Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

Un front nuageux est en cours d‘évacuation vers l’Est. Nous allons rapidement retrouver des éclaircies ce matin sur l’IdF, mais des averses circulant actuellement sur la Normandie nous menacent pour cet après-midi.

samedi 02 à 08:09

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 2012 2ème trimestre....

Déposez une photo


Ecarts à la normale 2012


Evènements météo marquants d'avril à juin 2012



Mardi 10 avril 2012 : Une importante perturbation pluvio-orageuse traverse la France d'ouest en est. De violents orages de grêle ont touché la région de Figeac (Lot). Le centre ville subit des inondations localisées.


Dimanche 15 avril 2012, de fortes pluies liées à des retours d'est persistent toute la journée du Jura au Lyonnais où il tombe 30 à 50 mm avec des températures qui ne dépassent pas 8°C. La neige continue de tomber sur les Alpes et l'épaisseur du manteau atteint parfois le niveau du mois de février.

Lundi 16 avril 2012, il neige abondamment dés 500 m d'altitude sur le nord du Massif central (jusque sur les Monts du Lyonnais). On mesure 15 à 30 cm au-dessus de 1000 m sur la Loire, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme. L'épaisseur de neige dépasse 1m sur le nord du Pilat (situation remarquable).


Le parc du Pilat sous un bon mètre de neige ! Photo Infoclimat


Dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 avril 2012, des gelées tardives ont lieu sur les trois-quarts de la France. Il fait jusqu'à -5°C à Nevers, -3/-4°C en Lorraine, Champagne-Ardenne et Auvergne (localement -5/-10°C au-dessus de 500m d'altitude, sur les sols enneigés de la veille).


Températures minimales de la matinée du 17 avril 2012



Lundi 23 avril 2012, après 3 semaines de temps très perturbé et frais, une perturbation vraiment très musclée (assez rare pour la saison) balaye une bonne partie de la France. La traine est tr!s active et des orages de grêle balayent l'Ile-de-France en fin d'après-midi.

Les vents atteignent 127 km/h à Belle-île, 118 km/h à l'Ile de Groix, 114 km/h à St-Nazaire (44), 108 km/h à la Pointe de Penmarc'h (29), 101 km/h à la Pointe-du-Raz (29), 94 km/h au Cap Ferret, 93 km/h à Rennes, 83 km/h à Laval, 80 km/h à Niort.
Un remorqueur chavire au large de l'Ile d'Ouessant : un disparu.
Après Le 1er tour de l'élection présidentielle, le meeting extérieur de François Hollande à Quimper est très venteux...


La tempête aux Sables-d'Olonne (85) - le vent dépasse 100 km/h par un coefficient de marée de 80 - Source: Infoclimat.fr


Mercredi 25 avril 2012, La dépression PETRA à 972 hpa entre la Bretagne et la Cornouailles provoque un nouveau coup de vent sur le Nord-ouest de la France, la Vallée du Rhône et le Massif Central où les rafales atteignent 70/100 km/h voir davantage sur le Finistère et le Sud de la Bretagne :

- 122 km/h à la Pointe-du-Raz et Camaret-sur-Mer (29)
- 112 km/h à Villard-de-Lans (38)
- 106 km/h dans le Morbihan (Guiscriff)
- 105 km/h à Landivisiau (29)
- 105 km/h à l'Ile-d'Yeu
- 102 km/h à St-Etienne (42)
- 100 km/h à Ploermel (56) et à Lyon (69)


Vendredi 27 avril 2012, la chaleur en provenance d'Afrique du Nord gagne le Sud-est de la France où la température fait souvent un bond en avant. On bat d'ailleurs des records absolus pour un mois d'avril. A Grenoble et en Corse, l'effet de foehn accentue cette chaleur. Voici les températures maximales relevées :

- Grenoble-St-Martin-D'Hères : 31,6°C (record mensuel)
- Sartène (Corse du Sud) : 31,1°C
- Carpentras : 30,3°C
- Grenoble : 30,2°C (record mensuel)
- Cavaillon : 29,8°C (record mensuel)
- Salon-de-Provence : 29,1°C

Les températures minimales de la nuit du 27 au 28 avril 2012 sont d'ailleurs remarquablement élevées dans le Sud-est où l'on bat des records : 20,4°C à Carpentras, 19,7°C à Saint-Marie-de-Cuines (73), 18,8°C à Aix-en-Provence, 18,6°C à Marignane (13), 18°C à Villard-de-Lans (38), 17,8°C à Istres (13), 17,7°C à Avignon, 17,5°C à Toulon, 16,6°C à Bourg-St-Maurice, 15,8°C à Pontarlier (25).

