12 résultats
Chargement

A quand la fin de cet épisode de temps calme exceptionnellement long ?

vendredi 28 janvier 2022

Un courant jet défavorable au temps perturbé depuis plusieurs semaines :

 

 

Depuis le début de la seconde décade du mois de janvier 2022, le temps calme et globalement sec domine sur la France avec un anticyclone restant bloqué sur le pays.

 

La faute à un courant jet trop faible et devenant de ce fait ondulant sur l'hémisphère Nord, se retrouvant repoussé à de hautes latitudes au niveau de l'Europe et laissant la place à un puissant anticyclone entre les Açores et l'Ouest du continent.

 

Schéma du courant jet observé sur le bassin atlantique le 23 janvier 2022 - Météo Villes

 

 

Il faudra donc un changement plus notable dans la puissance et l'ondulation de ce jet pour que le temps devienne plus perturbé sur la France, un changement qui tarde pour le moment à se montrer. Toutefois, certaines modélisations apportent un petit espoir pour le début du mois de février avec un jet adoptant une direction plus orientée vers la France autour du 4/5 février, laissant donc la place à un temps plus humide et un possible retour des perturbations. 

 

 

Courant Jet entre l'Atlantique et l'Europe du 28 janvier au février 2022 – GFS via WX CHARTS

 

 

Toutefois, on peut également remarquer que ce courant jet perd largement en intensité durant cette période et devient de nouveau très ondulant. Une situation qui laisse craindre un changement de temps restant temporaire et à un probable retour de l'anticyclone en fin d'échéance, le jet se montrant de nouveau plus fort sur le Nord de l'Europe. 

 

 

Quelle tendance pour les prochaines semaines ?

 

Semaine du 31 janvier au 6 février : Temporairement plus perturbé ?

 

La faiblesse de l'anticyclone et le retour d'un temps plus perturbé pour la première semaine de février est visible sur les cartes de pression moyenne durant cette période.

 

Pression moyenne sur l'Europe durant la semaine du 31 janvier au 6 février 2022 – ECMWF

 

On peut remarquer que les pressions les plus élevées (en violet) et donc les conditions anticycloniques sont plutôt repoussées vers l'Atlantique, laissant la place à des zones de plus basses pressions par le Nord-Ouest.

 

Le retour d'un temps plus perturbé est également visible sur la moyenne des précipitations sur cette semaine avec un temps plus humide envisagé sur l'Est et surtout le Nord-Est du pays. Plus à l'Ouest, la proximité des hautes pressions assureraient encore un toujours un temps sec et globalement calme.

 

Anomalies de précipitations durant la semaine du 31 janvier au 6 février 2022 – ECMWF

 

Semaine du 7 au 13 février : Retour de l'anticyclone ?

 

Le temps perturbé pourrait s'avérer de courte durée sur une partie de la France. Comme envisagé en début d'article, le courant jet pourrait de nouveau s'orienter vers le Nord de l'Europe et laisser place à une nouvelle offensive de l'anticyclone pour cette seconde semaine de février.

 

Pression moyenne sur l'Europe durant la semaine du 7 au 13 février 2022 – ECMWF

 

 

La moyenne des pressions atmosphérique est sans équivoque avec une probable nouvelle situation de blocage se mettant en place entre l'Atlantique et la France. Les pressions moyennes resteraient très élevées sur la période et le temps désespérément calme s'imposerait donc de nouveau.

 

En conséquence, une absence de précipitations et un temps similaire à celui que nous connaissons actuellement, à savoir des journées parfois marquées par de nombreux nuages bas et brouillards et des températures restant assez fraîches voire assez froides en raison d'un flux sensiblement continental sur la France.

 

Anomalies de températures et de précipitations durant la semaine du 7 au 13 février 2022 – ECMWF

 

 

Semaine du 14 au 20 février : C'est reparti pour un tour !

 

Malheureusement, les modélisations font de nouveau état d'une semaine majoritairement anticyclonique sur la France avec une situation se retrouvant de nouveau bloquée en altitude. En témoigne la moyenne de pression sur cette semaine, très anticyclonique sur une grande majorité de l'Europe et un temps perturbé se retrouvant cantonné à la Scandinavie.

 

Pression moyenne sur l'Europe durant la semaine du 14 au 20 février 2022 – ECMWF

 

 

Pas de véritable changement par rapport à la semaine précédente donc avec un temps calme, sec et des températures n'évoluant que très peu sur une grande majorité du pays.

