Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

Il a fait 36,5°C hier et 22,6°C la nuit dernière à Paris-Montsouris (nouveau record décadaire). Notre département est placé en vigilance canicule orange (>>). La pollution à l’ozone est un facteur aggravant (>>).

NOUVELLE APPLICATION METEO-VILLES !

Une version relookée de vos applications météo sera bientôt disponible. Vous pouvez déjà télécharger la nouvelle version de meteo-villes (météo automatique pour toutes les communes de France) – cette nouvelle version est disponible sur Iphone >>> et bientôt Android.

vendredi 26 à 12:59

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 8/10 (MAUVAIS)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 2001...

Déposez une photo

Ecarts à la normale 2001




Comme les mois précédents, janvier 2001 est extrêmement pluvieux et perturbé - la Bretagne doit de nouveau faire face à des inondations - la ville de Redon (Ile et Vilaine) est particulièrement touchée.

Du 6 au 12 février : douceur de nouveau hors saison - les température atteignent 23° à Grenoble et 20° à Clermont Ferrand.

Du 24 février au 4 mars : première « offensive » hivernale depuis novembre 1999, dans le sud-est - le 26 février, d’abondantes chutes de neige collante recouvrent le Var et la Corse - on mesure 15cm à Canjuers (Var), 20cm à Bocognano et 41cm à Evisa (Corse) - le 27 février, les chutes de neige sont encore plus importantes - elles paralysent toute la Provence et la Corse intérieures, ainsi que l’Ardèche et les Cévennes - on mesure jusqu’à 80cm à St-Maximin (Var) 65cm à Sault (Vaucluse) et 52cm à Régusse (Var) - les dégâts sont énormes - plus de 100 000 foyers sont privés d’électricité et des milliers d’automobilistes sont bloqués sur routes et autoroutes.

Près d’un mètre de neige en plaine, du côte de St-Maximin (83)

24 mars : journée d’été sur la moitié sud de la France - on bat tous les records avec 28° à Grenoble et Albi, et 30° à Ajaccio.

Après 12 mois de pluies exceptionnelles (1000mm à Paris entre le 1er avril 2000 et le 31 mars 2001), les nappes phréatiques sont saturées - des inondations se produisent sur la moitié nord au cours du printemps 2001 - l’Aisne, l’Eure, la Somme, la Seine, la Loire, la Moselle et la Saône sortent de leur lit dés la fin du mois de Mars - la vallée de la Somme et notamment Abbeville restent sous les eaux pendant près d’un mois et demi car les sols sont complètement saturés - 114 communes sont sinistrées, 2800 habitants sont inondés et plus d’un millier de personnes sont évacues.

Du 25 au 30 mai : épisode de fortes chaleurs dans le sud-ouest - on relève 35° à Bordeaux, Carcassonne et Mont-de-Marsan

4 juin : gelées blanches dans le nord et le centre - 0° à Châtillon sur Seine et au Puy, 1° à Troyes, 2° à Alençon.

Du 24 au 26 juin : canicule presque généralisée - on relève 33° à Dunkerque, 35° à Paris et 38° dans les Landes.

Du 4 au 9 juillet : de très puissants orages laissent un lourd bilan - le 4 juillet, la foudre provoquent de gros dégâts et bloque les TGV en Saône et Loire - il tombe plus de 100mm d’eau dans certains département du sud-ouest (158mm à Genos, dans les Hautes Pyrénées) - en raison des inondations, une partie de Terrasson (Dordogne) est évacuée - le 6 juillet, la Somme est de nouveau très éprouvée et les inondations resurgissent à Abbeville - la petite commune de Rouvroy en Santerre est traversée par un torrent de boue et il tombe 194mm de pluie en 12h - le 7 juillet, Paris et le sud de l’agglomération sont affectées par des pluies tropicales - on relève 125mm à Vanves et 104mm à Montsouris, ce qui constitue un record absolu jusqu’à cette date, depuis le début des relevés (1872) - au même moment, en plein concert, un terrible orage fait tomber un gros platane dans un parc de Strasbourg et écrase 11 personnes.