Samedi 28 avril 2012 : ENORME CONTRASTE de températures entre les régions de l'Est, sous une chaleur exceptionnelle pour la saison (parfois 28/30°C), et les régions de l'Ouest où le temps est très frais et exécrable (parfois 10/12°C). Du coup, de fortes pluies et des inondations se produisent dans l'Ouest, notamment dans la Vienne et les Charentes. A 8h du matin, il faisait déjà 21°C à Chamonix, 20°C à Aix-en-Provence, 26°C au Cap Corse !

Samedi 28 avril 2012 : contrastes de températures maximales entre l'ouest et l'est

Dans l'après-midi, il fait :

- Ajaccio - Campo dell'Oro : 32°C
- Saint-Martin-d'Hères : 31.5°C
- Mezzavia (20) : 31.4°C
- Vizille (38) : 31.4°C
- Saint-Marcellin (38) : 30.8°C
- Strasbourg-Entzheim (67): 30°C
- Calvi - Ste Catherine (20) : 30°C
- Chambéry - Aix-Les-Bains (73) : 29°C
- Luxeuil - St Sauveur (70) : 29°C
- Marseille-Marignane (13) : 29°C l
- Salon de Provence (13) : 28°C
- Bâle-Mulhouse (68) : 28°C
- Montélimar - Ancone (26) : 28°C l
- Ambérieu (01) : 27°C
- Annecy-Meythet (74) : 27°C
- Grenoble-St Geoirs (38) : 27°C
- Lyon-Bron (69) : 27°C
- Lyon-St Exupéry (69) : 27°C


Dans la soirée du samedi 28 avril, la nuit et la matinée du dimanche 29 avril 2012, une tempête de sud-est soufflent sur le Massif-Central, les Alpes et la Vallée du Rhône, puis ce violent courant d'air gagne la Bourgogne et l'Ile-de-France de manière totalement imprévue. 100 000 foyers sont privés d'électricité entre l'Auvergne et la région Rhône-Alpes. De nombreux toits s'envolent (notamment à Chamalière, Chambéry...) et des pans entiers de forêts sont rasées sur certains versants.


Trajectoire des vents violents (valeurs en km/h)

Les rafales les plus puissantes atteignent :
  • 194 Km/h à Villard de Lans (38)
  • 154 km/h à Mazet-Volamont (43)
  • 149 Km/h à Chamonix (74) 
  • 144 Km/h à Monistrol-sur-Loire (43)
  • 143 Km/h à Saint-Etienne (42)
  • 141 Km/h à Valence (26)
  • 132 Km/h au Col du Béal (42/63) à 1393 m
  • 131 Km/h à Chamrousse (38) à 1730 m
  • 125 Km/h à Mazan (07) 
  • 115 Km/h à Marcenat (15)
  • 112 km/h à Torcy (77)
  • 106 Km/h à Montélimar-Ancone (26)
  • 104 Km/h à Brindas (69)
  • 100 km/h à Clermont-Ferrand
  • 92 Km/h à Lyon-Bron (69)
A Grenoble-Saint Martin d'Hères et à Vizille (38) il fait 28°C vers minuit, alors qu'à Paris, la température atteint d'un seul coup les 20°C vers 4h du matin (24°C sur le sud-est de l'IDF). Cette tempête de sud-est est liée aux remontées d'air très chaud venues d'Afrique du Nord et trouve son équivalent (en moins violent) dans la tempête qui avait sévi le 8 novembre 1982.


