Récupération de votre position...
Météo en France
Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

L'ex-ouragan Floyd devenu tempête en France en septembre 1993

Retour à la liste

Article publié le 11/09/2018

Le 13 septembre 1993, les accords sur l'autonomie palestinienne à Jéricho et à Gaza sont signés à Washington en présence du président américain Bill Clinton par le premier ministre israélien Yitzhak Rabin et le chef de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) Yasser Arafat. Cette déclaration aboutit à la reconnaissance mutuelle de la Palestine et d'Israël. Le journal télévisé est presque entièrement consacré à l'évènement ce jour, quand bien même une tempête frappa la France.



Six jours auparavant, la tempête tropicale Floyd est baptisée, devenant ouragan au large du Labrador le 9 en soirée avant de perdre ses caractéristiques tropicales au soir du 10 tout en poursuivant sa route vers l'Europe.



Ex-Floyd se retrouve aux portes de la France le 12, l'occasion pour le Centre de Météorologie Spatiale de Lannion de fournir aux médias la toute première image satellite dite évènementielle.


Tempête Ex-Floyd - 12 septembre 1993 à 12 h TU - Météo France

La tempête stagne ou presque dimanche 12 au soir et la nuit suivante en entrée de la Manche. La proximité d’un courant jet en altitude renforce les vents en mer et sur la côte. La dépression se situe encore en Bretagne lundi 13 en matinée, commence à se combler en reprenant sa progression vers le Nord-Est puis quitte la France par la Belgique à la mi-journée du 14.



DREAL Bretagne / Météo-France

La pression atmosphérique ramenée au niveau de la mer chute de -9,2 hPa en 3 heures à Brignogan et tombe au plus bas à 966 hPa à Brest-Guivapas (soit la pression minimale du parcours tropical et extratropical de Floyd). Les rafales de vent atteignent voire dépassent 140 km/h du Morbihan à la Charente Maritime, jusqu'à 158 km/h à Belle-Ile où le vent moyen dépasse 90 km/h pendant 6 h, un fait assez rare survenu seulement 4 fois auparavant depuis le début des mesures en 1949. Les pluies sont abondantes, jusqu'à 71 mm à Quimper en 24 heures.





Cinq noyés sont à déplorer en Manche et en Atlantique. Des centaines de bateaux s’échouent entre Belle-Île et le Bassin d’Arcachon, 40 000 foyers sont privés d’électricité et des arbres sont abattus.



En parallèle, de fortes pluies orageuses s'abattent sur le Sud-Est. On relève jusqu'à 170 mm en 4 heures à Montjoux (26). Des coulées de boue sont observées. Trois ponts sont emportés dans les Alpes-Maritimes dont celui de la nationale 204 qui relie Nice à Turin.

Retrouvez cet évènement et bien d'autres via notre chronique (>>) et notre almanach (>>).


 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google