Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

> Vigilance orange en raison des fortes chaleurs allant crescendo. L’Ile de France est entre deux influences, l’une fortement caniculaire en direction de la Bourgogne et l’autre nettement plus raisonnable en direction de la Normandie et se la Picardie. Globalement, ce vent de Nord-Est nous permet tout de même d‘échapper aux températures extrêmes que l’on pouvait craindre et qui, finalement, devraient se produire un peu plus au Sud (>>).

> Les records mensuels et absolus à Paris Montsouris sont respectivement de 37,6°C le 26/6/1947 et 40,4°C le 28/7/1947 concernant les maximales, 23,7°C le 22/6/2017 et 25,5°C le 12 août 2003 concernant les minimales. Suivez l‘évolution de cette canicule via notre article (>>). Une cartographie des îlots de fraîcheur est disponible (>>).

> La circulation différenciée est activée (>>, >>) et le stationnement résidentiel est gratuit à Paris aujourd’hui (>>) en raison d’un pic de pollution à l’ozone.

mercredi 26 à 21:01

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 7/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Intermède automnal : entre fraicheur et giboulées

Retour à la liste

Article publié le 28/04/2019

La fin de notre mois porte des conditions quelques peu automnales ! La reponsable n'est autre que la dépression Hannah (nom donné par le service météorologique Britannique / Uli selon l'université de Berlin), occasionnant beaucoup d'agitation pour cet ultime week-end d'avril.

Image satellite de la dépression Hannah - satellite Terra / Modis - samedi 27 avril 2019 - NASA / NOAA

La fraicheur se montre particulièrement marquée avec une ambiance tout sauf printanière. Les températures s'en trouvent nettement en dessous des normes, ne dépassant même pas les 15°C au meilleur de l'après-midi sur la quasi-totalité de la moitié Nord (et peinant même à atteindre les 10°C ce dimanche après-midi près des frontières de l'Est).

Températures maximales le samedi 20 et dimanche 21 avril 2019 - Météo-Villes

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. Le contraste est alors particulièrement saississant entre le week-end prolongé de Pâques marqué par les premières véritables chaleurs, et notre week-end actuel (12 à 14°C de différence sur les villes du Nord : on relevait alors 27.2°C à Paris le samedi 20 avril, contre 13.4°C tout au plus le samedi 27 !).

En plus de la fraicheur, cette dépression a apporté de l'humidité avec la mise en place d'un ciel de traine plutôt actif alternant averses et éclaircies. De nombreuses giboulées se sont succédées dans le Nord et l'Est, avec quelques coups de tonnerre ainsi que du grésil sous les grains les plus actifs.

Giboulée en évacuation et arc-en-ciel à Vanves (92) - samedi 27 avril 2019 - Basile Ducournau

Giboulée au dessus de Grenoble - dimanche 28 avril 2019 - Webcam Skaping

Ces giboulées se sont par ailleurs accompagnées de bonnes bourrasques, souvent aux alentours des 80km/h. Très localement, des pointes supérieures à 90 voire même 100km/h ont été observées à l'ntérieur des terres (103km/h à Muids, dans l'Eure).

Mais ce n'est pas tout. Entre la fraicheur et les averses, ce sont aussi des chutes de neige qui se sont généralisées à l'ensemble des massifs de l'Est entre ce samedi et ce dimanche, jusqu'à des altitudes assez basses (parfois 700 à 800m seulement sur le Jura notamment). Une situation toutefois assez banale à cette époque de l'année.

Saupoudrage à Morzine (Haute-Savoie - 1020m) - dimanche 28 avril 2019 - Jacques Laperriere via infoclimat

Neige à La Vattay - Valserine (massif du Jura - 1260m) - dimanche 28 avril 2019 - Webcam-HD

Neige au sommet du Hohneck (Vosges - 1366m) - dimanche 28 avril 2019 - Restaurant Le Sommet du Hohneck

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google