Dimanche 29 avril 2012 vers 19h/19h30, une très puissante ligne d'orages se constitue sur un axe Toulouse - Montauban - Agen - Cahors - Aurillac. Une tornade se forme au sud de cet axe et frappe une région située au Sud-ouest de l'agglomération Toulousaine (vers St Simon / Cugnaux).
Comme cette tornade balaye essentiellement des zones rurales, les dégâts sont miraculeusement assez limités. Une ferme est tout de même sérieusement abimée (voir ci-dessous). Un dossier complet a été reconstitué sur le site Keraunos.org


La ligne d'orages ayant donné naissance à la tornade de Toulouse, 29 avril 2012 au soir


Le diamètre de cette tornade F2 est estimé à 200 m - Photo Infoclimat.fr


La tornade de Toulouse, photographiée par Frank Bodin, dimanche 29 avril 2012 vers 19h15



Les dégâts de la tornade sur une ferme (source vidéo ici)


Entre samedi 28 et lundi 30 avril 2012, le Finistère est très arrosé car situé près d'un centre dépressionnaire. Il tombe 56 mm de pluie en 24h à Quimper (29) et 74 mm à Brest (95 mm en 36h). Il s'agit de la 2eme journée la plus pluvieuse depuis la création de la station météo en 1945.


Vendredi 4 mai 2012 et surtout Samedi 5 mai 2012, de violents orages de grêle éclatent sur de nombreuses régions Françaises. Samedi après-midi et soirée, l'Eure et Loir, le sud des Yvelines, le nord de l'Esonne et le centre de la Seine-et-Marne sont très touchées. Certaines communes de l'Essone (notamment Gometz-la-Ville) se retrouvent sou un tapis blanc. La région de Dreux est sans doute la plus touchée avec jusqu'à 50 cm de grêle dans certaines rues. Il tombe 25 mm en 1h à Rambouillet, 22 mm à Villejust en 2h.




Les rues de Dreux après le déluge de grêle du samedi 5 mai 2012 vers 17h30 - lire l'article

De violents orages de grêle sont également signalés en région Midi-Pyrénées, notamment à Daumazan (Arriège) et Salies-du-Salat (Haute-Garonne) où vingt-six pensionnaires de la maison de retraite sont évacués car la grêle endommage la toiture de l’établissement. La commune de Quillan (Aude) est également mitraillée par la grêle (10 à 20 cm).


Après le déluge de grêle du Quillan (Aude) - Photo Infoclimat.fr


La grêle obstrue les bouches d'égout et provoque des inondations à Daumazan (31) - Photo La Dépêche



Épisode de fortes chaleurs rapidement suivi par un épisode de fraîcheur marquée et de gelées blanches tardives...

Jeudi 10 mai 2012 : Retour brutal de la chaleur sur une bonne partie de la France, notamment dans le Sud-ouest où des records pour les 10 premiers jours du mois de mai sont battus avec 35°C à Dax, 34°C à St-Jean-de-Luz et à Biarritz, 32°C à Bordeaux et à Mont-de-Marsan, 31°C à Nemours, 30°C à Nevers et à Strasbourg. Il fait également 32°C à Vichy, 31°C à Clermont-Ferrand, 30°C à Saint-Dizier et Grenoble, 29°C à Paris.

Vendredi 11 mai 2012, les fortes chaleurs se décalent vers l’Est et le Sud de la France alors que de l'air beaucoup plus frais arrive dans le Nord-ouest. Il ne fait que 11°C sur les côtes de la Manche alors que l'on enregistre 33°C à Grenoble, 32°C à St-Etienne, Strasbourg. La température chute de 11°C en 24h à Paris où il fait plus frais l'après-midi que le matin.

Samedi 12 mai 2012, l'air très frais venu d'Islande gagne les trois-quarts du pays et la baisse des températures en 24h atteint 16°C à Strasbourg et Clermont-Ferrand, -12°C en 24h à Toulouse, -11°C en 24h à Dijon, -10°C en 24h à Lyon et Grenoble. En revanche, il fat toujours très chaud en Provence où l'on bat des records avec 35,3°C au Luc-en-Provence, 34,9°C à Cuers (83), 34,5°C à Entrecasteaux (83) où il s'agit d'un record absolu pour un mois de mai !

