Les sites Météo Villes vous offrent des prévisions météo expertisées par des météorologistes professionnels, dont Guillaume Séchet.


Météo réactualisée plusieurs fois par jour sur 19 villes.

Témoignages sur le site >>

36 000 communes de France

Les températures affichent des valeurs plus élevées ce matin qu’hier avec de 4 à 6°C au lever du jour contre -3 à 0°C hier. Ce redoux est lié à l’arrivée d’une masse d’air humide océanique sur tout le nord de la France, accompagnée de quelques bruines ou pluies éparses.

lundi 26 à 07:32

Suivi des pluies
Station & Webcam
Températures Paris
Autres stations météo >> Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :

Webcam Paris centre >>

Tendances et prévisions météo saisonnières (été, automne, hiver, printemps)

Dernière mise à jour : Jeudi 08/01/2015 - 18:14

Les tendances saisonnières pour l'hiver 2014/2015 et le début du printemps 2015 : janvier 2015, février 2015, mars 2015 et avril 2015 ont été réalisées à partir des modèles météo à long terme, disponibles en bas de cette page (notamment l'association NWS/NCEP/CPC, dont le scénario a été lissé sur une base de calculs réalisés entre le 28 décembre au 6 janvier dernier) >>>


Le temps en France Températures Pluviométrie
Janvier 2015 Les perturbations Atlantiques reprennent le dessus après un début de mois froid et calme. Des tempêtes sont possibles. DOUX TRèS HUMIDE
Février 2015 L'hiver n'a pas l'air de vouloir réellement s'installer (du moins en début de mois). Le basculement pourrait se faire en 2eme partie. DOUX HUMIDE
Mars 2015 Les précipitations pourraient devenir plus rares et "l'anomalie chaude" constatée depuis le début de l'automne pourrait s'estomper. DE SAISON DE SAISON
Avril 2015 Rien ne se dégage pour le moment (températures et cumuls de pluie autour des moyennes de saison). Du coup, le printemps pourrait sembler assez tardif. DE SAISON DE SAISON

Légende des tendances

TRèS FROID / TRèS FRAIS TRèS HUMIDE
FROID / FRAIS HUMIDE
DE SAISON DE SAISON
CHAUD / DOUX SEC
TRèS CHAUD / TRèS DOUX TRèS SEC

Ces tendances sont établies à partir des modèles CFS, IRI et NWS / NCEP.
 
Compte tenu des progrès qui sont encore à réaliser dans ce domaine, ces informations doivent être lues avec un certain recul. Elles sont strictement personnelles, n'engagent pas ma responsabilité et sont le fruit d'un travail individuel d'interprétation mis en ligne sans restriction, sur internet. Guillaume Séchet, météorologiste - webmaster et créateur de meteo-villes.com
Vous vous doutez bien que ces tendances ont encore beaucoup de progrès à faire car elles restent "très grossières" dans le temps et l'espace, ce qui laisse beaucoup d'interprétations différentes... D'autre part, les scénarios proposés par les différents modèles sont rarement très cohérents. Nous choisissons de les mettre en ligne par souci de transparence et parce que la demande est forte, mais vous êtes prévenus : ces informations sont à prendre avec beaucoup de recul ! En revanche, ce n'est pas parce que les prévisions à très courte échéance font parfois défaut qu'une tendance à long terme n'est pas possible. Nous entendons souvent ces arguments qui sont totalement faux. Nous ne sommes pas sur les mêmes échelles, mais ce type de tendance n'est pas impossible (sinon, nous ne vous les proposerions même pas...!). Il s'agit d'une simulation des anomalie sur l'Europe à partir de ce que l'ensemble de la planète a connu au cours de ces derniers mois. 

Lire l'article sur les limites et la lecture des tendances saisonnières >>>

Google