12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord

vendredi 28 février 2020

Un risque de coup de vent persistant :

Dans la continuité de cet hiver très perturbé sur le pays avec de nombreuses tempêtes successives, un énième risque de coup de vent est de mise pour la journée du samedi 29 février 2020.

En effet, la situation déjà très dépressionnaire de ces derniers jours va persister et même s’accentuer sur la France d’ici la semaine prochaine avec la circulation de plusieurs creux dépressionnaires directement sur le pays en marge d’un vaste système sur les îles Britanniques.  

Image d'illustration pour Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord

Animation des géopotentiels sur l'Europe du 28/02 au 07/03 2020 - Modèle GFS via WX CHARTS

 

Ainsi, plusieurs coups de vent voire tempêtes pourront se produire durant les prochains jours (une actualité dédiée au prochain coup de vent/tempête du dimanche 1er mars est en ligne >>). Ces creux secondaires circulant en périphérie de dépressions plus vastes sont néanmoins difficiles à appréhender en amont et leur localisation exacte varie beaucoup.

Samedi 29 Février, la tempête Jorge a circulé sur les îles Britanniques et a engendré des rafales à nouveau puissantes des cotes de la Manche au Nord-Est du pays ainsi que de façon secondaire sur le Nord de la vallée du Rhône.

En cours de journée un front froid a circulé sur les régions du Nord, apportant de fortes rafales à son passage. Les valeurs ont atteint les 110-120km/h de la Bretagne à la cote d'Opale avec des valeurs localement supérieures à 130km/h sur le littoral, notamment lors des fortes averses circulant à l'arrière du front dans l'après-midi. 
Dans les terres, ce vent s'est aussi montré puissant au passage du front avec des valeurs ayant atteint 100 à 110km/h voire très ponctuellement plus de 120km/h sur le Nord-Pas-de-Calais.

Image d'illustration pour Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord

Rafales de vent prévues durant la journée du Samedi 29 Février 2020 - Modèle arome via météociel.fr

Une vigilance institutionnelle était de mise pour 23 départements du Nord-Est de la France en raison de ces vents tempétueux pour la journée du 29.

Image d'illustration pour Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord

 

Image d'illustration pour Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord

Un hiver exceptionnellement doux mais bien perturbé sur le pays :

 

La douceur fait l’actualité depuis le début du mois de Décembre sur la France avec cet hiver 2019-2020 qui restera le plus doux jamais enregistré depuis le début des relevés météorologiques sur le pays avec une anomalie positive de 2.7°C à la moyenne.

La saison hivernale fut caractérisée apr une douceur remarquable avec des records de températures battus sur de nombreuses régions de France, parfois 27°C en début de mois de Février dans le Sud du pays. Aucun pic de froid n’a été enregistré et la température moyenne a dépassé les +2°C en Décembre et Janvier, +3°C en Février.

Les températures remarquablement élevées furent en effet causées par une persistance de la circulation Atlantique sur le pays, alternant entre période anticycloniques (flux de Sud-Ouest) et rails Atlantiques présentant des dépressions successives dans un air océanique toujours assez doux. Les précipitations devraient présenter un excédent de +10% sur le pays en conséquences de ces dégradations à répétition.

Image d'illustration pour Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord

Schéma des situation atmopshériques dominantes de cet hiver 2019-2020 - Météo-Villes

 

De nombreuses tempêtes et coup de vent :

La circulation Atlantique est favorable à la survenue de tempêtes successives sur l’Ouest de l’Europe et la France, les dépressions viennent en effet s’échouer sur le pays en se succédant si la situation ne change pas en altitude.

 

Image d'illustration pour Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord

Schéma du mécanisme de formation des fortes tempête sur la France - Tiré de l'ouvrage METEO EXTREME

 

Ainsi, la succession de flux d’Ouest dépressionnaires a engendré un nombre important de tempêtes et coups de vent sur le pays depuis le début du mois de Décembre.

