Récupération de votre position...
Météo en France
Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 5/10 (MOYEN)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 2000...

Déposez une photo

Ecarts à la normale 2000

 

Repères historiques

Le bug de l’an 2000 n’a pas eu lieu

Forte croissance en France grâce aux « Start up » et à la « Net économie »
26 mars : Vladimir Poutine est élu président
2 juillet : l’équipe de France remporte l’Euro 2000
25 juillet : le Concorde s’écrase à Roissy

 


Evènements météo marquants de l’année

 

Pour lire l’article concernant le réchauffement observé au cours des années 2000, CLIQUEZ ICI)


L’hiver 1999-2000
a la particularité d’être extrêmement sec dans le sud-est et très doux sur toute la France - aucune véritable chute de neige n’est observée en plaine, sauf le 25 janvier, sur le Languedoc-Roussillon (5cm à Montpellier).


Les 26 et 27 février : températures très élevées - plus de 20° sur tout le quart sud-ouest. Du 9 au 12 mars : temps presque estival sur la moitié sud - la température atteint 26° sur le littoral du Languedoc-Roussillon.


Du 5 au 16 mai : temps très chaud et très orageux - les dégâts provoqués par les orages sont parfois très importants - dans la soirée du 9 mai, un torrent de boue s’engouffre dans les rues de Fécamp et le lendemain, la ville de Barentin subit à son tour ce même type de catastrophe - les rues du centre-ville sont complètement dévastées et un véhicule occupé, emporté par les flot, traverse un café - ces orages font au total deux victimes.






Laurent Fabius, interviewé dans son fief après la catastrophe.
.

Nuit du 27 au 28 mai : une tempête surprise balaye la Normandie et provoque de nombreux dégâts de toitures et interrompt la circulation des trains entre Rouen et Le Havre - les rafales atteignent 155 km/h dans l’embouchure de la Seine - cette tempête provoque la mort de 5 personnes au Benelux et en Allemagne.


Du 10 au 14 juin : temps épouvantable, notamment en région Midi-Pyrénées, sur le Languedoc-Roussillon, les départements du Rhône et de la Loire ainsi que le sud des Alpes - on mesure 30cm de neige au dessus de 1800 m sur les Pyrénées - des pluies diluviennes provoque une crue de la Garonne - 300 personnes sont évacuées sur l’île du Ramier, à Toulouse - 1/3 de la ville de Revel est inondé - importantes coulées de boue dans le Queyras et du côté de Béziers.


Du 18 au 20 juin : vague de chaleur - les températures dépassent 30° sur presque toute la France - il fait 30° à Brest, 33° à Paris et 35° à Colmar - les plages de la côte atlantiques sont bondées malgré la marée noire de l’Erika (12 décembre 1999).


Le mois de juillet 2000 est extrêmement pluvieux - tous les records sont battus jusqu’à cette date sur la moitié nord.


2 juillet : orage d’une violence extrême dans la Beauce (sud de Paris) - des grêlons de 10cm de diamètre (plus gros qu’une orange) perforent le toit d?une maison à Chevilly (Loiret) - rafales de vent à 126 km/h à Orléans.


Du 11 au 17 juillet : temps automnal - les vacanciers sont déprimés - de nombreux spectacles sont perturbés - les défilés du 14 juillet et le pique-nique géant de l’an 2000 se déroulent sous la pluie sur la moitié nord.

le 15 juillet, la neige fait même son apparition dans certaines stations de sport d’hiver.

La neige sur la route du Tour de France
.
Ce jour là, il ne fait pas plus de 16° à Toulouse, Agen et Montauban, 18° à Carcassonne - le 17 juillet, la température descend à 0° à St Christol (Vaucluse - 800 m d’altitude) et 4° dans le Cher. A la fin du mois de juillet, la situation devient catastrophique pour les agriculteurs.


La chaleur revient en août 2000. Du 14 au 26 août : forte vague de chaleur dans le sud-est - les températures dépassent quotidiennement 35° à l’ombre - les 24 et 25 août, la canicule se généralise à toute la France - il fait 36° à Auxerre, 38° à Carpentras, 39° à Montauban, 40° à Figari (Corse) et 41° à Carbini (Corse) au Luc en Provence (Var) - d’importants incendies se déclenchent en Corse, dans l’Ardèche et le département de la Loire (massif du Pilat).


Les 10 et 11 septembre : la chaleur se généralise de nouveau, surtout à l’ouest - on enregistre 32° à Lorient, 33° à Nantes.


L’automne 2000 est très pluvieux et très doux.


Les 19 et 29 septembre : pluies diluviennes dans le sud-est - le 19 septembre, il tombe 197mm de pluie à Marseille où les inondations font 3 victimes - une tornade renverse 3 grues et tue 3 personnes à Montpellier.


Du 11 au 13 octobre : de nouveau de fortes pluies et des inondations dans le sud-est - coulées de boue catastrophiques dans les Alpes suisses et italiennes.


6 novembre : une violente tempête balaye la moitié sud de la France - très forte houle et importants dégâts sur le littoral de la Côte d?Azur où il s’agit de la plus forte tempête depuis le 11 décembre 1957 - des coulées de boue emportent 2 personnes à Gap et au nord de Nice - les rafales de vent atteignent 180 km/h aux Ménuires (Savoie).


30 novembre : une nouvelle tempête se déchaîne mais plutôt sur la moitié nord - rafales de 150 à 175 km/h sur la pointe du Finistère et l’embouchure de la Seine.


Du 4 au 13 décembre : douceur inquiétante sur toute la France - le 7 décembre, on atteint 17° à Paris, 19° à Tours et 24° à Pau - le 10 décembre, une tornade traverse le Pas de Calais et à Béthune, les dégâts sont très importants.
.
La neige se fait rare en montagne.

L’absence de neige dans les Pyrénées
.


le 12 décembre, des pluies diluviennes associées à un fort coefficient de marée font sortir de leur lit, la plupart des rivières bretonnes, notamment dans le Finistère - le centre de Quimperlé est traversé par un torrent dévastateur - Morlaix et Landernau sont également très touchés.




Quimperlé sous les eaux…
.

L’année 2000 est la plus chaude et souvent la plus pluvieuse du 20ième siècle - en cette fin de siècle, le réchauffement climatique inquiète de plus en plus les scientifiques et l’opinion publique.

 


Ecarts à la normale 2000


Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google