Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

Le ciel est très nuageux à couvert sur l’ensemble de la région mais aucune averse ne nous menace pour l’instant.

mardi 28 à 08:35

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 2011 2ème trimestre....

Déposez une photo


Ecarts à la normale 2011


Évènements météo marquants d'avril à juin 2011


Du vendredi 1er avril au dimanche 10 avril: Episode EXCEPTIONNELLEMENT CHAUD ET ENSOLEILLE sur toute la France.
.
Vendredi 1er avril : Alors que les nuages bas se dissipent beaucoup plus tardivement que prévu sur l'IDF, on dépasse facilement 25°C en Aquitaine avec 29,7°C à St-Jean-de-Luz (66), 29°C à Biarritz (record du 1er avril 2001 largement battu), 27°C à Dax.
Samedi 2 avril est la journée la plus chaude avec des températures supérieures à 25°C sur la moitié de la France.
Il fait :
29°C à Vizille (38),
28°C à Vichy (03),
27°C à Tarbes (65), Pau (64), Gouzan (23), Brive-la-Gaillarde (19), Nevers (58), Gourdon (46), Mulhouse (68), Romorantin (41), Auxerre (89)
26°C à Mont-de-Marsan (40), Bourges (18), Orléans (45)
25°C à Paris (75), Bordeaux (33), Metz (57), Lyon (69), Saint-Etienne (42), Dijon (21), Saint-Dizier (52), Troyes (10), Strasbourg (67)
Il s'agit de records de chaleur pour un début avril à Grenoble, Bourges, Auxerre, Vichy, Clermont-Ferrand, Lille et Tours.

Températures maximales relevées le samedi 2 avril 2011 (source : Meteociel)
Le mercredi 6 avril, la chaleur revient de plus belle, notamment dans l'Ouest et le Sud-ouest. Des records pour un 6 avril sont battus à Biarritz, Rennes, Nantes, Le Mans, Bordeaux, Lille ou Paris (pour ne citer que quelques exemples). Il fait jusqu'à 31,5°C dans les Landes (à Sabres), 31°C à St-Jean-de-Luz (66) et Cazaux (33), 30,5°C à Dax (40), 30°C à Biscarosse et Biarritz (record du 1er avril de nouveau battu !). En Espagne, le thermomètre affichait même 33°C à Bilbao?

Mercredi 6 avril 2011 : un temps estival à Paris (Pont des arts) - photo : Guillaume Séchet
.
Le jeudi 7 avril, est encore plus exceptionnel que la journée précédente avec plus de 25°C sur quasiment toutes les régions situées au sud de la Loire (hormis sur le littoral Méditerranéen et en montagne). On relève par exemple jusqu'à 31°C dans le centre des Landes, 30°C à Dax (40) et Biscarosse (40), 29°C au centre-ville de Limoges (87) et à Grenoble-Le-Versoud (38), 28°C à Romorantin (41), 27°C à Strasbourg (67), Bordeaux (33), Toulouse (31), Vannes (56)et Lyon (69), 24°C à Paris.

Températures maximales relevées le 7 avril 2011

Vendredi 8 avril, on peut parler de fortes chaleurs sur le Languedoc-Roussillon avec plus de 30°C en plaine !! Il fait :
33,9°C à Lodève (34) - l'une des valeurs les plus élevées jamais enregistrées en France au cours d'un mois d'avril !
33°C dans le centre de Montpellier et à St-André de Sangonis (34), 32,3°C à Perpignan (record battu pour une première décade d'avril).
On relève également près de 30°C de l'Aquitaine au sud des Alpes avec 28,4°C à Embrun (alt. 870 m), 25,8°C à Bourg-St-Maurice (73 - alt. 865 m).

Températures maximales relevées le 8 avril 2011

Samedi 9 avril, il fait plus de 25°C sur toutes les régions situées au sud de la Loire avec quelques pointes à 30°C en Aquitaine et 32,5°C à Lézignan (11). La valeur la plus incroyable est relevée à Murcia (Espagne) avec 37°C !! Du jamais vu en cette saison…

Températures maximales relevées le 9 avril 2011

Samedi 9 avril 2011 : Encore une journée idyllique à Paris… (Photo Guillaume Séchet)
.
Dimanche 10 avril, de l'air beaucoup plus frais et plus humide venu de l'Atlantique envahit tout le Sud-ouest où l'on perd parfois 13 à 15°C en 24h !
la chaleur persiste dans le Nord et l'Est, et l'on se rapproche de 27°C en IDF (26,7°C à Paris - record pour la 1ere décade d'Avril). Il fait 29,5°C à Carpentras (84°, 29°C à Nîmes (30) et 26°C à Charleville-Mézières (08)


Un dimanche d'avril à Paris… (photos Guillaume Séchet et Julian Pepinster)
.


