12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

À quand l'arrivée du froid sur la France ?

mercredi 9 novembre 2022

 

Dans une année 2022 qui s'apprête à devenir la plus chaude jamais observée en France, nombreux sont ceux qui se demandent quand le froid fera son arrivée. Faut-il s'attendre à une chute des températures dans les semaines à venir ?

 

 

Pas de froid à l'horizon...

 

Si l'on se penche sur les projections du modèle américain pour les semaines à venir, on constate qu'aucune arrivée du froid n'est envisagée. Nous vivons une première partie de novembre très douce et le modèle envisage la poursuite de cette anomalie douce durant la semaine du 14 au 20 novembre (notamment dans l'est du pays). Cette anomalie pourrait ensuite s'atténuer en dernière décade mais il n'est modélisé aucune anomalie froide en France d'ici la fin du mois.

 

Anomalies thermiques sur 3 semaines vues par le modèle américain – via tropicaltidbits.com

 

 

 

Le modèle européen propose une projection très similaire avec une anomalie douce bien installée sur la France cette semaine et perdurant au cours de la semaine du 14 au 20 novembre. Celle-ci pourrait légèrement s'atténuer durant la semaine du 21 au 27 novembre mais sans s'effacer pour autant. Ainsi, les températures resteraient généralement supérieures aux valeurs de saison d'ici à la fin du mois. Il n'est donc pas prévu d'offensive du froid à l'heure actuelle.

 

Anomalies thermiques sur 3 semaines vues par le modèle européen – via ECMWF

 

 

 

En consultant le panel des différents scénarios (ci-dessous pour la ville de Paris), on constate qu'une baisse très progressive des températures est envisagée en seconde quinzaine du mois de novembre, conformément aux tendances hebdomadaires évoquées plus haut. Cependant, nous devrions simplement nous rapprocher lentement des normales d'ici la fin du mois. Les scénarios sont finalement assez resserrés et rares sont ceux à proposer des valeurs sous les normales. Notons qu'une seconde quinzaine plus humide est également envisagée avec un certain nombre de scénarios pluvieux.

 

Diagramme des différents scénarios du panel GEFS entre le 9 et le 25 novembre 2022 – via meteociel.fr

 

 

 

 

L'air froid s'accumule aux hautes latitudes

 

Si aucune offensive majeur du froid n'est à l'horizon, la baisse des températures sera inexorable dans les prochaines semaines. Avec l'avancée dans la saison, la durée du jour est de plus en plus réduite et les masses d'air doux sont de moins en moins massives. Ainsi, la plupart des régions françaises perdent en moyenne 4°C entre le commencement et la fin du mois de novembre. À Lyon ou Paris, la normale des températures diurnes passe de 13°C au début du mois à 9°C à la fin de celui-ci.

 

Normales des températures maximales au début et à la fin du mois de novembre – Météo Villes

 

 

 

La durée du jour de plus en plus réduite profite aussi à l'accumulation de l'air froid aux hautes latitudes. Ainsi, le mois de novembre profite à l'extension du vortex polaire. Comme on le constate sur les deux cartes ci-dessous, valables pour les 14 et 25 novembre prochains, le vortex polaire devrait devenir plus vaste au cours des prochaines semaines, bien que les modélisations ci-dessous ne soient pas à prendre au pied de la lettre.

 

Modélisation du vortex polaire pour le 14 et le 25 novembre 2022 – via meteociel.fr

 

 

 

Notons cependant que la carte du 25 novembre ci-dessus montre un vortex polaire certes plus étendu mais également concentré (comme sur le schéma de gauche ci-dessous). Or, un vortex polaire concentré aura tendance à limiter les échanges d'air froid entre les hautes latitudes et nos latitudes moyennes, se montrant donc peu propice aux offensives du froid en France. Pour que des coulées froides surviennent vers notre pays, il faut généralement que le vortex polaire soit attaqué par des dorsales anticycloniques remontant vers les hautes latitudes, ce qui génère des décrochages d'air polaire vers les latitudes moyennes (schéma de droite).

 

Schéma montrant le vortex polaire concentré (à gauche) ou instable (à droite) – via NOAA

 

Il est donc très difficile de dater une possible arrivée du froid sur la France, tant les projections allant dans ce sens restent particulièrement discrètes à l'heure actuelle.

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don