Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

>Le temps s’est dégradé hier par l’Allemagne et le Benelux. Cette nuit, avec le refroidissement, la neige remplace la pluie. Cette neige ne tient généralement pas au sol en centre-ville mais peut saupoudrer les collines et plateaux entourant la capitale ce matin (suivez ces chutes de neige via nos radars).

lundi 19 à 21:28

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Hiver : et si le froid faisait son retour fin Mars ?

Retour à la liste

Article publié le 11/03/2018

En cette fin de semaine, les températures sont quelques peu printanières sur de nombreuses régions, dépassant parfois les 20°C dans le Sud-Ouest (jusqu'à 24°C à Saint-Girons, en Ariège ce samedi).

Néanmoins, Mars est encore un mois de transition entre des premières advections douces printanières en provenance de Péninsule Ibérique, et les dernières coulées froides de l'Europe de l'Est et de l'Arctique. Et les quelques modélisations numériques récentes laissent entrevoir ces derniers potentiels hivernaux sur la France vers la fin du mois de Mars.

Anomalie de température à 1500m d'altitude - modélisation du samedi 17 au vendredi 23 mars 2018 - modèle GFS / WxCharts

Un scénario parmi d'autres encore anecdotique et à ne pas prendre au pied de la lettre compte tenu de l'échéance particulièrement lointaine. Ce type de modélisation évoque néanmoins ces dernières possibilités hivernales (gelées + giboulées neigeuses en plaine) toujours possibles en cette période de l'année.

Malgré tout, la moyenne des scénarios converge quelques peu vers une baisse progressive des températures pour la seconde partie du mois de Mars. Une évolution qui restera à affiner et surtout à confirmer ou infirmer au cours des prochains jours.

Température de la masse d'air à 1500m d'altitude - moyenne des scénarios à Paris (gauche) et Strasbourg (droite) - modèle ECMWF/Météociel

Des cas relativement récents démontrent ces potentiels hivernaux tardifs, parfois jusqu'en Avril voire en Mai !

Mars 2013 :

Un épisode majeur de froid et de neige se produit entre le 11 et le 15 mars. Toutes les régions situées au nord de la Loire sont presque paralysées par d'importantes chutes de neige. Des milliers d’automobilistes sont piégées sur les routes par d'énormes congères qui dépassent parfois 3m de haut, notamment en Normandie, Picardie et Nord-Pas-de-Calais.

Le parking de l'aéroport de Cherbourg sous des congères de plus de 2m - 13 mars 2013 - Infoclimat

 

Début Avril 2003 :

En avril 2003, les gelées étaient assez fortes et tardives, notamment entre le 5 et le 10 avril dans les régions de l'Est. En matinée du 8 avril, on relevait alors -10.2°C au Puy-en-Velay, -8.5°C à Charleville-Mézières, -7.9°C à Grenoble, -7.3°C à Vichy ou encore -7.1°C à Clermont-Ferrand.

Température minimale du 8 avril 2003 - Météo-France

 

Début Mai 2010 :

Le 4 mai 2010, la neige parvient a faire son apparition avec tenue au sol, de manière inédite en plaine sur le Lauragais, et dans l'Aude jusqu'à Carcassonne ! La neige tomba jusqu’à basse altitude des Pyrénées au Massif Central, causant de nombreux dégâts sur les vergers et les forêts. On  n’avait jamais vu une telle couche de neige au sol au mois de mai sur ces secteurs : 6 cm à La Salvetat sur Agoût (34 - 670 m), 8 cm à Combon (34 - 870 m), 12 cm à Aulus les Bains (09 - 750 m), 12 cm à Fraisse sur Agoût (34 - 760 m), 13 cm à Chaudeyrac (48 - 1140 m), 25 cm à Belcaire (11 - 1000 m).

Neige au sol à Esperce (Haute-Garonne, 250m d'altitude) - 4 mai 2010 - Infoclimat

Neige à Ax-les-Thermes (Ariège - 800m d'altitude) - 4 mai 2010 - JT de TF1

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google