Dimanche 13 mai 2012 au matin, des gelées blanches sont signalées dans le Nord-ouest du pays. Les températures minimales sous abri atteignent : -0,9°C à Longueville (Manche), -0,1°C à Bernay (27) et Rouvroy-Merles (60), 0,4°C à L'Aigle (61), Flers (61) et Louargat (56), 0,7°C à Saint-Hilaire-sur-Helpe (59), 0,9°C à Jamericourt (60), 1,1°C au Chapet (78), 1,8°C à Beauvais (60).

Lundi 14 mai 2012 au matin, d'autres gelées blanches sont observées sur la moitié Nord et le Massif central. On a relevé : -2,3°C à Morteau (25) et Champagnole (39), -2°C à Méribel (73), -1,9°C à Mourmelon (51), -1,8°C à Hauteville (01), -1,2°C à Orbey (68), -1°C à Chamonix (74), -0,9°C à Flers (61), -0,8°C à Lesse (57), -0,7°C à Guiscriff (56), -0,6°C à Rouvroy (60), -0,4°C à Louargat (22), -0,1°C à Laon (02) et Argentan (61).



Après un lundi 14 mai 2012 magnifique (malgré un début de journée froid avec quelques gelées), le temps devient très instable le mardi 15 mai 2012. De très fortes averses de grêle et même grésil ou très localement neige fondue balayent la Normandie, le Nord-Pas-de-Calais puis la Picardie et l'IDF entre la fin de la matinée et l'heure du déjeuner. Une pluie battante et glaciale (jusqu'à 7°C) accueil François Hollande lors de son investiture sur les Champs Elysées...  En fin d'après-midi, le président s'envole pour Berlin mais son avion est foudroyé non loin de Paris. Il est obligé de se reposer et d'en reprendre un autre.


La pluie battante et le froid pour l'investiture de François Hollande (président de la République Française), le mardi 15 mai 2012 sur les Champs Elysées (source: RTL)



Mercredi 16 mai 2012, les gelées (blanches ou sous abri) font leur retour en plaine sur certaines régions.
La température minimale est de :
-1°C à Guiscriff (ouest du Morbihan), Langueville (en bord de mer, dans la Manche), Nevers
0°C à Clermont-Ferrand,
+1°C à Beauvais, Châteauroux, Bergerac, Aurillac, Rodez.

Jeudi 17 mai 2012, il gèle assez fréquemment sur la moitié Est et certaines régions du Nord avec :
- 1°C à Luxeuil-les-Bains (70), Vichy, Grenoble-St-Geoirs
0°C à Beauvais, Charleville-Mézières, Reims, Troyes, Nancy, Metz, Embrun, Bourg-St-Maurice.
+1°C à Cambrai, Nevers, Dijon, St-Dizier, St-Etienne, Ambérieu.



Samedi 19 et dimanche 20 mai 2012, une dépression engendre énormément d'instabilité et de fortes pluies souvent orageuses sur de nombreuses régions. L'Ouest et le Sud-ouest sont touchés le samedi et les régions Méditerranéennes ainsi que le Nord-est et le Bassin Parisien le dimanche.

Il tombe en 24 h : jusqu'à 147,4 mm Carnoux en Provence (13), 130 mm dans l'Hérault, 117 mm à Colognac (30), 114 mm à Cassis (13), 63 mm à Marseille, 50 mm à Montpellier. Très forts orages vers Versailles dans la soirée du dimanche 20 mai.

Les pompiers sont intervenus à onze reprises à Saint-Germain-de-la-Coudre (61), à 12 reprises à La Rouge (61), 8 fois au Theil-sur-Huisne (61).Deux passagers d'un TER ont été légèrement blessés près de Nancy quand leur train a déraillé parce que le ballast avait été déstabilisé par de violents orages. Dans le Jura, un orage a causé de fortes chutes de grêle avec des des grêlons parfois aussi gros qu’une balle de golf dans les secteurs de St Amour et de Salins les Bains.