 

Anomalies de températures et de précipitations durant la semaine du 14 au 20 février 2022 – ECMWF

 

 

 

Semaine du 21 au 27 février : Pas de changement


 

La situation n'évoluerait guère pour la dernière semaine de février avec une moyenne restant très anticyclonique sur l'Ouest et le Sud de l'Europe. Une nouvelle situation de blocage durable se serait donc mise en place de façon similaire à celle que nous connaissons durant ce mois de janvier 2022.

 



Pression moyenne sur l'Europe durant la semaine du 21 au 27 février 2022 – ECMWF


 

Là encore, très peu d'évolution au niveau du ciel avec des conditions demeurant majoritairement plus sèches que la normale, notamment sur le Sud de la France où le manque d'eau pourrait devenir de plus en plus marqué. 

 


 

Anomalies de températures et de précipitations durant la semaine du 21 au 27 février 2022 – ECMWF

 

 

>> Après une courte période plus perturbée durant la première semaine du mois, février semble donc s'orienter vers un temps majoritairement calme et de nouveau très anticyclonique à l'image de ce que nous connaissons durant ce mois de janvier 2022. La période de temps globalement calme pourrait donc durer encore plusieurs semaines (si l'on excepte un court interlude en début de mois).

 

 

Les conditions anticycloniques vont-elles perdurer par la suite ?

 

Mars : Calme, doux et sec ?

 

 

Les modèles de prévision à très long terme semblent unanimes sur le mois de mars 2022 avec une moyenne globalement sèche et douce sur la France, ce qui peut aisément se traduire par une persistance des conditions anticycloniques durables sur la France.



Pour le modèle américain (CFS), la tendance est même particulièrement sèche sur la quasi-totalité de la France avec des précipitations très en-dessous des normales sur le Sud et notamment le Sud-Est. Avec ces conditions calmes, la douceur pourrait également se montrer récurrente avec des anomalies situées entre +1 et +2°C par rapport aux normales de la période. On peu donc s'imaginer que le flux s'orienterait au Sud-Ouest en altitude avec la propagation de l'anticyclone des Açores vers le Sud et l'Ouest de l'Europe. 

 

Anomalies de précipitations et de températures pour le mois de mars 2022 sur l'Europe – CFS

 

 

Du côté du modèle Européen (ECMWF), la tendance sèche est sensiblement moins marquée mais aucune anomalie positive de précipitation ne se dégage sur la France. Le modèle est également en accord avec son compère américain au niveau de la douceur avec des valeurs situées entre +0,5 et +1°C au-dessus des normales.


Selon ce scénario, les précipitations resteraient minoritaires et ce serait également les conditions anticycloniques qui domineraient sur le mois (ce qui n'empêcherait pas quelques périodes temporairement plus perturbées mais peu durables).

 

Anomalies de précipitations et de températures pour le mois de mars 2022 sur l'Europe – ECMWF

 

 

Avril : Moins calme ?

 

Le modèle américain reste globalement assez sec sur certaines régions mais les moyennes de précipitations durant ce mois devraient globalement se situer dans les normes, pourquoi pas sensiblement supérieures près des Pyrénées. La douceur resterait toutefois de mise avec des valeurs restant situées au-dessus des normales de saison.

 


Selon ce scénario, des périodes plus perturbées pourraient de nouveau se manifester durant ce mois, de façon plus fréquente qu'entre février et mars, rien de majoritairement dépressionnaire toutefois.

 

Anomalies de précipitations et de températures pour le mois d'avril 2022 sur l'Europe – CFS

 

 

Pour le modèle européen, la tendance semble également sensiblement plus humide avec des anomalies cette fois-ci positives de précipitations sur le sud du pays, qui en aura bien besoin après des semaines particulièrement sèches. Du côté des températures, les valeurs se situeraient selon ce modèle globalement dans les normes sur la grande majorité du pays.

 

Anomalies de précipitations et de températures pour le mois d'avril 2022 sur l'Europe – ECMWF

 

 

Après des semaines globalement calmes et sèches entre février et mars, le mois d'avril pourrait donc s'avérer un peu plus perturbé sur le pays avec des précipitations plus fréquentes et un anticyclone moins récurrent. Rien de bien significatif toutefois avec un temps globalement de saison, ce qui ne rime pas forcément avec une succession de perturbations à cette période de l'année. Les quelques pluies potentiellement un peu plus fréquentes sur le Sud pourraient toutefois s'avérer très bénéfiques pour ces régions.

 

>> Si l'on excepte quelques périodes temporairement plus perturbées sur la France, le temps calme et anticyclonique pourrait largement dominer jusqu'au mois d'avril, une situation qui pourrait s'avérer de plus en plus inquiétante en terme de risque de sécheresse estivale, notamment sur le Sud. 

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don