Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

15h27 – Un temps calme concerne notre région avec la présence d’un voile nuageux qui s‘évacue par le nord. Ces nuages élevés deviennent légers avec des conditions très printanières qui vont persister jusqu’en fin de journée.

En ces temps inédits si vous souhaitez nous soutenir, c’est ici >> En espérant que la passion nous permettra de résister ! Merci à vous ;)

mardi 07 à 15:27

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 5/10 (MOYEN)
Vent : -

Pression :
Twitter

La Seine monte, où en est le risque d'inondations?

Retour à la liste

Article publié le 08/03/2020

Une situation aux suites d'une période très humide au Nord

Comme nous l'avions vu dans notre précédent sujet traitant de la climatologie du mois dé février >>, des pluies abondantes ont arrosé la moitié Nord du pays, notamment au Nord de la Loire où les excédents de précipitations atteingnent entre 100 et 150%, localement jusqu'à 183% dans la Somme.

 

 

Compte tenu de la multiplication des petites crues au travers du pays, les riverains s'intérrogent sur l'éventuallité de la survenue de crues importantes en France durant les prochains jours, voire les prochaines semaines.

 

L'Anglin en crue à Mérigny (86) - Mickael PELLERAY pour Infoclimat

 

Zoom sur la Seine

Comme nous ne pouvons pas traiter tous les cours d'eau de France, nous allons nous pencher sur la Seine, qui draine la surface la plus peuplée et dont le bassin versant est situé dans la zone la plus arrosée actuellement.

La Seine possède un bassin versant de 79 000km² situé dans sa totalité dans la zone de précipitations la plus importante - carte sous COMMONS

 

Situation actuelle

Avec 3.70m de hauteur, le Zouave du pont de l'Alma commençait à avoir les pieds dans l'eau vendredi soir, signe pour les parisiens que la Seine est en crue - "Neige95" pour les forums d'Infoclimat

 

 

Avec une cote de 4.15m ce dimanche soir à Paris, la Seine a atteint le niveau de crue depuis longtemps puisqu'un niveau de 3m suffit à inonder les premiers quais et à entrainer leur fermeture. La crue devrait prochainement atteindre les 4.30m, ce qui engendrerait l'interdiction de la circulation fluviale à Paris (manque de hauteur disponnible sous les ponts).

> Pour mémoire, les hauteurs d'eau mesurées à Paris ont atteint 6.10 m en juin 2016, 5.88 m en janvier 2018, et 8,62 m en janvier 1910.

 

Une évolution rapide au niveau des lacs réservoirs

Avec le défilé de perturbations pluvieuses, la Seine monte, mais aussi ses affluents. Pour limiter le risque de crue, des lacs réservoirs ont été construits à l'Est du bassin versant pour retenir l'eau en amont de la ville de Paris.

Le taux de remplissage augmente rapidement puisque pour certains lacs, ce taux affiche une progression de +4% en 24h sur la seule journée de samedi!

Evolution de la capacité des lacs réservoirs de Seine depuis le mois de juin 2019 - seinegrandslacs.fr

Comme le montre le graphique ci-dessus, le volume effectif (en bleu)  dépasse nettement le volume objectif -prévu- (en pointillé noir) en cette fin de Week-End. Néanmoins, la situation n'est pas alarmante compte tenu du fait que des pics de dépassement sont observés régulièrement en hiver, et que nous sommes encore loin de la tranche exceptionnelle qui correspond au début de la saturation des lacs.

 

Une situation à relativiser

> D'une part, si l'augmentation est actuellement rapide et que le mois de février fut excessivement pluvieux, ce ne fut pas le cas de la totalité de l'hiver qui fut en grande partie anticyclonique sur les mois de décembre et janvier.

Si nous regardons les anomalies de précipitations sur l'ensemble de l'hiver, les excédents sont toujours présent mais fortement modérés, atteignant très localement 50% dans les Hauts de France, et entre 20 et 40% en moyenne dans le bassin versant de la Seine. Ces excédents, non exceptionnels, sont à portée de la capacité des lacs de retenue.

 

> D'autre part, nous sortons d'une situation de sécheresse très importante qui a grandement affecté le niveau des nappes phréatiques l'an dernier. Les nappes du bassin de la Seine font partie des plus grandes capacités d'Europe et étaient à peine retournées à la normale en février. Nous ne risquons donc pas, pour l'instant, d'inondations de grande ampleur par remontée de nappes. Nous pouvons même dire que la recharge est efficace!

 

> Enfin, si les conditions perturbées perdureront ces prochains jours, le flux sera nettement moins dépressionnaire et soumis à l'influence d'une dorsale anticyclonique sur le proche Atlantique. Ainsi, la grisaille et les pluies persisteront mais de manière moins abondante.

En nous penchant sur les prévisions à moyen terme, nous nous rendons compte de l'affaiblissement de précipitations, avec 10 à 20mm attendus la semaine prochaine, localement 30 à l'extrême-Est du bassin versant.

Cumul de précipitations prévu sur la semaine du 9 mars 2020 au 15 mars 2020 - modèle GFS/WXCHARTS

 

Ainsi, même si la Seine atteindra bien le niveau d'alerte ce dimanche soir ou durant la journée de demain, lundi 9 mars, la prévision table déjà sur une lente décrue à compter de mardi ou mercredi 10 mars, ou dans le pire des cas, à une stabilisation de la crue autour de 4.30m.

Evolution et prévision du niveau de la Seine à Paris - Vigicrues.fr

 

 

 

 

 

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google