Lundi 21 mai 2012, la France connaît un temps absolument épouvantable avec beaucoup de pluie et des températures maximales proches des records de froid. Il ne fait que 10°C à Tarbes, 11°C à Pau, 12°C à Dax, 13°C à Toulouse, Paris, Clermont-Ferrand, 15°C à Marseille mais 25°C à Strasbourg, 26°C à Göteborg et 28°C à Berlin !

De très violents orages affectent la Lorraine et une partie de l'Alsace dans la nuit du lundi 21 mai au mardi 22 mai 2012. Nancy est particulièrement touchée avec des caves inondées et des routes défoncées... Il tombe 103 mm de pluie en 24h dont 95 mm en 3h à Nancy-Essey (record absolu pour cette station). On compte 1 mort, 1 pompier blessé et 800 interventions de pompiers liées à des torrents de boue (inondations éclair). Ce phénomène est assez fréquent en cette saison dans nos régions...

Les rues de Nancy submergées dans la nuit du 21 au 22 mai 2012 - photo Estrepublicain.fr


A partir du mercredi 23 mai 2012 mais surtout les 24 et 25 mai 2012, la France renoue avec la chaleur. Le 24 mai, les températures sont souvent comprises entre 25 et 30°C avec 28°C à Lille (un record). Le vendredi 25 mai, on dépasse quasiment partout 27°C et des records de chaleur tombent sur la façade Atlantique avec : 30,3°C à Quimper (29), 29,9°C à Vannes (56), 29,8°C à Lorient (56), 29,7°C à l'Ile de Groix et Guérande, 28,6°C à Brest, 28,2°C à Belle-Ile.

Par ailleurs, au cours de cette fin de journée du vendredi 25 mai, de violents orages éclatent sur les reliefs de l'Auvergne et des Alpes, et 65 mm tombe,t en quelques heures à Mazet-Volamont (43), 23 mm à St-Martin-d'Hères (38). 

Samedi 26 mai 2012 au soir, de violents orages éclatent de la Bretagne au Massif Central et aux Alpes. Dans la nuit du samedi au dimanche, un pompier volontaire meurt noyé dans l'est de la Creuse (notamment vers Aubusson). Il tombe 75 mm à Lepaud (23). Par ailleurs, un violent orage bloque 1200 personnes au sommet du Puy de Dôme pour l’inauguration du nouveau train à crémaillère après l'arrachement d'une des voies ferrées sur une quinzaine de mètres. 

Dimanche 27 mai au soir, un très violent orage de grêle éclate dans le Sud du Var (vers Pignans et Brignoles). 

6h après le passage de l'orage, près de 10 cm de grêle était encore mesurés dans le secteur de Brignoles (83). Ceci a nécessité le passage des chasse-neige pour déblayer l'autoroute A8.

Lundi 28 mai 2012 (lundi de Pentecôte), un violent orage stationnaire éclate sur le Val-de-Marne, une partie de l’Essonne et de la Seine-et-Marne entre la fin de l’après-midi et le début de la soirée. Lagny-sur-marne (77), Savigny-sur-Orge (91), Evry (91), Alfortville (94), Villeneuve saint Georges (94), Maisons-Alfort (94), Noiseau (94), Orly (94) sont très touchés avec localement 35 mm de pluie en 1 ou 2h. La station météo d’Orly enregistre 33 mm.

Mercredi 30 mai 2012, une vague orageuse traverse la France d'Ouest en Est (et met fin à l'épisode de chaleur sur la moitié Nord, et qui touche tout le pays depuis une semaine). Les orages ne sont généralement pas violents, sauf localement, comme au sud-ouest de Tours (région de Loudun) ainsi qu'à Chinon (pluie et grêle). Par ailleurs, un très violent orage de grêle s'abat vers 15 h au Nord de Bonnes (86) avec 20 cm de grêlons au sol. 


Samedi 2 juin 2012, après une journée de forte chaleur sur une grande moitié Sud (34°C à Bordeaux, 33°C à Mont-de-Marsan), des orages parfois violents éclatent dans le Sud-ouest et s'étendent vers le Massif Central, Rhône-Alpes ainsi que vers le Poitou et les Pays de la Loire.

