Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

La température a atteint 32,8°C hier à Paris-Montsouris. Notre département est placé en vigilance canicule orange (>>) vu que cet épisode est parti pour s’intensifier et pour durer (les dernières simulations semblent encore aggraver la prévision initiale). La pollution à l’ozone sera un facteur aggravant (>>).

NOUVELLE APPLICATION METEO-VILLES !

Une version relookée de vos applications météo sera bientôt disponible. Vous pouvez déjà télécharger la nouvelle version de meteo-villes (météo automatique pour toutes les communes de France) – cette nouvelle version est disponible sur Iphone >>> et bientôt Android.

mardi 23 à 23:12

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 6/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 2006 4ème trimestre....

Déposez une photo


Ecarts à la normale 2006


Évènements météo marquants d'octobre à décembre 2006

Le 3 octobre, une dépression alimentée par de l’air tropical se creuse dans le golfe de Gascogne. Vers 8h, le centre dépressionnaire passe au nord du bassin d’Arcachon où les vents dépassent 150 km/h (151 km/h à Biscarosse et 166 km/h au Cap Féret). Des arbres sont déracinés par miliers, jusqu’à Bordeaux où les rafales atteignent 115 km/h. Cette dépression 995 hpa est propulsée par un puissant courant jet et traverse tout le pays, du sud-ouest vers le nord-est. Une ligne de grain particulièrement violente balaye le Massif central et la région Rhône-Alpes. De très fortes pluies provoquent des inondations dans le nord-est où il tombe souvent 50 à 100mm en 24h.

Les 11 et 12 octobre, de fortes pluies se produisent sur la région Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon. Il tombe plus de 70mm en 24h à Toulouse et 123mm à Sètes.

Les 19 et 20 octobre, un épisode très pluvieux concerne le sud-est. Il tombe plus de 300mm en 24h entre la Lozère et l’Ardèche puis les orages se décalent vers la Corse et l’on relève 157mm à Porto-Vecchio. Des routes sont coupées dans les Cévennes.

Nuit du 23 au 24 octobre : Une dépression 978 hpa circule rapidement de la pointe du Finistère au sud-est de l’Angleterre. Des vents très forts balayent tout le quart nord-ouest mais il s’agit d’une tempête tout à fait de saison. Les rafales atteignent 135 km/h au sud de la Bretagne et 90 km/h à Melun, 95 km/h à St Maur, 94km/h à St Arnoult (Oise) et 130 km/h au sommet de la Tour Eiffel. Le bilan est de 1 mort. Un porte conteneur échoue également au large de La Rochelle. D’autre part, une tornade ravage une partie de la commune d’Arques, près de Saint-Omer (Pas-de-Calais), à l’arrivée de l’air chaud d’altitude propulsé par la dépression dans la soirée du 23.

Septembre et octobre 2006 sont extrêmement doux. La période de douceur qui débute le 1er septembre, se prolonge au-delà du mois d’octobre. Le 26 octobre est une journée encore plus exceptionnelle que les autres. Un nuage de sable survolle tout le sud-ouest de la France et les températures atteignent des valeurs extraordinaires : 32° à Echirolles (banlieue de Grenoble), 31° à La Parata et Ajaccio (Corse), 31° au Versoud (agglo. de Grenoble), 28° à Marseille, 27° à Lyon, 26° à Colmar, Lons-le Saunier, Besançon et Mâcon.
Le 28 octobre, on relève plus de 26° des Pyrénées à la Méditerranée avec une pointe à 30° au Luc en Provence et à Calvi.

Les 15 et 16 novembre, la douceur revient en force car une puissant courant de sud s’installe du Maroc à la Scandinavie. Le 17, les températures dépassent largement 15° sur toute la France, atteignant 17/18° en IDF, 18/20° dans le nord-est et 20 à 24° dans le sud-ouest (24° à St-Girons). Le 18 novembre, une tempête de sud se déclenche sur les préalpes (rafales à 120km/h à Chamrousse - température de 21° dans la nuit à Grenoble) et de fortes pluies ont lieu dans la vallée du Rhône. Plusieurs routes sont coupées dans le Gard.

Les 24 et 25 novembre, un puissant courant de sud s’installe de nouveau sur notre pays, véhiculant de l’air chaud à tel point que des records sont pulvérisés. Il fait jusqu’à 19° à Paris et sur un grand quart nord-est, 20° à Clermont et Lyon, 22 à 23° à Grenoble et 24° à St Girons. Les vents dépassent 100 km/h dans le nord-ouest et l’axe rhodanien (110 km/h à Mâcon, 125 km/h à Chamrousse et 130 km/h sur le Vercors).

3 décembre: De fortes pluies orageuses provoquent des inondations sur la Côte d’Azur et l’est de la Provence, notamment à Fréjus et dans l’Estérel. Il tombe près de 230mm d’eau en une nuit à St Raphaël.

Par ailleurs, un fort coup de vent a lieu dans le nord-ouest (rafales de 130km/h dans le Finistère, 115km/h sur le sud de la Bretagne et le littoral du Nord Pas de Calais). Une éolienne tombe dans la banlieue lilloise.

8 décembre: Une dépression en provenance du Golfe de Gascogne remonte rapidement vers la Haute-Normandie. Les vents dépassent 100 km/h sur le Poitou-Charente, les Pays de la Loire, le Centre, l’IDF. On relève 148km/h près de Nantes, 122 km/h à Paris-Montsouris, 119 km/h à Roissy et au Bourget (1 personne est écrasée par une pancarte publicité à Paris), 114 km/h à Orléans et 112 km/h à Tours. De très fortes pluies se produisent sur la Normandie et la Bretagne. Une tornade se forme sur les Monts du Lyonnais. Le vent de sud atteint parfois 150 km/h sur le plateau du Vercors.

15 décembre: De fortes pluies orageuses provoquent des inondations à l’est de la Corse où il tombe localement 400 à 500mm en une journée.

25 décembre: Avec les conditions anticycloniques qui persistent depuis plus d’une semaine, les inversions thermiques sont très nettes. Les températures maximales restent négatives sur les trois-quarts de la France (parfois -4 à -5° à l’ouest du Massif central) alors qu’en montagne, il fait parfois plus de 10 voire 15° au-dessus de 800m d’altitude (16° à Embrun).


Ecarts à la normale 2006

Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google