A PARTIR DU 17 AVRIL, l'anticyclone revient en force, le soleil brille partout et la sécheresse s'accentue car la végétation en avance commence à sérieusement pomper l'eau des réserves hivernales déjà bien maigres - le déficit pluviométrique sur 4 mois atteint en effet souvent 50% sur la plupart des régions (excepté le pourtour Méditerranéen). Les médias commencent à véhiculer l'info lors du week-end.
Dans le même temps, les températures remontent, ce qui favorise l'évaporation. La chaleur devient d'ailleurs homogène sur tout le pays, et dans la journée du 19 avril, on atteint 25°C à la fois dans le Sud-ouest, les Pays de la Loire et en Ile-de-France.



L'inquiétude gagne les agriculteurs car les cultures de printemps (notamment les céréales) peinent à sortir…

En revanche, les vacanciers de Pâques apprécient ce temps estival et une affluence record pour la saison est enregistrée dans les hôtels, notamment à Paris (malgré la crise).
Le 22 avril, il fait 27°C à Dunkerque, Auxerre et Strasbourg - le samedi 23 avril, on relève 27°C à Valenciennes et Paris (ainsi que Londres !!).
.

A partir du 22 avril, une importante dégradation pluvieuse se produit près de la Méditerranée puis gagne une petite moitié Sud où les températures baissent. La chaleur exceptionnelle se maintient au nord de la Loire où des orages commencent à se déclencher dans la soirée du 22 avril et prennent de l'ampleur le 23 avril (notamment sur le sud de la Bretagne, la Touraine, l'ouest de l'IDF, les Vosges et les Ardennes). Pluies diluviennes à Versailles, Chartres, Epinal (grêle)... Par ailleurs, des centaines de voyageurs sont bloqués pendant trois heures en plein week-end pascal à la gare de Castelnaudary (Aude) à cause de pluies intenses qui ont inondé les voies.

Impacts de foudre dans la journée du samedi 23 avril 2011

Orage de grêle à Epinal (88) le 23 avril 2011
Dimanche 24 avril, une zone située entre Troyes et la Charente-Maritime est touchée (notamment Troyes). Lundi 25 avril, les violents orages concernent la moitié Sud, jusqu'à Nevers. Orage de grêle à Toulouse, Carpentras, Auch, Foix, Carcassonne, Béziers, Montpellier, Chateauroux.
Dans le même temps, un gros incendie de forêt (superficie d'un arrondissement de Paris) dévaste la plus grande réserve naturelle de Belgique (entre Liège et Aix-la-Chapelle) !
.

Orages de grêle des 28,29 et 30 avril
Le 28 avril après-midi, la grêle touche une bande allant de Cabestany à Saint Nazaire (Pyrénées-Orientales) avec localement, jusqu'à 15 cm de grêlons au sol. Il tombe également 80 mm de pluie en 3 h à AIX-LESMILLES (13)
Le 29 avril vers 18h30, un orage grêle s'abat sur le plateau de Louze-à-Roussillon (26). Une partie des productions d'abricots, de fraises et de pêches sont détruites. Samedi 30 avril, le Finistère, la Loire-Atlantique, la Haute-Normandie et surtout la Picardie ainsi que le Nord-Pas-de-Calais sont touchés par de sévères orages de grêle. Il tombe par exemple 5 cm de grêle à l'est de St-Quentin (02).

L'orage de grêle du 30 avril 2011 à St-Quentin (02)
.
Avril 2011 est le plus chaud de l'histoire des relevés météo (c'est-à-dire depuis au moins 150 ans) sur toutes les régions de l'Ouest. Sur le reste de la France, Avril 2007 garde en revanche la palme du mois d'avril le plus chaud jamais enregistré mais avril 2011 apparaît en 2eme position. En ce qui concerne la pluie, avril 2011 serait le plus sec depuis au moins 100 ans avec avril 1982 et avril 1984…
.


