Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

Les averses de cette fin d’après-midi demeurent brèves, isolées mais sont parfois assez fortes (Paris a été concerné) alors que nous ne prévoyions que quelques gouttes. La perturbation atténuée a pris un caractère instable sous l’effet de la chaleur, évolution que nous n’avions pas anticipé. Ces quelques averses devraient se dissiper en cours de soirée. Beaucoup y échapperont.

lundi 25 à 17:17

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Isothermie et neige à très basse altitude sur les Alpes

Retour à la liste

Article publié le 07/02/2016

D'abondantes chutes de neige se sont produites ce dimanche sur l'ensemble des Alpes. Par effet d'isothermie, la limite pluie-neige s'est abaissée jusqu'à 300m, et celle-ci est parvenue à tenir au sol dès 500m d'altitude.

Ces chutes de neige à très basse altitude sont très difficiles à prévoir et non entrevues par la plupart des modèles numériques. Elles s'expliquent par un phénomène : l'effet d'isothermie. Pour que ce phénomène se produise, il faut réunir deux conditions : des précipitations soutenues et un vent faible, pour que l'air froid descende des couches moyennes de l'altitude jusqu'au sol.

La perturbation très active qui traverse l'ensemble de l'Est du pays a alors provoqué une chute considérable des températures sur les départements Alpins. Alors qu'il faisait encore plus de 15° ce matin dans l'agglomération Grenobloise, le thermomètre s'est véritablement effondré dès les premières précipitations, perdant plus de 10° en l'espace de 2 heures seulement ! En milieu d'après-midi, on ne relevait alors pas plus que 2 à 4° en plaine aux abords des Alpes, parfois moins comme sur Annecy ou bien Vizille (Isère) où la barre du 0° a été approchée.

 

Carte des températures et des écarts par rapport à la veille ce dimanche 7 février à 14h  >>>

Quelques flocons ont pu être observés jusqu'en plaine mais sans tenue au sol. Dès 500m d'altitude, quelques centimètres sont relevés, et cette couche devient parfois importante au dessus de 1000m d'altitude.

Webcam de Paladru (Isère - 500m d'altitude)

 

Webcam de Les Clefs-sur-Thones (Haute-Savoie - 710m)

Lors de la semaine qui arrive, plusieurs perturbations devraient se succéder, et les précipitations devraient régulièrement venir se bloquer sur la chaine des Alpes. Les températures vont fluctuer au gré des fronts perturbés, mais les chutes de neige devraient être particulièrement abondantes au dessus de 2000m sur l'ensemble des massifs (Point sur l'enneigement >>> et nos prévisions pour la station de Chamrousse >>> ). 

 

Retour à la liste

Google