Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

Nous sommes désormais dans l’axe d’un retour d’occlusion très actif. On relève 42 mm sur notre station météo de St Germain des Prés depuis vendredi dont 23 mm depuis minuit.

Plus globalement, un nouvel épisode pluvieux remarquable débute ce lundi. On attend 50 à 80 mm supplémentaires d’ici demain soir, soit un cumul très inhabituel pour notre région. Des inondations locales sont probables. Elles pourraient altérer les conditions de circulation automobile mais aussi les transports en commun, notamment le métro.

La multiplication de ces épisodes très pluvieux est exceptionnelle pour Paris et l’IDF où le mois de mai va battre des records de pluviométrie depuis le début des mesures en 1873 !

lundi 30 à 19:15

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 1966...

Déposez une photo

Ecarts à la normale 1966

Repères historiques

« Un homme et une femme » de Claude Lelouch est primé à Cannes
30 juillet : l’Angleterre est championne du monde de football
Août : révolution culturelle en Chine
Mireille Mathieu, Antoine et Jacques Dutronc font entre autre leurs débuts


Evènements météo marquants de l’année

1er janvier : on mesure une nouvelle fois des vents très violents en Normandie et en Bretagne - les rafales sont souvent comprises entre 130 et 150 km/h.


Du 10 au 20 janvier (Pour plus de détails sur cet événement, CLIQUEZ ICI): courte mais intense vague de froid - il commence à neiger de la Normandie à l’Alsace, dans la nuit du 10 au 11 janvier. Ces chutes de neige sont particulièrement fortes en région parisienne où il tombe une vingtaine de centimètres - les rues de la capitale ne sont déblayées que très lentement et les skieurs y sont fréquents.



Après la tempête de neige de la nuit du 10 au 11 janvier 1966 à Paris


Le ski original devant la Tour Eiffel

Pratiquement toute la France est ensuite recouverte de neige, ce qui permet aux températures de descendre très bas - le thermomètre descend à -24° à Luxeuil les bains (aux pieds des Vosges), -19° à Auxerre, -18° à Lyon, -17° à Paris - un redoux se produit le 20 janvier mais il est accompagné de pluies verglaçantes qui sèment une énorme pagaille en Normandie, région parisienne puis dans tout le nord-est.

Paris, le 11 janvier au matin: 20cm de neige recouvrent la capitale



Températures minimales du 19 janvier 1966


21 février : des vents de sud, très violents s’engouffrent dans la vallée du Rhône et sur le sud du Massif Central - les rafales atteignent 133 km/h à Lyon et 176 km/h sur le plateau du Larzac.


27 mars : une nouvelle tempête provoque des naufrages et d’importants dégâts sur les régions du nord - on mesure des pointes à 161 km/h à Lille.


Les 14 et 15 avril : de l’air très froid en provenance de Scandinavie, arrive jusque sur le Nord Pas de Calais et la Picardie - une véritable tempête de neige se déclenche entre Boulogne sur mer et Calais où l’on mesure des congères de 50cm - ces conditions hivernales n’arrivent pas jusqu’à Paris où il fait 14°.



Températures maximales du 15 avril 1966
.

Du 17 au 22 juillet : les conditions météo sont particulièrement mauvaises - il neige dans pratiquement toutes les stations de sport d’hiver alors qu’en plaine, les températures ont du mal à dépasser les 15°.


26 août : des gelées se produisent en Champagne, Bourgogne et dans le Limousin.


8 septembre : une canicule très tardive intéresse l’Aquitaine - la température atteint 37° à Mont de Marsan.


Les 4 et 5 octobre : de très violents orages sont précédés d?une chaleur inhabituelle pour la saison - les températures atteignent 30° dans l’est.


Les 3 et 4 novembre
Le 3 novembre 1966 (au lendemain de la Toussaint), alors que Florence subit les pires inondations du siècle, des chutes de neige d'une précocité record se produisent en France et laissent croire que l?hiver sera rude (du moins selon les journaux). Il n'en sera rien. En tout cas, des chutes de neige assez marquées touchent la Champagne, l'Ile-de-France, le Centre, les Pays de la Loire et le Poitou-Charentes (où le phénomène ne s'était pas produit à pareille époque depuis 1921). Cette situation insolite provoque évidemment la joie des enfants qui s'empressent d'organiser de grandes batailles de boules de neige faciles à fabriquer puisque l'on mesure 4 à 5cm à Paris et jusqu'à 10cm à Poitiers. Le paysage est féerique car la neige recouvre des arbres encore en feuilles (alors qu'habituellement, elle attend leur chute). A Paris, 70 000 banlieusards sont bloqués sur les quais de la gare du Nord car la neige engendre de gros problèmes dans les postes d'aiguillage jusqu'à St-Denis. Dans les Pyrénées, des stations de ski ouvrent prématurément comme La Mongie, St-Lary ou Bagnères. A presque un an des jeux olympiques d'hiver de Grenoble, les Français ont un engouement particulier pour la montagne.


Inondations catastrophiques à Florence (Italie)


Paris - la neige tient au sol dans l’après-midi du 3 novembre

Le Poitou est la région la plus touchée

Températures maximales du 3 novembre 1966


Ecarts à la normale 1966


Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google