Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

> L‘épisode de forte chaleur va se poursuivre aujourd’hui sut notre région puisque nous attendons 34°C dans la capitale cet après-midi (soit 10°C au dessus des moyennes d’une fin août !).

> Ce matin, les températures sont toutefois contrastées avec une petite fraicheur dans les secteurs ruraux mais un îlot de douceur urbain sur Paris : nous relevions en moyenne au plus bas entre 11 et 15°C en dehors du périphérique (10.7°C à Fontainebleau, 12.0°C à Pontoise), mais jusqu‘à 18.7°C au parc Montsouris, et même plus de 21°C sur les toits de Paris (21.8°C sur notre station de Saint-Germain des Prés).

> Un épisode de pollution à l’ozone est en cours. La circulation différenciée est reconduite ce lundi entre 5h30 et minuit : seuls les véhicules disposant des vignettes Crit’air 0, 1 et 2 sont autorisés à circuler >>

lundi 26 à 08:48

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 7/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Les fortes chaleurs reviennent à la charge... bientôt de façon durable?

Retour à la liste

Article publié le 17/06/2019

Aujourd'hui, le temps s'est nettement amélioré sur la France avec un ciel dégagé ou peu nuageux sur l'ensemble du pays, les Alpes du Sud étant les seules risquent de voir la pluie sous forme d'orages isolés cet après-midi. Les températures ont également amorcé une forte hausse. Ceci est dû au positionnement d'une dépression entre les Açores et le Portugal qui fait remonter un flux de sud et donc chaud sur notre pays.

Image satellite visible METEOSAT - infoclimat.fr

 

Aujourd'hui, le seuil de forte chaleur (température supérieure ou égale à +30°C) se limite au pourtour méditerranéen dans sa majorité, mais aussi aux alentours de la vallée de la Garonne et des Landes. D'une manière générale, il reste très au sud du pays aujourd'hui.

Voici les températures relevées à 15h en France:

Retrouvez nos observations ici >>

 

Un coup de chaleur d'intensité modérée mais peu durable

Dès demain, par contre, les fortes chaleur gagneront une grande partie du territoire. Les +30°C seront dépassés sur les 3/4 du pays et les +35°C pourraient être localement atteints dans le Sud-Ouest, sur les rives de la Garonne ou dans les Landes. La chaleur, elle n'épargnera que les secteurs soumis à une influence océanique forte comme les caps Bretons et Normands

 

Mais déjà, apparaîtront les signes d'une dégradation. Si le Soleil reste majoritaire sur le pays en journée, les orages gagneront de larges portions de la moitié nord en cours de nuit suivante. En fin de nuit, un axe orageux pourrait même se former du Sud-Ouest au Nord-Est dont les caractéristiques seront à déterminer localement (à retrouver demain sur les villes expertisées ici >> dans l'onglet "villes expertisées".

Retrouvez vos prévisions nationales ici >>

 

Ce coup de chaleur restera, comme les précédents, de courte durée car il se terminera mercredi dans les régions du Nord et de l'Ouest. En revanche, la chaleur pourrait se montrer plus persistante dans le Sud-Est.

 

Vers une chaleur durable à la fin du mois?

Les dernières tendances sont optimistes pour la suite. Même si des gouttes froides sont toujours présentes dans l'environnement immédiat de la France, celles-ci tendent à se décaler dans l'Atlantique en fin d'échéance. Ainsi, s'il nous est impossible de donner une chronologie détaillée des dégradations que donneront ces gouttes froides, nous pouvons dire avec plus de sérénité que le temps se réchauffera sensiblement à l'échelle nationale d'ici à début juillet.

Sur cette carte illustrant les anomalies de températures (bleu = plus froid que la normale et rouge plus chaud, l'écart étant donné en °C) , nous voyons clairement l'anomalie froide se décaler dans l'océan et l'anomalie chaude gagner l'ensemble de la France.

En raison de la persistance de conditions chaudes et sèches entre le Sud-Est et le Centre-Est du pays, il est possible qu'une période de fortes chaleurs durable voire de canicule se mette en place dans ce secteur. Les régions méditerranéennes y sont habituées car cela fait partie de la composante de leur climat, mais les vallées Alpines et de grandes villes comme Lyon, Genève ou Grenoble pourraient également être touchées.

 

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google