Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

Nous sommes désormais dans l’axe d’un retour d’occlusion très actif. On relève 40 mm sur notre station météo de St Germain des Prés depuis vendredi dont 21 mm depuis minuit.

Plus globalement, un nouvel épisode pluvieux remarquable débute ce lundi. On attend 50 à 80 mm supplémentaires d’ici demain soir, soit un cumul très inhabituel pour notre région. Des inondations locales sont probables. Elles pourraient altérer les conditions de circulation automobile mais aussi les transports en commun, notamment le métro.

La multiplication de ces épisodes très pluvieux est exceptionnelle pour Paris et l’IDF où le mois de mai va battre des records de pluviométrie depuis le début des mesures en 1873 !

lundi 30 à 16:54

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 1923...

Déposez une photo

Ecarts à la normale 1923

Repères historiques

Janvier : l’occupation de la Ruhr par les Français et les belges est renforcée
27 janvier : 1er congrès du parti national socialiste à Munich
28 mars : mort de l’actrice Sarah Bernhardt
Faillite de l’économie allemande
1er septembre : Tokyo est anéanti par un séisme
5 novembre : putsch manqué d’Adolf Hitler à Munich


Evènements météo marquants de l’année

Début mars : des inondations se produisent dans le bassin de la Seine mais surtout près de la Loire - les régions d’Angers et de Nantes sont les plus touchées - le 1er mars, un véritable ouragan s’abat dans l’ouest - les rafales de vent atteignent 200 km/h sur le littoral - des vagues de 10m déferlent au Croisic - on note d’énormes dégâts notamment à Angoulême, Bordeaux, Limoges, Brives la Gaillarde et Clermont-Ferrand.


Inondations de Mars 1923 : Les fleuves de France subissent des crues qui causent d'importants dégâts et mettent en danger la vie des riverains. Les dévouements se montrent toujours à la hauteur des circonstances et, quand il s'agit d'arracher des enfants à la mort, comme ce fut le cas, ces jours-ci, sur les bords de la Loire, les sauveteurs ne manquent jamais.

26 mars : chaleur très précoce - températures de 23° à St Malo, 24° à Paris, 25° à St Quentin.


5 mai : véritable canicule - il fait partout plus de 30° et jusqu’à 33°à Strasbourg et 37° à Biarritz.


8 mai : une vague d’orages d?une grande violence ravage de nombreuses communes de l’ouest - tous les toits de Domfront (Orne) sont arrachés - grêlons de 700g - à Lonlay, une tornade projette un garde-barrière sur 15m.


10 mai : changement radical de temps - il neige dans l’extrême nord et en Belgique.


Le mois de juin
est exceptionnellement froid - à Paris, il fait aussi frais qu’en juin 1916 - les 17 et 18 juin, il neige au dessus de 900m dans les Vosges et le Jura.


Du 5 au 15 juillet : importante vague de chaleur - les températures dépassent 35° sur presque tout le pays - on mesure 38° à Rouen, 39° à St Quentin et 40°5 à Lezay (Deux Sèvres). Dans le même temps, des orages extrêmement violents sont localement observés - une véritable tornade se produit au Mans et à la Flèche, provoquant la mort de 2 personnes - à Cissé (Vienne), tous les arbres sont déracinés.


2 août : une tornade ravage une bande allant de Fougères à Falaise.


Du 5 et 15 août : nouvelle vague de chaleur - cette chaleur devient exceptionnelle les 8 et 9 août - s’il fait 35 à 38° en région parisienne, les températures atteignent des records absolus dans le midi - à St Simon (8km au sud-ouest de Toulouse) on enregistre 44°, ce qui constitue la valeur officiellement la plus élevée du 20eme siècle en France.


29 août : une très violente tempête balaye tout le nord-ouest du pays - le cargo Emile Driant chavire et 19 marins se noient - on note quelques blessés à Reims, Pontoise et Paris où des cheminées sont renversées et des vitres, brisées.


Début octobre : une série de tempêtes provoquent des dégâts en Normandie et au château de Versailles où des centaines d’arbres sont déracinés - on mesure jusqu’à 30cm de neige dans les Vosges.


23 et 24 octobre : de nouvelles tempêtes provoquent de gros dégâts en région parisienne, dans le Centre, le nord-est et la Bourgogne.


9 novembre : des chutes de neige précoces sont observées un peu partout, jusqu?à Toulouse.


10 novembre : pluies diluviennes près de la Méditerranée - les bas quartiers de Marseille sont inondés.


28 novembre : une tempête de glace (pluies verglaçantes) provoque de gros dégâts à Belfort et St Etienne où les communications sont interrompues.


Fin décembre : les cours d’eau sont de nouveaux en crue - la Seine monte très rapidement et le spectre de 1910 réapparaît - le 28 décembre, le mistral et la tramontane dépassent 150 km/h et de nombreux dégâts sont constatés dans l’Hérault et les Bouches du Rhône.

Inondation à Paris, le 31 décembre 1923


A la fin du mois de décembre et au début du mois de janvier 1924, la couche de neige est très importante sur les massifs de l’est. Le journal "Le confédéré” du 04.01.1924, fait état de 1,20m de neige dans les régions basses de Savoie et du Dauphiné et de 4 a 3 mètres dans les autres vallées, 4 m a Val d’Isère 6m au col du petit st Bernard, 5 m au cenis.
"Le nouvelliste” du 29.12.1923, 70 cm de neige à Albertville.



Ecarts à la normale 1923


Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google