Tempête Atiyah des 7 et 8 Décembre sur les cotes de la Manche : Durant la nuit du Samedi 7 au Dimanche 8 Décembre, un ciel de traîne actif fut accompagné de violentes rafales de vent de la Bretagne à la côte d’Opale. Les rafales ont atteint 139km/h à la pointe du Raz, 130km/h à l’île de Ré et 117km/h à Dinard (plus forte rafale enregistrée depuis Lothard le 25/12/1999). Celle-ci s’est ensuite évacuée durant la journée de Dimanche en provoquant encore de fortes rafales sur le Nord du pays.

Tempêtes Toni et Uwe des 12 et 13 Décembre : deux nouvelles dépressions très creuses circulent sur le pays et provoquent de violentes rafales, notamment du Sud-Ouest à la méditerranée, on relève des valeurs remarquables jusque dans les terres au passage de violents grains :

  • 143 Km/H à Millau (12)
  • 141km/H à La Pointe Du Raz (29)
  • 140km/H au Mont Saint-Vincent (71)
  • 137km/H à Brignogan (29)
  • 131 Km/H à Caunes-Minervois (11)
  • 130 Km/H à Puycelsi (81) (Record absolu à la station battant celui de la Tempête Klaus en 2009)

La tempête s’évacue ensuite vers la Méditerranée où une nouvelle dépression se creuse, les vents dépassent les 150km/h sur les reliefs corses avec un maximum de 198km/h à Sponde (2B) 183km/h à Calucaccia (2B). 400 000 foyers sont privés d’électricité au matin du 13 Décembre, une personne est écrasée par la chute d’un arbre dans le Sud-Ouest et les dégâts sont nombreux sur une grande partie du territoire.

Tempête Veiko des 13 et 14 Décembre : A l’arrière des deux précédentes dépressions un nouveau creux circule sur les cotes de la Manche, les vents atteignent 148km/h au sémaphore de Saint-Vaast-la-Hougue (Manche) ou encore 136km/h à Barfleur (Manche) moins de 24 heures après le précédent coup de vent.

Tempête Elsa des 19 et 20 Décembre : une dépression circule sur le pays et apporte de violentes rafales de vent d'une intensité assez remarquable, en visant principalement deux secteurs : les Pyrénées dans un premier temps, le Massif-Central, la vallée du Rhône et le Val de Saône dans un second temps.

Sur les Pyrénées, les rafales ont principalement touché les cimes et les reliefs les plus exposés. Notons queqlues valeurs remarquables :

  • 207km/h à Iraty (Pyrénées-Atlantiques)
  • 151km/h à Saint-Chamond
  • 146km/h à Saint-Etienne
  • 135km/h à Bustince
  • 126km/h à Adast
  • 110km/h à Lyon-Bron

Jusqu’à 140 000 foyers ont été privés d'électricité selon Enedis (28 000 sur l'ensemble de l'Auvergne dont 18 500 dans le Puy-de-Dôme, 23 000 dans la Loire, 21 000 dans le Rhône et 11.000 en Ardèche). Quelques dégâts sont à signaler : parmi les plus notables, une station service s'est effondrée à Saint-Romain-en-Gier le long de l'autoroute A47 (à la frontière Rhône/Loire).

Image d'illustration pour Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord

Station service emportée par le vent sur l'autoroute A47 - Source Twitter : Météo-Villes

 

Cette tempête provoquera 5 victimes sur la péninsule Ibérique, 3 au Portugal, 2 en Espagne.

Tempête Fabien des 21 et 22 Décembre : la tempête a sévi sur la France durant la nuit du 21 au 22 décembre allant de la Côte Atlantique à la Corse en passant par le Midi Toulousain, le sud du Massif-Central, et quelques secteurs méditerranéens (Alpes-Maritimes, Corse...).

