Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

> Le dispositif préfectoral d’alerte est maintenu en raison de la pollution aux particules fines. La circulation alternée est reconduite demain jeudi (>>).

> La situation n‘évolue pas. Comme hier, l’inversion de température était très marquée avec 9°C au sommet de la Tour Eiffel, 5°C sur notre station météo située sur les toits de St Germain des Prés, 2°C à Montsouris et de faibles gelées au Bois de Boulogne. Les polluants sont piégés comme en témoigne cette photo (>>).

mercredi 07 à 18:43

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 9/10 (MAUVAIS)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 2006 2ème trimestre....

Déposez une photo


Ecarts à la normale 2006


Évènements météo marquants d'avril à juin 2006

Mercredi 5 avril : Une perturbation circule des Pays de la Loire aux régions de l’Est. En contact avec l’air froid qui descend sur toute la moitié nord, la pluie se transforme en neige sur une partie de la Bourgogne, la Franche-Comté et le sud de l’Alsace - on mesure 5cm à partir de 200 m d’altitude sur le sud du Haut-Rhin, le Territoire de Belfort et le Doubs.

Du 24 au 26 avril: le temps est particulièrement chaud près de la Méditerranée, notamment sur la Basse vallée du Rhône où les températures atteignent quotidiennement 26 à 28° - le mois d’avril 2006 sera d’ailleurs un mois très chaud sur ces régions avec un excédent thermique de 2 à 3°.

Dimanche 30 avril : les gelées sont fréquentes en matinée, notamment sur le Centre ainsi que du nord-est au Massif-Central. Les températures minimales atteignent -3° à Aurillac, Luxeuil-les-bains, -2° à St Geoirs, le Puy, Orléans, St-Dizier et -1° à Chartres. De fortes averses parfois orageuses se produisent sur le Nord-Pas de Calais, la Picardie et les Ardennes. La neige apparaît jusqu’en plaine sur le nord de la Lorraine, les Ardennes, et une partie du Nord-Pas-de-Calais.

A partir du 2 mai, la tendance s’inverse très brutalement - le 3 mai les températures atteignent ou dépassent 25° sur une grande partie de la France - il s’agit du 1er épisode estival de la saison
Le 4 mai, les 26° sont atteints ou dépassés sur le 1/3 des stations avec une moyenne de 25° sur la France et des pointes à 27°. 


La chaleur s’estompe lentement par la suite mais les orages prennent le relais. Ils sont parfois violents le samedi 6 mai, lorsqu’une zone se forme des Pyrénées au Massif Central et au Nord-Pas-de-Calais. Il tombe parfois l’équivalent d’un mois de précipitations en une journée sur le sud de la région Midi-Pyrénées, le Loiret, l’Essonne, le Val-de-Marne, la Seine-et-Marne et la Somme (pour ne citer que quelques exemples). Des inondations éclair sont parfois observées notamment autour de Paris. Voici quelques valeurs de précipitations : 32 mm en 1 h à Roissy, 30 mm en 30 minutes à Meaux (77), 60 mm à Nangis (77) avec grêle, 47 mm en 2h à Abbeville (80), 55 mm à Pamiers (09).

Les 8, 9 et 10 mai, sont des journées particulièrement froides dans les Alpes où d’importantes chutes de neige ont lieu au-dessus de 800 à 1300m - le 9 mai, la température ne dépasse pas 8 à 9° en Lorraine et 11 à 12° en IDF.

Le samedi 13 mai, une nouvelle vague orageuse traverse la France - de violents orages éclatent dans le courant de l’après-midi en Ile-de-France - ils sont particulièrement forts sur le plateau de St-Quentin en Yvelines, les Hauts de Seine, la Seine-St-Denis et l’est immédiat de Paris - en revanche, la ligne de grain se scinde en deux lorsqu’elle passe sur Paris. D’autres violents orages sont localisés sur le Puy de Dôme et le nord de l’Alsace.

Mardi 16 mai: Le temps reste très orageux, notamment sur la partie centrale de la France. Plusieurs lignes de grains accompagnées d’une activité électrique intense, d’importantes chutes de grêle et de violentes rafales de vent balayent successivement le Poitou-Charentes (notamment Cognac), le nord du Limousin et de l’Auvergne (notamment Thiers) puis une partie de la région Rhône-Alpes. On constate de gros dégâts dans certains secteurs.

Mercredi 17 mai: De l’air très chaud concerne temporairement un grand quart sud-ouest où les températures dépassent 30°. On atteint 33° à Pau et 34° à Mont-de-Marsan.

Samedi 20 mai: Une dépression assez creuse (985 hpa) circule très rapidement sur le sud des Iles britanniques, occasionnant un temps très mouvementé sur quasiment tout le pays. Sur les régions du nord, les vents atteignent en général 80 à 110 km/h sur le littoral comme dans les terres avec des pointes à 126 km/h au cap de la Hève, 104 km/h à Melun. Quelques arbres sont déracinés jusque dans Paris où les parcs ferment au public.