Bordeaux, Périgueux, Angers, Poitiers, Tours, Saint-Étienne et le nord du Lyonnais sont particulièrement touchés. Dans la nuit de samedi 2 au dimanche 3 juin, il tombe 60 mm de pluie à St-Jean-de-Cole (Dordogne) et 51 mm à Blanc-Arci (près de Châteauroux où des rafales de vent à près de 110 km/h sont enregistrées sous le même orage).

Dimanche 3 juin 2012, le temps est très pluvieux dans l'Est, et il tombe 20 à 50 mm de pluie en 12h du Sud du Massif central aux Vosges (notamment dans l'axe de la vallée du Rhône). Il fait très frais dans le Nord-ouest (températures maximales de 14°C à Lille !) et une chute de 10 à 15°C en 24h a lieu dans le Sud-ouest (-8°C en 24h à Paris). A Londres, le jubilé de la Reine (60 ans de règne) se déroule sous la pluie avec une température maximale de 12°C seulement !! 

Lundi 4 juin, la fraîcheur atteint des niveaux assez exceptionnels, notamment en fin d'après-midi et en soirée. A 16h, on mesure 10°C à Lille et Rouen (plus froid qu'en matinée). A 23H, il fait 6°C à St-Quentin, 7°C à Beauvais et Cambrai, 8°C à Rouen, Caen, Evreux, 9°C en banlieue Parisienne. De nombreux foyers sont obligés de rallumer le chauffage !!

Mardi 5 juin au matin, des gelées blanches sont observées sur les régions du Nord avec :

-0,4°C à Mourmelon-le-Grand (Marne) - le record pour un 5 juin est de -1,5°C en 2009
+1,2°C à Rouvroy-les-Merles (Oise) - le record pour un 5 juin est de -2°C en 1991
+1,2°C à Charleville-Mézières (Ardennes) - le record pour un 5 juin est de -2,4°C en 1991
+1,5°C à Reims (Marne)
+1,6°C à Troyes (Aube) - le record pour un 5 juin est de 0,4°C en 1991
+1,6°C à Epehy (Somme) - RECORD BATTU
+1,8°C à St-Hilaire-sur-Helpe (Nord)
+2°C à St-Quentin (Aisne)
+2,7°C à Creil (Oise)
+2,9°C à Beauvais (Oise)
+4°C à Longchamp (ouest de Paris)



Jeudi 7 juin 2012, une dépression se creuse au large de la Bretagne et les vents atteignent quasiment le stade de la tempête sur le Finistère avec des rafales proches de 100 km/h (96 km/h à Bignogan, 93 km/h à Ouessant, 84 km/h à Brest).
 
Cette dépression crée un appel d'air très chaud en provenance d'Afrique du Nord, et le conflit qui se produit sur la France occasionne de violents orages des Pyrénées au Nord-est. Une véritable douche tropicale s'abat sur l'Ile-de-France vers 15h, mais ce sont surtout la Nièvre, la Saône-et-Loire et la Côte d'Or qui sont touchées avec ses des rafales supérieures à 100 km/h et des dégâts localisés :
114 km/h à Avrée (Nièvre),
111 km/h à Nevers (record pour un mois de juin),
99 km/h à Autun,
87 km/h à Lyon.

En soirée, une ligne d'orages particulièrement intenses se forme entre l'Aude, l'Hérault, le Gard, le Vaucluse, le sud de l'Ardèche et de la Drôme ainsi que de l'Isère. Montpellier est touché de plein fouet avec beaucoup de grêle.


En 24h, il  est tombé : 63 mm à Lons-le-Saunier (Jura), 45 mm au Puy (Haute-Loire), 36 mm à Ambérieu (Ain) et 29 mm à Lyon-Saint-Exupéry (Rhône).




