Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

> La circulation alternée est suspendue ce samedi. Une légère et progressive amélioration de la qualité de l’air est en effet attendue ce week-end au passage d’une perturbation très atténuée (>>).



>Le ciel est dégagé permettant aux températures d‘être contrastées ce matin : alors que l’on observe 7° au sommet de la tour Eiffel, il ne fait que 4° sur notre station de Saint-Germain, 2° au parc Montsouris et près de -1° sur certaines localités en banlieue.

samedi 10 à 06:45

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 6/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 1989...

Déposez une photo

Ecarts à la normale 1989

Repères historiques

4 juin : les manifestations de la place Tienanmen se terminent par une répression sauvage
14 juillet : commémorations du bicentenaire de la révolution française et G7 à Paris
la « Lambada » déferle sur les ondes
17 octobre : énorme tremblement de terre de San Francisco
10 novembre : tombée du mur de Berlin


Evènements météo marquants de l’année


L’hiver 1988-1989 est extrêmement doux et sec - la neige se fait très rare en montagne, du mois de janvier au début du mois de février
- il s’agit du deuxième hiver consécutif marqué par la sécheresse.


30 janvier : l’anticyclone responsable du temps doux et très sec en montagne est au plus haut de sa forme - la pression atteint 1046 hpa en Ile de France.


25 février : après des records de hautes pressions, la France connaît des records de basses pressions - une dépression 950 hpa traverse la Manche et provoque une très forte tempête sur tout le pays - les rafales de vent atteignent 150 km/h dans la région de Biarritz.


La tempête fait rage jusqu'en Corse

27 février : nouvelle tempête sur toute l’Europe de l’ouest - 60 morts - la neige qui manquait en montagne, arrive brutalement - il tombe 53cm en 24h à Bourg St Maurice (850m d’altitude) - congères de 3m en Lozère.


Du 10 au 13 mars : chaleur précoce dans le sud-ouest avec 25 à 27° en Aquitaine, région Midi-Pyrénées et Auvergne.


Du 26 au 31 mars : la chaleur devient tout à fait remarquable - on enregistre 28° à Biarritz, 27° à Cazaux, 26° à Strasbourg, 25° à Lyon et 24° à Paris - après un hiver déjà très doux, la végétation prend pratiquement un mois d’avance.


4 avril : ce n’est pas un canular mais il neige toute la journée de la Bretagne à la Belgique - il s’agit des premières neiges depuis le mois de novembre, et dans certains cas, depuis l’hiver 1987-1988
? on mesure 4cm en région parisienne.


16 avril : à proximité d’une petite dépression, les vents se déchaînent tout à coup sur le littoral de l’Aquitaine - les rafales atteignent 110 à 130 km/h.


Les 26 et 27 avril : le froid revient - averses de neige sur toutes les régions du nord - fortes gelées dévastatrice sur une végétation en avance le 27 avril au matin.


Du 20 au 24 mai : il fait très chaud pour la saison avec le plus souvent des températures de l’ordre de 30° y compris en Bretagne et en Normandie.


Depuis l’hiver, une importante sécheresse concerne l’ouest de la France et certaines îles bretonnes doivent être ravitaillées en eau - à Quimper, la situation est pire qu’en 1976 - la sécheresse concerne également les régions méditerranéennes et le sud-ouest jusqu’à l’automne 1989
- les incendies se multiplient, notamment dans le massif des Maures (Var) et dans la forêt landaise. Les mois de juin et juillet 1989 sont d’ailleurs chauds et secs.



Le niveau de certains barrages descend de manière très visible…

La canicule reprend dans le sud-ouest puis sur toute la France du 20 au 23 juillet - il fait 39° à Mont de Marsan et Brie la Gaillarde, 38° à Clemont-Ferrand et Bordeaux, 37° à Cognac, 36° à Bourges et Poitiers, 33° à Paris - le 23 juillet, Martel (Lot) est ravagée par un terrible orage - plusieurs victimes dans les campings.


Le 5 août , il tombe 240mm de pluie en quelques heures à Narbonne, sous un orage très localisé. La nuit tombe alors que des nuages bas recouvre le littoral. Le spectacle est vraiment impressionnant.

7 août : un orage d’une très grande violence endommage l’aéroport de Toulouse - les rafales atteignent 140 km/h et la température passe de 29 à 16° en 6 minutes - des grêlon gros comme des noix mitraillent la ville rose.


16 août : de nouveaux orages, très violents provoquent des dégâts en Aquitaine, dans le Périgord et sur les régions du nord-est - les vents atteignent 110 km/h à Bordeaux et 100 km/h à Guéret - la ville de Ribérac (Dordogne) est frappée de plein fouet par un déluge de grêlons qui sème la désolation.


19 août : d'après le site ouest-orages.org : "une tornade se forme sur les pistes de l'aéro-club La Rochelle-Ile de Ré et endommage 2 avions. Dans l'article les témoins racontent : le temps était lourd et le ciel recouvert, et tout-à-coup un tourbillon gris-blanc de forme conique touche le sol et traverse les pistes. D'une largeur d'environ 50 m, il soulève en une dizaine de secondes des barrières de chantier jusqu'à 20-30 mètres de hauteur, avant de traverser un parking et s'en prendre à deux avions qui avaient eu le malheur de se trouver là. Soulevés à la verticale, les deux engins se retrouvent renversés sur le dos, alors qu'un troisième avion se fait également bousculer." 

17 septembre : le cyclone « Hugo » ravage la Guadeloupe avec des vents à plus de 300 km/h - l’île est défigurée.


Les 21, 22 et 27 octobre : un vent chaud venu du sud fait grimper les températures au-delà des espérances, en cette saison - il fait plus de 25° sur la moitié de la France avec 29° à Biarritz et 25° à Paris.


Les 26 et 27 novembre : les températures descendent en-dessous de -10° dans le nord-est (-13° à Luxeuil les bains).


Du 15 au 18 décembre : les températures jouent décidément au yoyo - les vents de sud provoquent un véritable « coup de chaleur » des Pyrénées jusqu’au centre du pays - il fait 27° à St Girons (Ariège), 24° à Pau et Mont de Marsan, 23° à Perpignan, 22° à Carcassonne, 21° à Clermont-Ferrand et Bourges, 20° à Lyon, Grenoble et Nevers et 17° à Paris - le 17 décembre, la tempête secoue toute la France et provoque la mort de 18 personne en Europe de l’ouest.


Arbres déracinés en région parisienne après la tempête


Ecarts à la normale 1989

Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google