Du 1er au 3 mai
De violents orages éclatent dans l'Ouest et le Sud du pays, notamment en Bretagne, dans les Pays de la Loire, le Poitou-Charentes, la région Midi-Pyrénées, le Limousin, l'Auvergne, le Languedoc. Il tombe localement dépassant localement 130mm de pluie dans le nord de la Loire Atlantique et le sud de l'Île et Vilaine. De petites inondations sont observées dans le sud et l'est de la Bretagne ainsi que de l'effondrement d'un toit de supermarché Scaër. A Poitiers, ces précipitations très intenses ont occasionné une brusque montée des eaux, inondant des caves ainsi que des maisons basses. Dans certains quartiers de la ville des grêlons de 2 à 3 cm ont été relevés ainsi que dans le secteurs de Cloué.Dans le Cher, une cellule orageuse peu mobile et virulente a arrosé pendant plusieurs heures une zone située à l'ouest de Bourges. La station météo de Quincy a relevé une lame d'eau de 74mm sous cet orage. Là aussi de petites inondations ont été signalées. A Nay (40), une ville qui a été en partie inondée, il est tombé près de 60mm lors de cet orage. Les pompiers sont intervenus près de 200 fois dans le département, principalement pour des caves ou des rez-de-chaussées inondés. Dans les Heutes Pyrénées les orages se sont abattus avec force sur Nistos. L'eau et la grêle ont causé d'importants dégâts, principalement sur les chemins. De nombreux éboulements ont été constatés. Une voiture a même été déplacée par les eaux sur plusieurs mètres. L'eau a atteint jusqu'à 1,30 m par endroits. Le Nistos et l'Arize ont débordé. La boue a recouvert les chaussées et les cours des maisons.
.


Mercredi 4 mai au matin, il gèle sur certaines régions du Nord et du Nord-est avec -2,7°C à Erneville-aux-Bois (Meuse), -1,6°C à Charleville-Mézières (08), -1,2°C à Châtillon-sur-Seine (21), -1,1°C à Chaumont-Semoutiers (52), -0,6°C à Romorantin (41), -0,1°C à Beauvais (60), 0°C à Reims (51).
Jeudi 5 mai, on relève des températures minimales de -4,7°C à Mouthe (25), -3,1°C à Morteau (25), -2,6°C à St-Ouen-les-Parey (88),-2,4°C à La Mure (38), -1,0°C à Troyes (10) et Charleville-Mézières (08)
.

Début mai (notamment à partir du 6 mai), la sécheresse atteint un nouveau seuil car la pluie n'est toujours pas au rendez-vous, la chaleur revient, des incendies se déclenchent à l'ouest de Londres ainsi qu'en Irlande, l'OMM annonce que cette situation pourrait encore persister durant des mois… Le vendredi 6 mai, 17 départements sont concernés par un arrêté de limitation des usages de l'eau.


Dimanche 8 mai et lundi 9 mai 2011, la chaleur est assez remarquable du Sud-Ouest aux régions de l'Est. On atteint 30°C à Gourdon, 29°C à Strasbourg, Lyon, Luxeuil-les-Bains, St-Etienne, Bordeaux, Bergerac, Grenoble.
Mardi 11 mai, il fait 30°C à Mont-de-Marsan (40), Agen (47), Albi (12), Le Luc-en-Provence (83), Auch (32), Bordeaux (33), Bergerac (24), Montauban (82) et Gourdon (46)

Le soir, de forts orages éclatent dans le Massif Central et dans le Rhône. Des inondations et d'importantes chutes de grêle se produisent à Clermont-Ferrand. Vers 23h, des orages ponctuels et localement très violents éclatent sur les Monts d'Or et l'Est de l'agglomération lyonnaise avec quelques inondation ainsi qu'à Rillieux. Les pompiers interviennent à Mions, ainsi que boulevard Jean-XXIII à Lyon (8e) pour des locaux inondés.

Le 11 mai 2011, vers 23h15, la foudre tombe sur l'est Lyonnais (photo Infoclimat)
.
Dans la soirée du 19 mai 2011, de nombreux orages éclatent en Bourgogne, Lorraine, Auvergne et surtout sur le Pays Basque. La région de Pau est très touchée avec des torrents de boue et localement 100 mm de pluie en 2h. A Pau, on relève 51 mm en 3h. Plus de 100 interventions des pompiers.