Vendredi 7 juin 2012, si une bonne partie de la France connait un temps instable et relativement frais pour la saison, des vents très chauds venus de Tunisie (37°C à Tunis, 41°C à Tabarka, sur la côte) provoquent une remontée spectaculaire des températures en Corse (ce phénomène est appelé le Sirocco).
Les températures atteignent :
37°C à Sartène, 35°C à Ajaccio, 32°C à Sampolo (840 m d'altitude), 33°C à Calvi et au Cap Corse mais seulement 25°C à Bastia. Ces différences sont liées à l'exposition et au fait que certains lieux ont connu un effet de foehn et d'autres, non.



Difficile de faire pire en cette saison... La journée de mardi 12 juin 2012 est vraiment été exécrable, notamment sur la région Rhône-Alpes ainsi que dans le Nord-ouest avec beaucoup de grisaille, des pluies parfois persistantes et des températures maximales ne dépassant pas les 11°C à Cherbourg, 12°C à Caen, 13°C au Havre, 14°C à Evreux, Alençon, Le Mans, Chartres, Villacoublay (78)...


Dans l'après-midi, une petite tornade (F0 ou F1) a eu lieu dans l'Aisne, vers Versigny. Voici la vidéo. Contrairement à ce qui est indiqué, il s'agit bien d'une tornade et non d'un tuba. Le terme "mini tornade", souvent employé dans les médias N'EXISTE PAS !

La tornade de Versigny (02)



Jeudi 21 juin 2012, plusieurs vagues orageuses (lignes de grains accompagnés de violentes rafales de vent et souvent de grêle) traversent les 2/3 de la France, notamment les régions du Nord et de l'Est. 32 départements sont placés en vigilance orange. Entre 15h et 17h, plusieurs lignes d'orages souvent accompagnés de grêle et de très fortes rafales de vent traversent l'Ile-de-France. Un début de tornade aurait même été observé et photographié aux environs de Paris.

tornade en Ile-de-France ?

S'agit-il d'une tornade à proximité de Paris ou simplement d'un front de rafales ? En tout cas, aucun témoignage n'indique la présence d'importants dégâts qui auraient été causés par ce phénomène esthétiquement impressionnant.



Impacts de foudre entre 15h30 et 16 h (source : meteocentre)


Quelques cumuls de pluie :

51 mm à LIERGUES (69),  40 mm au GRAND-BORNAND (74), : 41 mm à BOUY-SUR-ORVIN (10)

Quelques rafales de vent au passage de la ligne de grain:

104 km/h à Chalon Vatry (51), 90 km/h à Lere (18), 77 km/h à Melun (77), 74 km/h à Chateauroux (36), 73 km/h à Orly (94), 70 km/h à Nancy.


Dimanche 23 et mardi 25 juin 2012 : GRANDS CONTRASTES ENTRE LE NORD ET LE SUD

Dimanche 23 juin après-midi, on enregistre 36°C au Luc-en-Provence alors que le temps reste pluvieux et très frais tout au long de la journée sur toutes les régions du Nord et du Nord-ouest : T°C maxi de seulement 14°C à Dieppe, Cherbourg, Charleville-Mézière et 17°C sous une pluie persistante à Paris. 

Mardi 25 juin, la grisaille persiste sur une grande moitié Nord alors que la canicule s'étend sur tout l’arrière-pays du Languedoc-Roussillon et de la Provence avec 37°C à Cuers et Toulon (83), 36°C à Agde (34), Perpignan et Le Luc-en-Provence (4eme journée de très forte chaleur).




Mercredi 26 juin, la chaleur devient accablante sur un grand quart Sud-ouest où l'on dépasse 33°C avec quelques pointes à 35°C et même 37°C à Toulouse.

La nuit de mercredi 26 à jeudi 27 juin est très lourde avec un minimum de 23°C à St-Emilion (record pour juin), 22°C à Toulouse (record pour juin) où un violent orage se déclenche vers minuit, 21°C à Limoges, Dinard et Cholet (record pour juin).

Jeudi 27 juin, la chaleur gagne également toutes les régions du Nord. Il fait 30°C à Valenciennes (59), 31°C à Dieppe (76), 32,5°C à Paris (1ere fois de l'année que la température dépasse 30°C), 35°C à Grenoble, 36°C à Clermont-Ferrand et Carpentras.



