12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Les gelées blanches de mardi 5 juin !

mardi 5 juin 2012

Comme la descente d'air très frais en provenance d'Islande a atteint son point culminant sur les régions du Nord et que la nuit a été dégagée, les températures ont atteint des valeurs remarquablement basses pour la saison entre la Belgique et le Bassin Parisien.

Voici quelques valeurs minimales enregistrées par les stations météo de Météo-France :

-0,4°C à Mourmelon-le-Grand (Marne) - le record pour un 5 juin est de -1,5°C en 2009

+1,2°C à Rouvroy-les-Merles (Oise) - le record pour un 5 juin est de -2°C en 1991

+1,2°C à Charleville-Mézières (Ardennes) - le record pour un 5 juin est de -2,4°C en 1991

+1,5°C à Reims (Marne)

+1,6°C à Troyes (Aube) - le record pour un 5 juin est de 0,4°C en 1991

+1,6°C à Epehy (Somme) - RECORD BATTU

+1,8°C à St-Hilaire-sur-Helpe (Nord)

+2°C à St-Quentin (Aisne)

+2,7°C à Creil (Oise)

+2,9°C à Beauvais (Oise)

+4°C à Longchamp (ouest de Paris)

Ces températures ayant été mesurées à 1,50 m du sol (normes de l'OMM) et un fort rayonnement ayant été enregistré dans la nuit, il a fait généralement moins de 0°C au sol avec dépôt de givre. On appelle ce type de gelée, la gelée blanche.