12 résultats
Chargement

Chaleur cette semaine en France : va-t-on vers une canicule ?

mardi 23 juin 2020

La chaleur se généralise et se renforce sur la France. Des températures très élevées sont attendues dans les prochains jours. Faut-il craindre un épisode de canicule sur notre pays ?

 

Pic de chaleur cette semaine

 

Un pic de chaleur a débuté sur la France ce mardi 23 juin et va se prolonger dans les prochains jours avec des températures dépassant quotidiennement les 30°C dans de nombreuses régions.

 

Évolution des masses d'air du mardi 23 au dimanche 28 juin 2020 - modèle GFS via wxcharts.com

 

L'anticyclone est en train de s'étendre vers la Mer Baltique, entraînant avec lui la remontée d'un air de plus en plus chaud en provenance directe d'Afrique du Nord. Comme l'illustre l'animation ci-dessus, les températures à 850 hPa (vers 1500m d'altitude) vont atteindre plus de 15°C sur l'ensemble de la France durant les prochains jours, atteignant même les 20°C au sud-ouest. De tels niveaux sont caractéristiques des pics de chaleur estivaux.

 

L'animation ci-dessus permet tout de même de constater un recul de ces anomalies chaudes en fin de semaine, dès vendredi par l'ouest avant que la masse d'air chaud ne recule sur le sud-est de la France durant le week-end. C'est une influence plus océanique qui sera responsable de ce recul du thermomètre.

 

Températures minimales et maximales prévues le mercredi 24 juin 2020 - via wofrance.fr

 

La hausse du thermomètre se confirmera ce mercredi 24 juin. Les températures minimales resteront comprises entre 14 et 16°C en général sur les régions du nord (18°C dans Paris) et souvent 16 à 19°C dans le sud.

 

La chaleur diurne va s'accentuer avec des maximales de 30 à 32°C jusque dans les Hauts-de-France et au nord-est, régulièrement entre 32 et 34°C dans le sud et le centre du territoire (un peu moins près de la Méditerranée). Des pointes de 35 à 37°C seront possibles en Aquitaine (notamment dans les Landes et le sud de la Gironde).

 

Températures minimales et maximales prévues le jeudi 25 juin 2020 - via wofrance.fr

 

Jeudi 25 juin, les températures afficheront déjà entre 16 et 19°C sur les deux tiers du territoire à l'aube, ponctuellement 20°C sur les départements côtiers de l'océan et du golfe du Lion.

 

L'après-midi sera le plus chaud de la semaine à échelle nationale avec régulièrement entre 33 et 35°C de la vallée du Rhône jusqu'aux Pays de la Loire et en Île-de-France, plutôt 30 à 32°C en allant vers le nord-est. Le thermomètre perdra quelques degrés par rapport à la veille près de l'océan, notamment sur l'ouest de l'Aquitaine (influence plus océanique avec un risque orageux en fin de journée).

 

Températures minimales et maximales prévues le vendredi 26 juin 2020 - via wofrance.fr

 

La nuit du jeudi 25 au vendredi 26 juin sera la plus douce de la semaine à échelle nationale. Les températures minimales resteront comprises entre 16 et 20 degrés sur de nombreuses régions.

 

En revanche, les valeurs maximales de ce vendredi 26 juin reculeront assez sensiblement sur une large moitié ouest en lien avec une influence plus océanique (quelques averses ou orages). Sur ces secteurs, les 30°C ne seront plus atteints. En revanche, cette barre sera toujours franchie dans l'est de la France et jusqu'en Belgique où des orages parfois forts pourront éclater en fin de journée.

 

 

Assez loin d'un épisode de canicule

 

Si les températures seront très estivales d'ici vendredi, elles vont reculer en fin de semaine. Nous ne pourrons donc pas parler d'épisode de canicule sur la France.

 

Seuils de canicule par départements pour les températures minimales et maximales - via Météo France

 

Pour parler de canicule en France, il faut que des seuils définis de températures soient atteints durant 3 jours et 3 nuits consécutifs. Ces seuils - définis par Météo France et les autorités sanitaires - varient selon les régions en fonction de leur sensibilité à la chaleur, qui diffère selon leur climat. C'est pourquoi il existe des différences notables selon les départements, pouvant aller jusqu'à 7°C d'écart pour les seuils nocturnes et 5°C d'écart pour les seuils diurnes.

 

À titre d'exemple : dans les Bouches-du-Rhône, la vigilance orange canicule ne sera activée que si les températures nocturnes ne descendent pas sous les 24°C et que les valeurs diurnes dépassent les 35°C les après-midi, et ce pendant 3 jours. En revanche, les seuils sont de 18°C la nuit et 31°C l'après-midi dans les Côtes-d'Armor - là aussi pendant une durée de 3 jours minimum.

 

Paris est considérée comme un cas à part, du fait de son importante population et de l'effet urbain très prononcé qui tend à favoriser l'accumulation de la chaleur et accentuer son caractère pénible. C'est pourquoi le seuil nocturne y est fixé à 21°C (niveau le plus élevé des 2/3 nord de la France) tandis que le seuil diurne n'est que de 31°C

 

Températures maximales prévues le samedi 27 et le dimanche 28 juin 2020 - Météo Villes

 

Nous l'avons vu plus haut, les valeurs attendues ces prochains jours correspondent bien plus à un pic de chaleur qu'à un épisode de canicule. Les seuils ne seront généralement pas atteints - encore moins sur 3 jours consécutifs puisque cet épisode de fortes chaleurs présente une durée assez courte (températures baissant dès vendredi par l'ouest). Durant le week-end, les 30°C ne seront plus atteints que dans le sud-est de la France et les valeurs redeviendront même assez fraîches en allant vers la Manche.

 

Nous allons donc rester bien loin de la canicule exceptionnelle survenue en France à la fin du mois de juin 2019. Il est toutefois bon de rappeler que nous ne sommes qu'au début de l'été et que des épisodes de canicule sont possibles dans les semaines à venir. Pour l'instant, rien ne permet de l'affirmer ou de l'infirmer... Les tendances envisagent une semaine prochaine chaude dans le sud de la France.