Récupération de votre position...
Météo en France
Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 5/10 (MOYEN)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Vérifions le dicton "Noël au balcon, Pâques au tison"

Retour à la liste

Article publié le 19/04/2019

Noël au balcon, Pâques au tison. Ce dicton appartient à la catégorie des superstitions appliquées aux deux repères principaux de l’église chrétienne. Très connu, il tend à affirmer que si le jour de Noël est doux, celui de Pâques suivant sera froid.
Cette affirmation entre en contradiction avec les connaissances que nous avons aujourd’hui de la dynamique atmosphérique. On sait en effet que l’atmosphère est un milieu chaotique incompatible avec toute liaison entre deux jours distants de plus de trois mois. 
Le climat n’étant qu’une succession de périodes douces et d'autres plus fraîches, il est tentant de penser que la concordance Noël doux, Pâques froid se produit statistiquement 1 année sur 4. Que disent les statistiques à ce sujet ?



Le graphique ci-dessus met en relation la température moyenne mesurée à Besançon le 25 décembre de 1960 à 2003 avec celle du jour de Pâques qui a suivi. Rappelons que le jour de Pâques varie chaque année (dimanche suivant la première pleine lune après l’équinoxe de printemps), il peut ainsi y avoir plus d’un mois d’écart entre la première et la dernière date possible. Un jour de Pâques précoce sera statistiquement plus froid qu’un jour de Pâques tardif d’environ 3°C, mais le dicton ne prend pas cela en considération.
Force est de constater qu’il n’y a aucune corrélation entre un jour de Noël doux et un Pâques froid. Les années où l’adage se vérifie sont d’ailleurs assez peu nombreuses : 1974 / 1975, 1977 / 1978, 1980 / 1981, 1985 / 1986, 1987 / 1988, 1989 / 1990, 1997 / 1998 et 2000 / 2001. Sur la période 1960-2004, le phénomène ne s’est donc produit qu’une fois tous les cinq ans et demi ! Même pas l’occurrence d’une année sur quatre à laquelle on était en droit de s’attendre selon cette étude réalisée par François Scherrer (Météo-France) et Daniel Joly (ThéMA, CNRS-UMR 6049, Université de Franche-Comté) et publiée par la revue "Images de Franche-Comté".

Une autre étude menée par Michel Gagnard à partir des relevés de la station météo de Lyon-Bron entre 1920 et 2004 mène également à une conclusion limpide (>>).



D’autres dictons permettent des prévisions empiriques fondées sur le comportement des nuages, des animaux et des plantes. Ils contiennent certains éléments de vérité car la faune et la flore se comportent en partie selon le temps qu’il fait, parfois annonciateur du temps qu’il fera. Mais même ces derniers ont souvent été pris en défaut et ne sont pas à considérer comme vérités scientifiques. Gardons-les simplement en mémoire pour la puissance poétique qu’ils offrent parfois.

Ainsi, pour mieux appréhender la météo de Pâques 2019, reste notre bulletin national (>>) mis à jour quotidiennement.



Nos prévisions pour dimanche 21 et lundi 22 avril 2019


 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google