Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

Les nuages se sont développés très rapidement ce matin. Ils vont rester nombreux cet après-midi, où ils pourraient donner quelques faibles averses sur notre région. C’est ce même type de temps qui devrait se produire tout au long de la semaine prochaine >>

dimanche 26 à 08:02

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 2005 3ème trimestre....

Déposez une photo


Ecarts à la normale 2005


Évènements météo marquants de juillet à septembre 2005

Nuit du 3 au 4 juillet: Après un dimanche de nouveau très chaud (environ 35° dans le sud-ouest, la vallée du Rhône et le Poitou), de très violents orages éclatent sur un axe allant de la Sarthe au Nord Pas de Calais. Il tombe parfois plus de 100 mm de pluie en quelques heures sur la Picardie et le Nord. Les régions de Lille, Tournais, Arras sont notamment touchées. De nombreux axes routiers autour de Lille sont impraticables. Le déluge s’est abattu sur une zone assez limitée allant de Hesdin (Pas-de-Calais) à Hazebrouck (Nord), dans le sens sud-ouest/nord-est. A Hazebrouck, l’eau est montée jusqu’à 1,50 m à certains endroits et une trentaine de personnes d’un quartier particulièrement touché ont dû être évacuées. Les pompiers sont également intervenus à Merville, Bailleul et Steenvoorde. La ligne SNCF Saint-Pol-sur-Ternoise-Etaples, inondée par endroits, était toujours coupée lundi en fin de matinée. Dans le Pas-de-Calais, quatre campings, à Blangy-sur-Ternoise, Rollancourt, Tortefontaine et Bouin-Plumoison ont été évacués de manière préventive. Quelque 200 personnes qui y résidaient ont été mises en sécurité dans des gymnases et salles communales alentour. Les pompiers du département ont reçu quelque 2.300 appels entraînant environ 300 interventions, essentiellement pour des montées des eaux dans des habitations et dans des caves.


Du 4 au 8 juillet, (et après s’être plaints de la canicule pendant près de 2 semaines), les trois-quarts des français subissent un épisode « d’été pourri ». Les températures dépassent difficilement 20° les après-midi et les pluies sont fréquentes sur toute la moitié nord (ce qui a pour effet d’atténuer la sécheresse). Le mistral attise de nombreux feux de forêts en Provence.
Les 7 et 8 juillet sont les journées les plus fraîches avec moins de 20° de maxi sur la moitié de la France.
Le 8 juillet, il ne fait que 17° à Paris.

Soireé du 28 juillet: De très violents orages éclatent sur une zone allant du sud-ouest à l’Ile de France - le Cher et de l’Indre sont particulièrement touchés par des orages de grêle, arrachant des toitures, brisant des vitres et inondant des caves. Les pompiers de Vierzon interviennent plus de 300 fois pour des inondations, pour poser des bâches dans des habitations ou des magasins. Les toits de la mairie et de la gendarmerie de Vierzon sont endommagés. Il s’agit probablement d’une tornade et le secteur de Coulanges sur Yonne (dans le département voisin) est particulièrement touché. On dénombre 14 blessés. Une autre tornade sème par ailleurs la panique et de gros dégâts à Birmingham (UK). 


Le 29 juillet : Les orages se décalent vers l’est et certains provoquent de sérieux dégâts dans la région de Montbéliard. D’autres violents orages touchent les régions du sud-ouest (notamment le Tarn, le Gers et l’Aveyron. Une tornade aurait intéressé Albi en y provoquant d’importants dégâts.

Le 10 août: Une vague orageuse touche notamment le sud-ouest. Des campings sont inondés dans le Gers où il tombe très localement 55mm d'eau.
le lendemain 12 août, les orages se déplacent vers les régions du sud-est et il tombe plus de 140 mm d'eau en 3 heures à Saillans, dans l’est varois.

Malgré ces pluies localement fortes, la sécheresse s’aggrave encore un peu plus et à la mi août, près de 70 départements sont concernés par des arrêtés préfectoraux.

Le 22 août, alors que l’ouest de la France connaît une sécheresse gravissime, les Alpes sont touchés par de très fortes précipitations (retours d'est). Il tombe par exemple plus de 100 mm en 24h à Chamrousse et les torrents de montagne se mettent à grossir dangereusement. Il s’en suit de graves inondations dans les vallées et certaines villes du Grésivaudan et du Vercors sont sinistrées (Villard Bonot par ex.)- Des avalanches se produisent en haute montagne.

Début septembre, notamment les 3 et 4, on observe un sursaut de l'été avec des températures supérieures à 35° sur tout le quart sud-ouest. Il fait même 38° à Bergerac.



Du 6 au 9 septembre : premier épisode cévenol de la saison. Montpellier et Nîmes sont inondées le 6 septembre où une alerte rouge est déclenchée. Il tombe 147mm de pluie à Aurillac et localement jusqu’à 325mm dans le Gard et l’Hérault. 

Inondations de Montpellier après les pluies diluviennes


Le 8 septembre, un autre épisode se produit sur le Roussillon puis le Languedoc et enfin la Provence ainsi que la Côte d’Azur et la Corse. Nîmes se retrouve sous 1m d?eau et il tombe 220mm en 24h. On mesure par ailleurs 111 mm à Cannes (06), 139 mm à Seillans (83), 111 mm à Arles (13) et 60 mm à Bastia en l’espace d’une heure (la basse ville est également inondée).
Au total, sur l’ensemble de l’épisode orageux, il sera tombé les hauteurs suivantes: Ners: 410 mm, Caissargues: 390 mm, Nimes.G : 362.8 mm, Quissac: 356 mm, Anduze: 343 mm, Alès: 321 mm, Vias-Agde : 280mm, Sommières: 258 mm, Mont Aigoual : 250.6 mm, Beziers-Vias: 195 mm (non complete), Aurillac : 167 mm, Nice : 145.8 mm, Nimes.C : 142.2 mm, Mende Brenoux : 135 mm, Aubenas : 127 mm, Cannes : 124.6 mm, Rodez : 122.8 mm, Le Puy : 111 mm, Montpellier : 104.2 mm, Solenzara : 100.6 mm
Le 10 septembre, une cellule orageuse très importante traverse les Bouches-du-Rhône puis le Var. Il tombe 69mm à Aix en Provence. Un homme est noyé dans le Var.
Le 11 septembre, des retours d'est provoquent sur le nord-est et l’est du pays. Il tombe plus de 90 mm de pluie à St Dizier et Voiron où des inondations se produisent.


Du 16 au 19 septembre: on assiste à la 1ere offensive de l’automne.
Le 16, la chute des température est telle que le thermomètre a tendance à baisser en cours de journée.

Les matinées des 17, 18 et surtout 19 septembre sont très fraîches. Les gelées blanches sont fréquentes.
Le 19 septembre, il fait -0°5 à Charleville-Mézières, 1° dans l'Orne, 2° dans le Val d’Oise.

Ecarts à la normale 2005

Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google