Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

La température a affiché 19,3°C la nuit dernière et 36,6°C cet après-midi à Paris-Montsouris. Il s’agit d’un nouveau record décadaire (>>), c’est à dire qu’il n’avait jamais fait aussi chaud fin août depuis le début des mesures en 1873. Notre département est placé en vigilance canicule orange (>>) vu que cet épisode est parti pour s’intensifier et pour durer. Si nos prévisions se confirment, la situation sera inédite fin août depuis le début des mesures en 1873 (>>). La pollution à l’ozone sera un facteur aggravant (>>).

NOUVELLE APPLICATION METEO-VILLES !

Une version relookée de vos applications météo sera bientôt disponible. Vous pouvez déjà télécharger la nouvelle version de meteo-villes (météo automatique pour toutes les communes de France) – cette nouvelle version est disponible sur Iphone >>> et bientôt Android.

mercredi 24 à 19:25

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 6/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Twitter

Pourquoi autant de difficultés à prévoir le temps en cette fin de semaine ?

Retour à la liste

Article publié le 12/08/2008

Le phénomène des nuages bas n'est pas très bien pris en compte par les modèles de simulation de l'atmosphère qui sous-estiment leur ampleur car ces nuages ne sont pas très épais. Comme deux situations météo ne se ressemblent jamais et qu'il n'est pas forcément évident de savoir que les modèles vont se tromper, le prévisionniste est obligé de travailler à "l'aveuglette" (c'est-à-dire en fonction de la situation du moment, en procédant de façon empirique). Nous arrivons ici à la limite de la technique et de ce que nous savons faire. La météo est une science extrêmement complexe qui n'arrivera jamais à un degré d'exactitude de 100 % car une infinité de facteurs rentrent en jeu (nous sommes dépendant de ce qui se passe sur l'ensemble du globe et à tous les niveaux de l'atmosphère). Sur meteo-paris.com (comme sur les 10 autres sites qui fonctionnent sur ce principe), nous essayons d'être le plus réactif possible en suivant la situation en permanence (ce service gratuit est unique). Mais cela ne veux pas dire que nous ne nous trompons jamais... Lorsque le temps est gris alors qu'il devait faire beau, il est vrai qu'il est plus difficile de l'accepter. En revanche, si nous avions pu prévoir la persistance de ces nuages bas, nous n'aurions pas donné de faux espoirs, surtout après 3 journées sans soleil.

Image satellite NOAA du samedi 11 août vers 14h - les nuages bas recouvraient la moitié du territoire français, notamment l'IDF alors que plus au nord, le ciel était dégagé.

Retour à la liste

Google