécheresse : situation hydrologique toujours inquiétante

Retour à la liste

Article publié le 25/11/2018

Malgré une saison humide ayant déjà débuté, le manque d'eau reste particulièrement criant sur les 3/4 du pays depuis l'été dernier. Les précipitations se font notamment très rares en cet automne 2018, et la sécheresse ne parvient pas à se résorber. Hormis près de la Méditerranée ou les conditions sont radicalement opposées, les sols restent secs voire exceptionnellement secs du Massif-Central aux frontières de l'Est.

Indicateur du niveau de sécheresse des sols entre août et octobre 2018 - Météo-France

Entre le début du mois d'octobre et celui de novembre, peu d'amélioration notable sur la plupart des régions. Une transition radicale a toutefois eu lieu dans le Sud-Est où les sols sont désormais saturés (inondations à la clé >>).

Indice d'humidité des sols au 1er octobre et au 1er novembre 2018 - Météo-France

Ce manque de pluie et cette sécheresse des sols a plusieurs conséquences. Elle se répercute au niveau des cours d'eau, actuellement à des niveaux particulièrement bas voire critiques en Auvergne-Rhône-Alpes et en Franche-Comté. Sur les 810 sites de mesure, ce sont 82% des stations qui ont observé un débit inférieur à la moyenne habituelle d'un mois d'octobre. Ce sont même plus de la moitié des stations en rivière qui relèvent un débit mensuel avec un décifit supérieur à 60%.

Bilan des débits moyens des cours d'eau en octobre 2018 - MTES

Une autre conséquence néfaste se manifeste au niveau de la végétation et des nappes phréatiques. La recharge des nappes et le besoin naturel des plantes ponctionne une partie de l'eau disponible en surface (c'est l'évapotranspiration). Lorsque les pluies permettent de subvenir à l'ensemble de ces besoins, on parle dès lors de "pluies efficaces".

Le bilan national est là aussi particulièrement déficitaire, avec un déficit de pluies efficaces de plus de 75% sur la quasi-totalité des départements (seul le Sud-Est est en excédent). Autrement dit, les quantités de pluies tombées entre septembre et octobre sont plus de 4 fois inférieures aux quantités absorbées par les plantes et les nappes (consultez notre article dédié aux nappes phréatiques >>). Un manque problématique pour toute la végétation !

Anomalie des pluies efficaces sur deux mois, de septembre à octobre 2018 - Météo-France

Pour éviter une aggravation du stress hydrique, des arrêtés de limitation des usages de l'eau sont encore valables. Au 25 novembre, 67 arrêtés étaient en vigueur, répartis sur 33 départements. Ce sont donc 5 départements et 11 arrêtés supplémentaires par rapport à la situation du début du mois de novembre.

La totalité des départements de la Creuse, de la Haute-Vienne, du Jura, du Doubs et du Territoire de Belfort sont par ailleurs en état de crise.

Etat des arrêtés de limitation des usages de l'eau au 25 novembre 2018 - Propluvia

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google