Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

La température est déjà bien douce ce matin sur la capitale, ne descendant pas sous les 17/18°C en centre-ville. La chaleur va devenir importante cet après-midi, avec des niveaux estivaux dignes du plein été. Nous devrions même approcher voire dépasser les 30°C sur Paris pour la toute première fois de l’année ! Ce seuil de forte chaleur n’a plus été atteint depuis le 29 août dernier. Mais nous devrions rester a priori sous le record journalier du 26 mai 1880 (31.8°C). >>

samedi 26 à 06:50

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 6/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Twitter

Après le bouleau, les pollens de graminées provoquent des allergies

Retour à la liste

Article publié le 16/05/2018

En cette fin de printemps 2018, les floraisons s'achèvent pour certaines espèces (en bleu) mais tardent à débuter pour d'autres (en jaune).







Retrouvez l'ensembles des observations phénologiques de l'observatoire des saisons :



Les concentrations des pollens de graminées sont à la hausse sur l'ensemble du territoire avec un risque d'allergie de niveau moyen à élevé selon les départements. Les pollens de chênes sont à la baisse. Autour de la Méditerranée, ceux d'oliviers et de pariétaires sont à surveiller avec un risque localement moyen.
Notez que les pollens de pinacées (pin, sapin, épicéa) sont actuellement très abondants dans l'air, ce sont ceux de couleur jaune qui recouvrent nos voitures, routes, fenêtres, trottoirs, tables). Le vent favorise leur envol, ils peuvent parfois même former des nuages jaunes, mais ne sont pas allergisants. Les flocons blancs visibles dans l'air et qui tapissent parfois les pelouses comme le ferait une première neige proviennent quant à eux des peupliers et des saules. Contrairement à ce que beaucoup pensent, ces flocons blancs ne sont pas des pollens. Il s'agit en fait des petites graines qui sont attachées à de longs poils soyeux ressemblant à du coton. Ces poils permettent aux graines d'être dispersée par le vent. Ils ne sont pas allergisants mais peuvent avoir un caractère irritant (bulletin complet du RNSA).





Concentration des pollens de graminées - Mise à jour automatique via Météo Suisse / RNSA

L’IAS® Allergies (>>) permet d’analyser le niveau des pathologies allergiques en France au jour le jour. Il est particulièrement adapté au suivi de l’évolution spatio-temporelle des allergies saisonnières. Il permet de visualiser l’évolution des pathologies allergiques à J+1et tout au long de l’année. Le modèle utilisé par l’IAS® Allergies est basé sur le suivi d’un ensemble de médicaments indiqués dans le traitement symptomatique des allergies de la France et utilise les méthodes d’analyse et de représentations développées par OpenHealth. La taille de chaque zone géographique est proportionnelle à son nombre d’habitants (l’Ile-de-France est donc très grosse, représentation 7). La couleur est de plus en plus foncée lorsque le phénomène allergique se renforce. Un indice Allergies (encadré à droite de la carte) de 100 signifie qu’il y a absence d’allergie saisonnière (niveau de base des allergies en France). Un indice Allergies de 140 signifie qu’il y a 40 % de plus d’allergies que le niveau de base (>>).





L'évolution de la situation sur les autres pays européens :




 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google