Un torrent de boue dévale les rues d'Asson (64) - le 19 Mai 2011 vers 18h30 (Photo Infoclimat)
.

Mardi 24 mai 2011
Les températures atteignent 36,6°C à Conqueyrac (30) : à 1°C du record de 2001, 34,6°C à Villevieille (30), 34°C à Istres (13) où le record pour un mois de mai est battu, 33,8°C à Marignane (13), 33,5°C à Nîmes (30), 33°C à Avignon et Carpentras (84), 32°C à Béziers et Montpellier (34).
.


A la fin du mois de mai, la sécheresse fait presque quotidiennement la une des médias. La liste des départements concernés par des restrictions d'eau s'allonge de jour en jour. Depuis le apparaît assez nettement que les régions du Nord et de l'Ouest sont plus touchées que les autres. Au 24 mai, le cumul de pluie depuis le 1er janvier atteint seulement 79 mm à Amiens (normale = 260 mm).

Le printemps 2011 est le plus chaud et le plus sec depuis le début des relevés météo !
.


Mercredi 25 mai 2011, des gelées matinales se produisent entre la Picardie et la Champagne :
-2°C à Mourmelon,
-1°C à Rouvroy-Merles (60),
-0,1°C à Beauvais (60) - 2eme gelée la plus tardive,
0°C à Charleville-Mézières,
1,1°C à Pontoise (95) et Orgerus (78)
.
Samedi 28 mai 2011, d'autres gelées sont enregistrées sur les régions du Nord-ouest :
-1°C à Guiscriff (56),
0°C à Juzenecourt (52), Flers (61), l'Aigle (61), Jamericourt (60).
Par ailleurs, on enregistre +1°C à Argentan (61), Pontarion (23), Romorantin (41), Aurillac (15), +2°C à Lamballe (22), Cabanac (33), Gouzon (23), Quimper (29), Chartres (28), Mourmelon (51), Beauvais (60), Merdrignac (22), Chartres (28), Montourtier (53) et Alençon (61)
.

UN PRINTEMPS 2011 HISTORIQUE
Plus sec que le printemps 1976 et surtout le plus chaud jamais enregistré. Avec un excédent de 3°C (températures maximales), ce printemps 2011 se place devant le printemps 1945 qui était jusqu'alors le printemps le plus chaud depuis qu'un réseau de stations météo existe en France.
Les printemps les plus chauds en France sont : 2011 (excédent de +3°C), 1945 (+2,7°C), 2007 (+2,6°C), 2003 (+2,5°C), 1997 et 1943 (+2,3°C).
Il s'agit également (et probablement) du printemps le plus ensoleillé jamais observé en France. Le 31 mai, près de 60 départements sont concernés par un arrêté de limitation des usages de l'eau.
.

Mercredi 1er Juin 2011, en pleine sécheresse et après un lundi très chaud (29 à 32°C dans l'Est), une langue d'air froid venue d'Islande descend si bas qu'elle réussie à provoquer des chutes de neige jusqu'à 800m d'altitude sur les Alpes : 5 cm à Lans-en-Vercors, 10 cm à Bourg-Saint-Maurice et Chamrousse, plus de 40 cm aux Arcs et à Courchevel, 35 cm à La Plagne et 30 cm à Tignes et Val-d'Isère. 15 000 foyers sont privés d'électricité en Savoie en raison d'une neige lourde qui casse les arbres et les câbles électriques.

Au premier jour de l'été météorologique, la neige s'invite sur le plateau du Vercors (ici à La Sierre - 1400 m d'altitude - photo Jérôme Narcy)
.

A partir du vendredi 3 juin 2011, la situation devient très orageuse dans le Sud-est (5 randonneurs sont touchés par la foudre vendredi midi dans les calanque de Sormiou, sur les hauteurs de Marseille). Il tombe près de 70 mm de pluie en une journée vers Aix-en-Provence (13) et Marignane. Le samedi 4 juin 2011, les orages s'étendent à presque toute la France et sont violents autour de la Méditerranée, en région Rhône-Alpes et sur un axe s'étendant du Poitou-Charentes aux Ardennes en passant par le Bassin Parisien.
Fortes chutes de grêle, notamment à Grenoble.



