Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

>> Attention car un front froid bref mais actif circulera en soirée (après 18/19h) avec des pluies passagèrement soutenues accompagnées de fortes rafales de vent, pouvant atteindre 80 km/h sur l‘Île-de-France.

16h01 – Le ciel reste très encombré en lien avec une humidité importante dans les basses couches. Quelques éclaircies sont tout de même parvenues à se développer mais elles ne dureront pas car le front froid est en approche par la Normandie.


  • En quoi votre site internet n’est pas comme les autres ? >>

jeudi 20 à 16:01

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Une vague de froid est-elle encore possible en cette saison ?

Retour à la liste

Article publié le 12/02/2020

La France vit un hiver excessivement doux avec un froid et une neige brillant par leur absence en plaine. Un véritable épisode hivernal est-il encore possible dans les semaines à venir ? Point complet sur les prévisions et retour sur les événements passés.

 

Quelles prévisions pour les semaines à venir ?

 

Après des mois de décembre et janvier dominés par la douceur et une première partie de février n'ayant rien apporté de bien différent, les projections du modèle européen (cartes ci-dessous) s'attendent au maintien des anomalies douces sur l'ensemble du continent au cours des 4 prochaines semaines, nous menant jusqu'à la première décade du mois de mars. Cette tendance est confortée par les modélisations du modèle américain.

 

Modélisation des anomalies thermiques en Europe au cours des 4 prochaines semaines - modèle ECMWF via les services météo hongrois

 

À une saison où les jours rallongent et où les températures remontent, il sera difficile d'observer de véritables manifestations hivernales si les anomalies thermiques à la normale restent dans le positif. Nous pourrions - au contraire - boucler un hiver météorologique historiquement doux.

Côté ciel, plusieurs perturbations avec pluie et vent devraient nous concerner jusqu'en début de semaine prochaine. Ensuite, les projections entrevoient un temps moins agité pour la dernière décade de février et la première de mars, au cours desquelles les hautes pressions pourraient dominer.

Si l'hiver arrive, il risque donc de se manifester très tardivement...

 

 

Retour sur les épisodes hivernaux en fin de saison froide

 

Si nous venons de voir que la suite du mois de février ne sera sans doute pas très hivernale, des épisodes de froid et de neige peuvent encore être observés à cette saison et bien au delà. Plusieurs exemples existent dans l'histoire récente. Le dernier épisode de froid marquant concernant le mois de février remonte à 2012.

 

Vague de froid en février 2012

 

La vague de froid de février 2012 et ses conséquences ont rapidement fait la une de la presse

 

Il y a 8 ans, la France était concernée par une vague de froid d'intensité remarquable (la plus forte depuis 1987) ! Et pourtant, les mois de décembre et de janvier avaient été excessivement doux et brillé par l'absence de manifestations hivernales en région de plaine.

L'air glacial débarque sur la France dès la toute fin janvier et va alors s'installer durant près de 2 semaines sur notre pays, s'accompagnant de plusieurs épisodes neigeux.

 

Températures minimales observées le dimanche 12 février 2012

 

Dans de nombreuses régions, aucun dégel n'est observé durant 7 à 10 jours et les températures nocturnes s'abaissent régulièrement sous les -10°C. Le dimanche 12 février 2012, on relèvera jusqu'à -12°C dans le sud-ouest, -15°C à Metz, Évreux & Troyes et -17°C à Luxeuil !

 

À Decize dans la Nièvre, la Loire est en grande partie prise par la glace le 8 février 2012

 

Plusieurs cours d'eau se figent dans la glace, comme la Loire dans le centre de la France ou encore la Saône jusqu'à Lyon. Cette vague de froid est d'autant plus marquante qu'elle est survenue après de longues semaines d'anomalies douces et alors que certains avaient déjà rangé les vêtements chauds.

 

Tempête de neige au nord en mars 2013

 

Tempête de neige et accumulations folles aux Pieux dans la Manche le 12 mars 2013 - photo Infoclimat

 

Bien que premier mois du printemps météorologique, mars est régulièrement le témoin d'épisodes de froid et de neige en plaine. À cette saison, le risque de froid intense diminue considérablement mais les épisodes neigeux sont toujours possibles sur de nombreuses régions.

Un épisode véritablement mémorable s'est produit sur les régions bordant la Manche les 11 et 12 mars 2013. Une véritable tempête de neige dépose plusieurs dizaines de centimètres du nord de la Bretagne jusqu'à la frontière belge. Dans la Manche et le Calvados, le blizzard forme des congères qui atteignent 1 à 2 mètres dans certains secteurs !

 

Offensive hivernale du 17 au 21 mars 2018

 

Jusqu'à près de 20 cm de neige dans le Val-d'Oise le 17 mars 2018 - photo E. Berrod

 

Plus récemment et plus tardivement encore, une offensive hivernale avait concerné la France entre le 17 et le 21 mars 2018, apportant du froid et de la neige dans plusieurs régions. Il a neigé jusqu'à Marseille le 21 mars et un épisode neigeux conséquent s'était produit en Île-de-France le 17, donnant jusqu'à 20 cm dans le Val-d'Oise !

L'hiver 2017-2018 avait été contrasté. Assez doux et humide en décembre et janvier puis plus froid et parfois neigeux au cours du mois de février. Encore une preuve que l'hiver peut parfois démarrer tardivement...

 

Épisode neigeux tardif dans le Boulonnais le 7 avril 2008

 

Plus de 30 cm de neige à La Capelle-lès-Boulogne dans le Pas-de-Calais le 7 avril 2008 - photo Infoclimat

 

En avril, les épisodes majeurs deviennent rares mais voir des flocons en plaine au cours de ce mois est encore monnaie courante. En 2008, un épisode neigeux majeur et très tardif avait affecté l'extrême nord du pays. Le Boulonnais (Pas-de-Calais) s'était retrouvé sous plus de 30 cm le 7 avril 2008 après une nuit entière de chutes de neige résultant de précipitations stationnaires et de la mise en place d'un effet d'isothermie.

Ce n'est qu'à partir du mois de mai que le risque de neige en plaine devient très faible, se manifestant essentiellement sur le nord et l'est du pays sous la forme de giboulées - surtout en début de mois.

 

Vous l'aurez compris, même si les modèles de prévisions n'entrevoient pas de perspectives froides, il n'est pas encore possible d'affirmer que le froid et la neige ne viendront pas nous rendre visite avant l'installation de la saison chaude...

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google