Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

Il est tombé 17 mm depuis hier sur notre station météo. Malgré un ciel encore couvert, vous ne risquez pas la pluie ce soir. Plus globalement, le temps s’assèche désormais pour plusieurs jours avec, en prime, le retour d’un soleil plus généreux à partir de demain.

vendredi 24 à 19:05

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Retrait de la banquise mondiale : un nouveau record absolu

Retour à la liste

Article publié le 14/01/2017

Nous venons d'entrer dans l'année 2017. Une nouvelle année et d'ores et déjà de nouveaux records enregistrés sur les glaces de l'Arctique mais aussi de l'Antarctique.

Du côté du pôle Nord, les températures atteignent des valeurs remarquablement élevées pour la saison, et ce depuis le mois de Novembre. Une anomalie s'élevant parfois à plus de 10° au dessus des normales habituellement observées en cette période de l'année. Sur les 30 derniers jours, cette anomalie dépasse les 6 °C sur la quasi-totalité des espaces situés au-delà de la latitude 75°N.

Anomalie de température sur 1 mois (période 13 décembre - 11 janvier) - Earth System Research Laboratory / NOAA

 

Une anomalie en surface tout comme dans les océans : l'océan Arctique reste à ce jour entre 1 et 2°C au dessus des valeurs d'un mois de Janvier. Suffisant pour mettre à rude épreuve les glaces qui ne cessent de battre des records. En effet, toutes les valeurs observées quotidiennement lors des 13 premiers jours de cette année 2017 établissent un nouveau record de faible extension des glaces (records qui avaient été établis pour la plupart en … 2016 ! ) Fait encore plus notable : exception faite de la seule journée du 31 décembre, tous les anciens records établis en 40 ans d'observations ont été effacés des tablettes de façon quotidienne entre le 20 octobre et le 13 janvier !

Au 13 janvier, cette surface glacée en Arctique était estimée à 12.905 millions de km2, ce qui représente un retard de 10% par rapport à ce qui est en temps normal observé sur la période 1981-2010 (moyenne de 14.249 millions de km2). Malgré une année 2016 tout bonnement exceptionnelle, c'était alors l'année 2011 qui détenait le record de la plus faible étendue pour un 13 janvier avec 13.219 millions de km2.


Etendue de la banquise arctique en 2016/2017 (en million de km2) - National Snow and Ice Data Center

 

 

Le pôle Sud n'est pas en reste puisque là aussi, tous les records tombent... En effet, à l'instar de l'Arctique, l'étendue des glaces de l'Antarctique possèdent une extension remarquablement basse. Chaque jour qui passe, les mesures faites font état d'un nouveau record de faible extension, de manière continuelle depuis le 7 novembre inclus ! Au 13 janvier, cette banquise Antarctique mesurait 4.261 millions de km2, pour une moyenne habituelle de 5.402 (soit une étendue 20% inférieure à la moyenne).

Etendue de la banquise antarctique en 2016/2017 (en million de km2) - National Snow and Ice Data Center

 

En cumulé, la superficie totale des glaces observées à travers les océans du globe est en décrochage. Une anomalie d'environ 15%, bien loin de toutes les valeurs observées au cours des dernières décennies... Depuis le 10 janvier, la superficie totale de cette banquise mondiale est passée sous la barre des 14 millions de km2. Une barre qui n'avait jamais été franchie dans l'histoire récente des observations satellitaires.

Etendue de la banquise mondiale (en million de km2) - National Snow and Ice Data Center / Wipneus

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google