Tempête de grêle à Cavaillon - vents tourbillonnants dépassant largement les 100 km/h (voir la vidéo ICI). Versailles et Melun sont également affectés par des inondations. Il tombe 41 mm de pluie à Melun (77).


Dans la nuit de samedi 4 à dimanche 5 juin 2011, le niveau de la Nartuby (dans le Var) monte d'un seul coup et cette petite rivière inonde une partie de la région de Châteaudouble (83) près de Draguignan. ce village avait déjà été inondé le 15 juin 2010 (il y avait eu 23 morts dans la région de Draguignan).

Une route coupée par la crue de la Nartuby



Tout au long de la journée du 5 juin, des pluies diluviennes se produisent entre la Côte d'Azur et l'est de la Provence. il tombe près de 90mm de pluie à Draguignan.
Dimanche 5 juin au soir, l'activité orageuse reste intense du Sud-ouest à la Belgique. L'IDF est traversée du sud vers le nord par une ligne de violents orages entre 21h30 et minuit. Il tombe 20 à 40 mm de pluie en 1h à 1h30. De fortes chutes de grêle sont parfois observées et l'activité électrique est intense. Cet épisode orageux marque la fin de la période de temps chaud, ensoleillé et très sec de ce printemps 2011 historique.


Mercredi 8 juin 2011, dans l'après-midi
Un violent orage éclate vers Grasse (localement 30/50 mm en 1h) et un enfant de 11 ans est emporté par les flots au Rouret.

Vendredi 17 juin au soir, une tornade ravage une partie du village Maillys (Côte-d’Or). Une quarantaine de pavillons dont huit plus gravement. Pas de blessés.
.

 


Samedi 18 juin, une perturbation très active balaye quasiment tout le pays. Les températures sont souvent comprises entre 15 et 20°C avec de très fréquentes averses et de fortes rafales de vent. Bref, une situation automnale après un printemps exceptionnel...


Du samedi 25 juin au mardi 28 juin 2011 : BRUTAL COUP DE CHALEUR (lié à une puissante remontée d'air très chaud en provenance du Maroc).

Samedi 25 juin, les fortes chaleur concernent notamment le Languedoc-Roussillon avec quelques pointes à 35°C et 34°C à Perpignan.
Dimanche 26 juin, on atteint 39,2°C à Bordeaux (record battu pour un mois de juin !) et 38,6°C à Biarritz.
Lundi 27 juin, des records absolus pour un mois de juin sont battus dans de nombreuses localités comme à :
Dunkerque où il fait 34,4°C
35,7°C à Evreux,
35,5°C à Roissy (record du 28/06/1976 battu),
36,3°C à Chartes,
36,7°C à Beauvais,
36,8°C à Melun,
37,1°C au Mans
37,3°C à blois,
38°C à Bourges,
38,9°C à Vichy
Les valeurs les plus élevées sont relevées à Decize, dans la Nièvre avec 40,1°C et 39,6°C à Cazaux (40)
En IDF, on relève 38,6°C à Chapet (78), 37,7°C à Magnanville (78), 37,6°C à Courdimanche (91) et St-Maur (94), 37,2°C à Longchamp (75), 37,1°C à Belleville (75) et à Pontoise (95), 36,6°C à Paris-Montsouris (record pour un mois de juin : 37,6°C du 26 juin 1947) et St-Germain-des-Prés (station de meteo-paris.com), 36,8°C à Brétigny-sur-Orge (91). En soirée, un très violent orage éclate entre le nord de l'Oise et le sud-est de la Somme. De forts orages éclatent également dans la nuit de lundi 27 juin à mardi 28 juin vers Étampes (91).
Mardi 28 juin, les fortes chaleurs se décalent sur la moitié Est et sont particulièrement marquées entre la Champagne-Ardennes et l'Auvergne. De violents orages éclatent en soirée sur ces mêmes régions. La chaleur résiste également un peu plus que prévue sur l'IDF. Il fait 39,5°C à Châtillon-sur-Seine (21), 37,7°C à Vichy, 37,3°C à Troyes (record absolu pour un mois de juin), 37,4°C à Auxerre (IDEM), 36,8°C à Sens, 33,9°C à Paris-Montsouris.



Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google