Encore une fois, des valeurs remarquables ont été relevées avec un maximum d’intensité dans le Sud-Est et en Corse :

  • 216km/h au Cap Sagro
  • 205km/h à Cagnano
  • 159km/h à Saint-Cézaire-sur-Siagne
  • 156km/h à Peille
  • 148km/h à Gourdon
  • 148 km/h à la Pointe de Socoa et au Cap Ferret
  • 141 km/h à Bordeaux

Image d'illustration pour Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord

Image satellite de la tempête Fabien le 22 Décembre - Météo-Villes

Le mois de Janvier fut relativement plus calme avec une période anticyclonique et douce. Quelques coups de vent ont néanmoins pu être observés sur les cotes de la Manche et en Méditerranée les 28 et 29 janvier avec par exemple 132km/h à Ouessant, 194km/h dans le Cap Corse.

Tempête Ciara des 9 et 10 Février : Une nouvelle dépression très creuse a circulé sur le pays poussée par un courant Jet exceptionnellement fort. Les rafales ont une nouvelle fois été particulièrement puissantes sur une majeure partie du pays :

  • 219 Km/H Au Cap Corse (2B)
  • 206 Km/H À Cagnano (2B)
  • 181km/h au Markstein sur le massif des Vosges
  • 180 Km/H Au Cap Sagro (2B)
  • 172km/H À L'île Rousse (2B)
  • 165km/h à Barfleur (50)
  • 135 Km/H À Houdelaincourt (Meuse)
  • 122 Km/H À Nancy
  • 121 Km/H À Strasbourg (Record Mensuel)
  • 117 Km/H À Lille
  • 116 Km/H À Metz

A nouveau de nombreux dégâts notamment sur le Nord de la France avec 130 000 foyers privés d’électricité au matin du 10 Février.

 

Image d'illustration pour Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord

Toit arraché dans les Vosges dans la nuit du 9 Février pendant la Tempête Ciara - Source Twitter : Météo-Villes

 

Tempête Dennis du 15 Février : Une dépression circule sur les îles Britanniques et provoque également de violentes rafales sur le Nord et notamment le Nord-Ouest du pays, on relève 138km/h à Barfleur, 135km/h sur la Pointe Saint-Mathieu), ils ont aussi atteint les 110 voire 120km/h dans l'intérieur des terres (120km/h à Laval, 115km/h à Angers, 113km/h à Caen, 112km/h à Rouen). A nouveau de nombreux dégâts à la végétation et aux infrastructures.

Coup de vent à tempête Bianca du 27 Février : Un centre dépressionnaire circule sur le Nord du pays en s’évacuant en journée par les Ardennes. Si les rafales ne devaient pas dépasser le stade de coup de vent les valeurs se sont montrées par endroit bien plus fortes que prévues, notamment sur l’île de France et le Nord-Est avec 117 Km/H À Paris (75), 116 Km/h à Bâle-Mulhouse (68), 113 Km/h À Épernay (51), 109 Km/h À Strasbourg (67) ou encore 109 Km/h À Laons (28). On déplore une victime en plein Paris, écrasée par la chute d’un arbre sur son véhicule.

Image d'illustration pour Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord

Arbre arraché par les vents tempétueux au Quai Branly à Paris le 27/02/2020 - Photo Info Trafic IDF

 

 

Une succession de tempête exceptionnelle ?

Au total, depuis début décembre, ce sont plus de 10 coups de vent et tempêtes qui ont circulé sur la France occasionnant dégâts humains et matériels avec deux périodes particulièrement prolifiques, la première du 7 au 21 Décembre 2019 et la seconde du 9 au 27 Février 2020.

Un chiffre très important qui, s'il est ramené au graphique du nombre de tempête annuel par année depuis 1980 sur le pays, se situe déjà dans la moyenne haute :

Image d'illustration pour Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord

Graphique du nombre de tempête par année depuis 1980 sur la France - Tiré de l'ouvrage METEO EXTREME via Météo-France

Les tempêtes hivernales ne sont néanmoins pas exceptionnelles et interviennent au moins une fois chaque hiver, cette année cependant, leur récurrence s’est montrée particulièrement importante, et celle-ci semble perdurer dans les prochains jours sur le pays, ce qui pourra engendrer un nombre de tempête proche des records sur la période. 

 

Image d'illustration pour Jorge : Nouvelle vigilance tempête sur la moitié Nord