Dans l'après-midi et la soirée du 27 juin 2012, une intense vague orageuse balaye la Haute-Normandie, la Picardie, le Nord-Pas-de-Calais et les Ardennes (6 départements passent en vigilance orange). Le Nord de l'Oise et le Sud de la Somme sont les plus touchés avec des grêlons gros comme des balles de golfe et des rafales de vent à 134 km/h à Rouvroy-les-Merles (60). certaines communes sont inondées comme Chaussoy-Epagny (80).


Grêlons gros comme des balles de golf à Crevecoeur-le-Grand (60)


Foudroiement du clocher de l'église de Vandenesse-en-Auxois en Côte d'Or (nuit du 28 au 29 juin 2012) - source :
Cyril Leroy

Vendredi 29 et samedi 30 juin, les fortes chaleurs persistent dans l'Est et le Sud-est alors qu'elles s'estompent partout ailleurs. Il fait jusqu'à 38°C à Caprentras (5eme jour consécutif de T°C max > 35°C), 37°C à Vizille et St-Martin-d'Hères, 35°C à Salon-de-Provence (13) et Orange (84).

Dans le même temps, le courant de sud véhicule de la poussière Saharienne sur toute la moitié Sud et Est, réduisant fortement la visibilité en montagne. Lire l'article ici.



Par ailleurs, l'arrivée d'air plus frais par l'ouest (annonçant la fin de cette vague de chaleur) occasionne de violents orages de grêle entre le Puy-de-Dôme et l'Alsace (vigilance orange sur certains départements) entre samedi 30 juin au soir et la nuit de samedi à dimanche 1er juillet 2012. Des grêlons parfois gros comme des oeufs de poule hachent tout sur leur passage. Leur diamètre atteint même 9 cm (900 grammes) en Côte-d'Or.  Des toits sont perforés à Levier. Le Doubs est également très éprouvé, et l'on recueille des grêlons de 6 à 7cm de diamètre en Saône-et-Loire.



Ces grêlons ont été recueillis samedi 30 juin 2012 au soir à Chenecey-Buillon (25) - Source Infoclimat.fr

Au cours de cet épisode orageux particulièrement intense, une tornade ou un puissant front de rafales (rafales de vent descentes) se forme dans les environs de Gérardmer : "Le couloir de la tornade est visible à l’entrée du lac, de nombreuses grosses branches, des arbres ont été couchés sur le bas côté. Un peu plus loin, le lycée hôtelier Jean-Baptiste Chardin est dans tous ses états : tôles arrachées, toitures envolées. Des morceaux de bois sont venus se fracasser sur le centre hospitalier en face. Une véritable apocalypse, confie le proviseur de l’établissement, pas avant, pas après, juste ici. Il n’y aura pas de cours ce lundi, les élèves se retrouvent en vacances plus tôt que prévu". Météo France a relevé des rafales à plus de 112 km/heure dans le secteur de Vagney. Des émetteurs de France Bleu Sud Lorraine ont été endommagés dans le secteur de Remiremont et de Gérardmer". On enregistre par ailleurs une rafale à 127 km/h à Sélestat (67).


Les dégâts provoqués par le front de rafales ou de la tornade de la nuit de samedi 30 juin au dimanche 1er juillet.



Avec l'arrivée de l'air plus frais, le contraste est très net par rapport à Samedi entre l'Alsace et la vallée du Rhône. Baisse de 13°C en 24h à Strasbourg et 20°C de moins à Lyon entre samedi après-midi et dimanche après-midi (33°C samedi et 13°C sous la pluie, dimanche après-midi - le maximum ayant eu lieu en matinée avec 21°C). La température maximale atteint 15,6°C à Toulouse, soit un record absolu de froid pour un mois de juillet !
Cette fraîcheur est accompagnée de pluies diluviennes de la Franche Comté à la vallée du Rhône avec plus de 80 mm en 24h à Lyon. Un violent orage balaye Marseille et Manosque dans la soirée de dimanche.



Températures maximales relevées samedi 30 juin (à gauche) et dimanche 1er juillet (à droite)

Ecarts à la normale 2012


Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google