12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Brutal rafraîchissement en France : pour combien de temps ?

mercredi 3 juin 2020

La dégradation orageuse qui se produit ce 3 juin marque la transition entre une période chaude et une période sensiblement plus fraîche. Dans les prochains jours, les températures vont se positionner en dessous des normales de saison en France.

 

Radical changement de masse d'air !

 

Après avoir vécu une fin mai et un tout début juin dignes de l'été, la France va subir une chute vertigineuse des températures dès ce jeudi 4 juin. C'est une période plus fraîche que la normale qui s'annonce.

 

Image d'illustration pour Brutal rafraîchissement en France : pour combien de temps ?

Situation à échelle continentale pour le jeudi 4 juin 2020 - modèle GFS via meteociel.fr

 

Le changement de temps en cours est lié à un bouleversement à échelle du continent européen. Nous étions depuis la fin mai sous l'influence des hautes pressions s'étendant des Açores à la Scandinavie et dirigeant un flux continental sec sur la France, apportant des après-midi souvent chauds. À présent, les hautes pressions scandinaves ont laissé place à des basses pressions qui s'étendent sur toute l'Europe Centrale, jusqu'à la France.

 

Nous assistons donc à l'ancrage des anomalies dépressionnaires sur le centre du continent européen, repoussant l'anticyclone sur l'Atlantique. Ainsi, le vent est en train de basculer au secteur nord sur la France et le flux va s'établir au secteur nord-ouest dans les prochains jours, apportant une nette baisse des températures.

 

Image d'illustration pour Brutal rafraîchissement en France : pour combien de temps ?

Anomalies thermiques de la masse d'air du mardi 2 au lundi 8 juin 2020 - via tropicaltidbits.com

 

Si le changement de masse d'air commençait à se faire sentir ce mercredi 3 juin avec un petit recul des températures et le déclenchement de nombreux orages, la véritable chute du thermomètre va se produire ce jeudi 4 juin, en lien avec la mise en place d'un flux de nord bien frais après le passage des orages. Comme on peut le voir sur l'animation ci-dessus, les anomalies thermiques de la masse d'air passeront de niveaux 3 à 5°C au dessus des normales en début de semaine à des valeurs généralement 4 à 6°C sous ces dernières d'ici la fin de la semaine !

 

Image d'illustration pour Brutal rafraîchissement en France : pour combien de temps ?

Températures maximales du mardi 2 juin et du jeudi 4 juin 2020 - Météo Villes

 

Avec ce radical changement de masse d'air, le choc thermique sera brutal ! Après avoir profité de la réouverture des terrasses sous une chaleur digne du coeur de l'été mardi 2 juin, les températures fléchissent ce 3 juin et s'effondreront littéralement durant la journée du jeudi 4 juin. Le mercure se stabilisera à des niveaux frais et plusieurs degrés sous les normales saisonnières en fin de semaine.

 

Sur de nombreuses régions françaises, nous aurons perdu 7 à 10 degrés en l'espace de 48 heures (entre mardi et jeudi), passant de niveaux pleinement estivaux à des valeurs plutôt dignes d'une fin avril... De jeudi jusqu'à dimanche, les températures maximales plafonneront entre 16 et 20 degrés sur une grande partie de la France (quelques degrés de plus vers la Méditerranée).

 

 

Une fraîcheur partie pour durer ?

 

Nous allons vivre une véritable période fraîche avec des valeurs quotidiennement sous les normales - chose très rare depuis le début de l'année. Selon les tendances à long terme, ce temps frais pourrait bien durer !

 

Image d'illustration pour Brutal rafraîchissement en France : pour combien de temps ?

Anomalies de températures au cours des 4 prochaines semaines - modèle CFS via tropicaltidbits.com

 

Les projections à long terme du modèle américain CFS témoignent d'une première quinzaine du mois de juin largement dominée par la fraîcheur. La période du 9 au 15 juin serait la plus fraîche avec des températures assez nettement sous les normales, notamment sur les régions de la moitié sud où des anomalies de -2 à -4°C sont modélisées. La tendance pourrait s'inverser d'ici la fin du mois avec des températures redevenant plus estivales, notamment au nord (le sud conserverait des niveaux à peine de saison).

 

Image d'illustration pour Brutal rafraîchissement en France : pour combien de temps ?

Anomalies de températures au cours des 4 prochaines semaines - modèle ECMWF via la météo hongroise

 

Les dernières projections du modèle européen pour les 4 semaines à venir sont très proches de celles du modèle américain. Ce dernier modélise une période du 2 au 8 juin assez fraîche avant que les anomalies thermiques déficitaires ne s'accentuent durant la semaine du 9 au 15 juin. La hausse des températures pour la fin du mois est plus timide sur la version du modèle européen avec des anomalies fraîches qui pourraient avoir du mal à reculer dans le sud.

 

Ces projections sont à prendre avec un certain recul car ces modélisations peuvent parfois fortement évoluer en quelques jours. Néanmoins, ce consensus sur un scénario frais ne s'est plus vu depuis un bon moment et laisse à penser que le mois de juin pourrait mettre un terme à la longue série d'anomalies douces/chaudes très prononcées en France.

 

Image d'illustration pour Brutal rafraîchissement en France : pour combien de temps ?Image d'illustration pour Brutal rafraîchissement en France : pour combien de temps ?