12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Niveau des cours d'eau très bas par manque de pluie

jeudi 23 février 2017

La période de septembre à mars est dite "de recharge des nappes" car les précipitations sont généralement plus fréquentes et plus abondantes, la température faible réduit l'évaporation et la végétation, peu active, ne prélève pratiquement pas d'eau dans le sol. Au 20 février, cette période 2016 / 2017 s'avère particulièrement sèche sur la majeure partie de la France, la plus sèche depuis 2004 / 2015 selon Gaétan Heymes de Météo-France.

Image d'illustration pour Niveau des cours d'eau très bas par manque de pluie


Les conséquences de tels déficits s’évaluent à différents niveaux. Plusieurs types de nappes phréatiques existent et toutes ne se rechargent pas de la même manière. Les nappes les plus profondes, celles dont dépend essentiellement la ressource en eau potable, ne sont pas directement menacées par un manque ponctuel de pluie. Par contre, le niveau des cours d’eau et l’état des nappes alluviales les alimentant est préoccupant. S'il ne pleut pas abondamment et durablement d'ici la fin mars, des difficultés d'approvisionnement apparaîtront au printemps.
La carte ci-dessous présente l'indicateur d'hydraulicité (rapport du débit moyen observé pendant le mois écoulé à sa valeur moyenne interannuelle) des stations d'hydrométrie des cours d'eau. Actuellement, seulement 4% des débits mensuels dépassent encore la moyenne contre 6% en décembre et 31% en novembre.



Image d'illustration pour Niveau des cours d'eau très bas par manque de pluie
Eau France

Image d'illustration pour Niveau des cours d'eau très bas par manque de pluie