Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

> Infos Paris / IDF 13h50 : La dépression Ana est désormais centrée vers Rouen à 968 hPa (972 hPa à Paris), et le vent du Sud atteint son maximum d’intensité en IDF avec des rafales à 124 km/h à la Tour-Eiffel, 100 km/h à Paris-Montsouris, 99 km/h au Plessis-Belleville (60), 96 km/h à Saint-Maur (94), 93 km/h à Toussus-le-Noble (78) et Orly (94), 91 km/h à Villacoublay (78) et Roissy (95), 84 km/h au Bourget (93).

Après un maximum de 10 à 11°C°C, la température commence à baisser car l’air froid redescend derrière la dépression (quelques flocons pourraient même apparaître ce soir). Notez d’ailleurs que la neige recouvre une partie du Nord, du Pas-de-Calais et du Nord de la Somme ! (5 cm sur l’Artois).

> Infos France ANA 12h50 : Après avoir atteint 957 hPa vers Vannes et Saint-Nazaire à 6h, la dépression se décale vers le Nord en se comblant lentement. Cette dépression a donc été un peu plus creuse que prévu et a circulé un peu plus au Nord. Vers 5h30, les plus fortes rafales de vent atteignaient 161 km/h à l’Ile de Ré (17). Entre 9 et 10h, on enregistrait des rafales à 121 km/h à Blois (41), 117 km/h à Barfleur (50), 114 km/h à Vigie du Homet (50), 110 km/h à Port-en-Bessin (14), 104 km/h à Poitiers (86), 101 km/h à Lyon – Saint-Exupéry (69), 100 km/h à Dinard (35) et Chateaudun (28), 98 km/h au Mans (72) et 95 km/h à Orléans (45). En fin de matinée, 120 000 foyers étaient privés d‘électricité (principalement vers les Pays de la Loire). Lire notre article sur Ana ici >>

lundi 11 à 13:47

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter
Les hivers en France

A un mois des jeux Olympiques de Grenoble

 
  • Une véritable tempête de neige se déclenche de la Normandie au Lyonnais dans la journée du 9 janvier 1968, puis les températures descendent extrêmement bas, notamment dans la matinée du 13 janvier où l’on mesure –37° à Mouthe (à 900m d’altitude, dans le Doubs), -25° aux pieds des Vosges, -21° à Strasbourg et Nancy et -16° à  Lyon.  Ces intempéries retardent les travaux d’achèvement du stade olympique de Grenoble* où la cérémonie d’ouverture en compagnie du général De Gaulle est fixée le 6 février.
    Un redoux spectaculaire intervient dans la nuit du 13 au 14 janvier, mais il est précédé de pluies verglaçantes qui rendent la circulation pratiquement impossible sur toutes les régions du Nord et de l’Est, y compris à Paris. A Nancy, on passe de –11° dans l’après-midi du 13 janvier à +5° le lendemain !


  • *Rappelons à ce propos que les jeux olympiques de Grenoble vont raviver l’enthousiasme des Français pour la montagne. Cet engouement avait démarré un peu avant la deuxième guerre, mais celle-ci l’avait stoppé. La victoire des sœurs Goitschel aux jeux d’Innsbruck de 1964 a également contribué à cet essor.

 

  • Ces informations ont été recueillies par Guillaume Séchet. Toute copie est strictement interdite.

  • Copyright 2010. Guillaume Séchet pour meteo-paris.com

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google