Dimanche 28 mai: Les températures atteignent des valeurs très élevées sur le Roussillon, la Basse vallée du Rhône et le Var avec des pointes à 35/36°. Des records sont battus.

A partir du lundi 29 mai, la situation change radicalement. Un flux de nord s’établit et les températures sont en chute libre.
Le maximum du froid est atteint les 30 et 31 mai où les températures ne dépassent pas 15° sur toute la moitié est de la France. Le 30 mai, on enregistre seulement 11° à Lille et Reims, 12° à Metz et Rouen, 15° à Paris. Il neige à partir de 800m sur les Vosges et le Jura, 1000 à 1200m sur les Alpes. Des averses de grésil sont signalées en Belgique, dans les Ardennes, sur les plateaux du nord-est et à Grenoble.


 


Jeudi 1er juin, les températures minimales sont très basses, notamment sur le Centre, les Pays de la Loire, l’Ile-de-France et la Normandie. Le record pour un mois de juin est battu à Orly (3°1 contre 3°2 le 4 juin 1975), à Orléans (0°8 contre 1°9 le 2 juin 1962), à Nantes (3°8 - record du 3 juin 1975 égalé), à Auch (2°6 contre 3°6 le 6 juin 1986). Des gelées sous abri sont localement observées en Eure et Loire ainsi que dans le Loir-et-Cher (-0°2 à Romorantin). Dans la soirée, la neige se mêle à la pluie à Gerardmer (600m).
Vendredi 2 juin: Les températures restent basses sur la moitié est. Il fait 0 à 1° sous abri, en Champagne (0°9 à Reims). La Corse connaît un temps exceptionnellement froid et perturbé. Sous les orages, les températures s’abaissent à 13° sur la côte et la neige fait son apparition au-dessus de 1100 m d’altitude !



Les gelées au matin du 2 juin, vues de la webcam du plateau de l’Arselle (Chamrousse, 1550m d’altitude)


A partir du 5 juin, le temps s’améliore, notamment dans l’ouest, puis sur toute la France et une période de plus en plus chaud affecte le pays. Cette vague de chaleur persistera jusqu’à la fin du mois de juillet ou au début du mois d’août, selon les régions. Il s’agira de la plus longue vague de chaleur de l’histoire de la météo…

Le 9 juin, la période de temps très ensoleillé et vraiment très agréable (ciel bleu limpide) se poursuit dans l’ouest et gagne peu à peu le reste de la France. Les températures atteignent des niveaux très élevés en Bretagne et sur toute la façade atlantique avec 29° à Brest (record quotidien) et 32° à St-Nazaire, Niort, Dax et bien d’autres villes…

Du 11 au 13 juin, on dépasse 30° sur plus de la moitié du pays avec quelques pointes à 34 ou 35°, notamment dans le sud-ouest (33 à 34° en Ile-de-France). Le lendemain, les températures baissent de 11° en 24h sur la Normandie.

Les 14 et 15 juin, la fraîcheur s’installe momentanément dans le nord ce qui contraste avec la chaleur de la moitié sud (14° à Lille contre 32° à Clermont-Ferrand).

16 juin: un violent courant de sud-ouest en altitude fait remonter du sable du Sahara jusque sur le sud-est de la France. Le ciel prend un aspect jaunâtre, notamment vers Grenoble où l’on signale de la pluie de boue.

19 juin au soir : une cellule orageuse à caractère tropical se développe sur la région Midi-Pyrénées. De gros dégâts sont signalés dans le Tarn-et-Garonne où des milliers d’arbres sont déracinés. Certains d’entre eux tombent sur des maisons et les occupants sont relogés.

20 juin : un coup de chaleur se produit sur Corse. Le Sirocco fait grimper la température à plus de 35° en fin de matinée, à Ajaccio.

25 juin: de très violents orages éclatent de la moyenne vallée du Rhône à l’Alsace - de la grêle est signalée sur de nombreuses communes et une vigilance orange est lancée par Météo-France - la température passe de 30/33° à 15/18° sous les orages.

D’autre part, une petite dépression remonte sur les régions du nord-ouest où le temps est exécrable toute la journée. Les températures ne dépassent pas 17 à 19° et il tombe entre 20 et 100mm de pluie en 12h sur la Normandie (96,5mm à Caen), l’ouest de l’IDF et la Picardie.


A partir du 26 juin: Une période de fortes chaleurs touche le pays, à commencer par les régions du sud.


Du 26 au 28 juin, les fortes chaleurs ont lieu notamment dans le département du Vaucluse où l'on atteint quotidiennement 35°.

Le 27 juin au soir, un très violent orage occasionne de fortes rafales de vent et des dégâts à Albertville.


Les 29 et 30 juin: Ces fortes chaleurs gagnent la basse vallée du Rhône. On relève par exemple 36° à Nîmes. 

Ecarts à la normale 2006

Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google