12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Coulée d'air polaire et risque de neige en plaine après Pâques 2021

jeudi 1 avril 2021

Nous allons passer de l'été à l'hiver en quelques jours seulement ! Après les records de chaleur, il faut s'attendre à une impressionnante coulée d'air froid dès le Lundi de Pâques, apportant un temps instable et un risque de neige jusqu'en plaine.

 

Impressionnante coulée d'air polaire

 

Situation à échelle continentale le dimanche 4 avril 2021 - via Wetterzentrale

 

Pour comprendre pourquoi ce décrochage polaire va avoir lieu, il faut se pencher sur les hautes latitudes. En effet, on attend un très net renforcement de l'anticyclone au dessus du Groenland au cours du week-end. Les dernières projections du modèle américain anticipent des pressions pouvant atteindre les 1080 hPa ce dimanche 4 avril 2021 !

 

Avec de telles pressions sur le Groenland, un puissant flux de nord va se mettre en place entre la Mer de Barents et l'Islande, accentuée par la formation d'une dépression hivernale sur la zone. L'appel en air glacial sera donc très important, en provenance directe de l'océan Arctique !

 

Situation à échelle continentale le mardi 6 avril 2021 - modèle européen via ECMWF

 

Comme une véritable barrière anticyclonique se maintiendra sur l'Atlantique d'ici le début de la semaine prochaine, cette coulée d'air polaire sera propulsée vers le sud, plongeant directement vers la France et sans doute jusqu'à l'Italie. Nous allons donc nous retrouver - dès le lundi de Pâques - sous l'influence d'un flux de nord quasi-linéaire s'étirant de la Mer de Barents jusqu'à l'hexagone, chassant l'air doux/chaud hors de nos contrées.

 

Animation de la masse d'air du 1er au 8 avril 2021 - via tropicaltidbits.com

 

L'animation de la masse d'air ci-dessus est particulièrement parlante ! Encore baigné par l'air doux à chaud ce 1er avril, notre pays va subir un premier rafraîchissement ce week-end de Pâques 2021, restant d'ampleur modérée. En revanche, la coulée d'air polaire qui arrivera par le nord dès le lundi 5 avril semble monstrueuse ! Elle plongera jusqu'au sud de notre pays d'ici le mardi 6 avril.

 

Une telle coulée d'air polaire aussi tard dans la saison est rare. Nous aurons des températures généralement comprises entre -5 et -8°C à 850 hPa (vers 1500m d'altitude), voire -10°C en allant vers la Manche ! Il est rare que des masses d'air aussi froides nous atteignent en avril.

 

Températures maximales des jeudi 1er et mardi 6 avril 2021 - Météo Villes

 

La carte de gauche montre les températures maximales relevées ce jeudi 1er avril, atteignant des niveaux records pour cette époque de l'année. On relevait souvent entre 24 et 27°C, dont un remarquable 27,5°C à Brest - valeur la plus chaude jamais observée si tôt dans la saison ! La carte de droite montre les valeurs maximales prévues pour le mardi 6 avril. La douche froide promet de faire mal puisque nous allons passer très nettement sous les normales avec une perte de 15 à 20°C sur 5 jours ! Sur le nord de la France, ce refroidissement sera déjà effectif le lundi de Pâques.

 

Plus gros écarts de températures entre le 1er et le 6 avril 2021 :

  • -21°C à Grenoble (de 26 à 5°C)
  • -20°C à Brest (de 27 à 7°C)
  • -20°C à Strasbourg (de 26 à 6°C)
  • -20°C à Clermont-Ferrand (de 25 à 5°C)
  • -19°C à Paris (de 26 à 7°C)
  • -19°C à Reims (de 25 à 6°C)
  • -18°C à Lyon (de 25 à 7°C)

 

 

Des giboulées de neige et des gelées !

 

Prévisions pour les lundi 5 et mardi 6 avril 2021 - Météo Villes

 

L'arrivée de l'air polaire sera matérialisée par un front froid assez actif qui s'enfoncera sur la moitié nord de la France durant la journée du lundi 5 avril. En fin de front, de la neige fondante pourra être observée tant l'incursion d'air froid sera importante (notamment dans sa partie nord). Rapidement, un ciel de traîne prendra le relais sur les régions bordant la Manche avec la mise en place de giboulées (pluie, grésil, grêle et neige).

 

Comme nous l'avons vu plus haut, les températures en altitude seront véritablement froides et vont entretenir l'instabilité durant la nuit de lundi à mardi et en journée du 6 avril. Il faut s'attendre à de nombreuses giboulées sur le nord, le centre et l'est de la France avec la possibilité de neige jusqu'en plaine aux heures les plus froides. Ce risque persistera mercredi 7 avril, en s'atténuant et en reculant vers le nord et l'est.

 

 

Risque de giboulées neigeuses en France du lundi 5 au mercredi 7 avril - Météo Villes

 

Si les giboulées ne concerneront pas le bassin méditerranéen, presque toute la France sera exposée à ce risque en première partie de semaine prochaine, dès lundi 5 avril pour le nord puis sur les autres régions les 6 et 7 avril. Le risque sera moindre sur les régions océaniques où quelques averses de grésil/grêle seront possibles. Il sera plus important sur le nord, le centre et l'est de la France où grésil, grêle et neige seront fréquemment observés sous les averses.

 

Sous les plus fortes giboulées, il n'est pas exclu sur les sols blanchissent temporairement jusqu'en plaine, notamment dès les premières hauteurs (Ardennes, collines normandes etc) et aux heures les plus froides de la journée. Dans tous les cas, la neige tombera sur tous les reliefs et les paysages redeviendront très hivernaux jusqu'à très basse altitude.

 

Prévisions des températures minimales des mardi 6 et mercredi 7 avril 2021 - via wofrance.fr

 

Outre le risque de giboulées, il conviendra de se méfier des nombreuses gelées. Avec un air très froid en altitude, les moindres éclaircies nocturnes favoriseront l'abaissement du thermomètre sous le zéro. Ce risque s'étendra largement dès la matinée du mardi 6 avril et s'accentuera mercredi 7, où l'ensemble du territoire sera menacé (à l'exception des régions côtières).

 

En général, on attend des valeurs de 0 à -3°C mais des pointes de -4 à -5°C seront possibles dans les secteurs traditionnellement les plus froids (fonds de vallées, par exemple). Dès les premiers reliefs, un gel plus sévère sera possible en cas d'éclaircies nocturnes sur les sols redevenus enneigés. Il conviendra de préciser la localisation et l'intensité de ces gelées, qui pourraient constituer une menace pour les arbres fruitiers en fleurs...

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don