Du 12 au 19 juillet : comme l’année précédente, le temps est automnal - les cérémonies du 14 juillet se déroulent dans le froid et la pluie à Paris - dans la nuit du 14 au 15 juillet, des pluies torrentielles provoque la rupture d'une digue et une vague d’un mètre balaye le village de Châteauneuf-les-bains (Puy de Dôme) - le 18 juillet, une tempête se déchaîne sur les côtes de la Manche - la neige réapparaît en montagne.

Du 30 juillet au 1er août : canicule, notamment sur les régions méditerranéennes - on atteint 41° à l’ombre à Gignac (Hérault) mais également 38° à Nîmes et Orange, 37° à Toulouse - taux de pollution très élevés dans les grandes villes.

Après un mois de juillet 2001 assez désastreux, le mois d’août 2001 est plutôt chaud.

3 août : panique sur la route des vacances - en plein chassé-croisé des vacanciers, la nationale 7 et la bretelle d?accès à l’aéroport d?Orly se retrouvent tout à coup noyées sous 80cm d'eau - 15 personnes sont évacuées de leurs véhicules.

15 août : après une journée de canicule, un grain orageux provoque de puissantes rafales de vent sur le Limousin, le Centre et l’Ile-de-France - des centaines d’arbres sont déracinés et des campings sont évacués.

Les 25 et 26 août : chaleur accablante sur toute la France - maximums de 36° à Rennes, Poitiers, Auxerre et dans le Calvados, 35° à Paris, Alençon et Evreux.

Début septembre : nombreux incendies attisés par un violent mistral en Provence.

Le mois d’octobre 2001 est remarquablement doux.

Les 1er et 2 octobre : chaleur inhabituelle - on se baigne sur toutes les côtes, y compris dans le nord - les températures atteignent 25°à Paris, 28° à Grenoble, 30° à Bordeaux et 32° à Biarritz.

Nuit du 6 au 7 octobre : pluies diluviennes et inondations dans le Gard - il tombe 360mm d?eau (l’équivalent de 6 mois de précipitations) en une seule journée à Sommières (Gard).

Du 12 au 17 octobre : la chaleur revient partout - il fait jusqu’à 25° à Rouen et Cherbourg, 26° à Caen et Dieppe, 28° à Niort, 29° à Clermont-Ferrand.

20 octobre : nouvelles pluies diluviennes sur le Languedoc-Roussillon et tout le sud-est du Massif-Central - 2 morts.

Du 28 au 30 octobre : de nouveau très chaud dans le sud-ouest - maximum de 32° à Biarritz.

11 novembre : énorme contraste de température entre le Var et la vallée du Rhône - au même moment, il fait 23° au Luc en Provence, 7° à Nîmes et 1° à Lyon - des chutes de neige sont même enregistrées à Carcassonne.




Du 14 au 25 décembre : première vague de froid généralisée depuis novembre 1999 - les 14 et 15 décembre, la neige tombe parfois en abondance sur le Languedoc-Roussillon, la Provence intérieure et la Corse où des axes routiers sont coupés et des milliers de foyers privés d’électricité - le 15 décembre, des milliers de poids lourds sont bloqués au passage du Perthus - on mesure 60cm à La Porta (Corse), 30cm à Amélie les bains (Pyrénées orientales), 20cm à Corte (Corse) - du 15 au 25 décembre, le froid est sec mais parfois intense de l’Aquitaine au nord-est - il fait jusqu’à -9° à Biarritz, -14° dans les Landes, -15° à Strasbourg, -17° en Côte d’Or et -19° à Epinal (Vosges).

Du 29 au 31 décembre : le froid fait son retour au nord de la Seine et 4 à 10cm de neige recouvrent le Nord-Pas-de-Calais.

Ecarts à la normale 2001


Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google