12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Le temps peut-il redevenir estival dans les prochains jours sur la France ?

jeudi 29 septembre 2022

Vers un regain de douceur dans les prochains jours :

 

Après un début de mois de septembre encore chaud et très estival, la fraîcheur a envahi la France dès la mi-septembre et persiste depuis. En effet, les températures sont situées sous les normales de la période depuis le 17 septembre dernier, soit une série de 12 jours consécutifs, ce qui n'avait pas été observé depuis le mois de janvier !

 

Indicateur thermique national du 1er au 28 septembre 2022 – Via infoclimat.fr

 

 

Ce ressenti très frais contraste fortement avec la chaleur récurrente et souvent excessive que nous avons connu depuis le printemps dernier en raison du retour d'un temps plus durablement perturbé et surtout d'air bien plus frais venu directement du Nord de l’Atlantique et de l'Europe apportant un ressenti parfois digne d'une fin d'automne. La neige a même fait son retour sur nos reliefs cette semaine.

 

Ambiance assez hivernale au-dessus de 2500m d'altitude sur l'Alpe d'Huez (Isère) ce 29 septembre 2022 – Via Skaping

 

 

Cette masse d'air fraîche et perturbée ne va toutefois pas perdurer puisqu'un nouveau changement de temps est attendu dans les prochains jours. Les hautes pressions vont en effet reprendre le dessus par l'Atlantique entre la fin du week-end et le début de semaine prochaine, permettant au flux de basculer en altitude et à l'air frais et dépressionnaire d'être repoussé plus à l'Est.

 

Animation des anomalies de températures à 850 hPa du 29 septembre au 4 octobre 2022 – Modèle GFS via WX CHARTS

 

Ce changement de flux en altitude va non seulement chasser la fraîcheur vers l'Europe de l'Est mais également permettre un réchauffement progressif de la masse d'air avec des valeurs devenant progressivement supérieures aux normales de saison pour le début du mois d'octobre sur la totalité du pays.

 

Ainsi, les températures vont progressivement augmenter entre le week-end et le début de semaine prochaine pour atteindre des valeurs bien plus douces sur de nombreuses régions. La fraîcheur encore marquée de cette fin septembre devrait laisser place à un ressenti de nouveau bien plus doux sur une large partie de la France en début de semaine prochaine, parfois même assez chaud sur le Sud et notamment le Sud-Ouest du pays.

 

Comparaison des températures maximales entre jeudi 29 septembre et mardi 4 octobre 2022 – Météo-Villes

 

 

Le contraste en terme de ressenti devrait se faire assez marqué sur de nombreuses régions, en témoignent les diagrammes d'évolution de températures de Paris, Bordeaux et Lyon avec des valeurs se retrouvant de nouveau au-dessus des normales la semaine prochaine.

Évolution des températures minimales et maximales pour Paris, Lyon et Bordeaux durant les 10 prochains jours – Météo-Villes

 

 

Les hautes pressions reprenant le dessus, cette hausse des températures devrait également être accompagnée d'un temps bien ensoleillé avec un vaste anticyclone se centrant sur l'Ouest de l'Europe.

 

Situation atmosphérique envisagée pour le 4 octobre 2022 – Modèle GFS via WX CHARTS

 

Un ressenti de nouveau estival ?

 

Les températures vont donc de nouveau repartir à la hausse sur la totalité de la France et atteindre des valeurs parfois assez chaudes en cours de semaine prochaine sur le Sud-Ouest du pays avec des pointes à 25-27°C possibles entre Occitanie et Aquitaine entre mardi et mercredi notamment.

 

Toutefois, ces températures chaudes auront du mal à se propager vers le Nord dans le courant de la semaine et la circulation de petits fronts atténués entre les îles britanniques et la mer du Nord devrait engendrer de petites intrusions d'air plus océanique faisant fluctuer le mercure sur notre pays, une situation qui n'est pas favorable à l'installation d'une chaleur durable et très estivale.

 

Animation des températures à 850 hPa entre le 2 et le 8 octobre 2022 – Modèle GFS via WX CHARTS

 

Pas de retour de l'été donc mais simplement une hausse des températures et un ressenti bien plus agréable que ce que nous avons pu connaître lors des 2 dernières semaines.

 

Il est d'ailleurs important de noter que nous avançons progressivement dans l'automne et qu'il est de plus en plus difficile pour le soleil de réchauffer efficacement la masse d'air au point d'atteindre un ressenti digne de l'été à l'échelle de la France. Le soleil est en effet de plus en plus bas sur l'horizon et diffuse de ce fait moins d'énergie radiative vers nos latitudes, le réchauffement de la masse d'air est donc de moins en moins efficace, même si le temps est calme et anticyclonique.

 

Évolution de l'inclinaison du soleil à midi à 50°N en fonction des mois

 

 

La durée du jour joue également un rôle important puisque celle-ci diminue progressivement jusqu'au solstice d'hiver, ainsi, les heures d'ensoleillement et donc de réchauffement sont de moins en moins importantes ce qui diminue peu à peu le risque de chaleur marquée durant le mois d'octobre.

 

Cela ne veut toutefois pas dire que les épisodes de fortes chaleur ne peuvent plus se produire durant le mois d'octobre, en témoigne la carte des records de chaleur en octobre à l'échelle de la France avec des valeurs encore très élevées, notamment sur le Sud du pays.

 

Records de chaleur en France en Octobre – Via meteociel.fr

 

 

Néanmoins, le situation de réchauffement que nous allons connaître dans les prochains jours ne sera pas favorable à une chaleur vraiment marquée et estivale à l'échelle de la France, tout au plus un coup de chaleur sur le Sud et surtout le Sud-Ouest du pays. La semaine suivante pourrait d'ailleurs se montrer de nouveau plus fraîche (notamment sur l'Est du pays) d'après certains scénarios.

 

Anomalies de températures durant la semaine du 10 au 17 octobre 2022 – ECMWF

 

 

Chaleur estivale en octobre : des exemples par le passé

 

Si la chaleur estivale est plus rare durant le mois d'octobre, celle-ci n'est toutefois pas impossible.

 

Octobre 2017 : Des coups de chaleur marqués

 

Récemment, ce fut le mois d'octobre 2017 qui a observé des températures parfois très au-dessus des normales de la période avec des ressenti véritablement estivaux durant certaines journées.

Entre le 13 et le 16 octobre, une véritable bouffée de chaleur est observée sur la France à l'avant de l'ouragan Ophélia sur les Açores. C'est notamment sur le Sud-Ouest que les valeurs les plus élevées ont été observées avec plus de 30°C entre Nouvelle Aquitaine et Occitanie, ce qui reste très inhabituel en cette saison.

 

Températures maximales relevées entre le 13 et le 16 octobre 2017 – Météo-Villes

 

Si la chaleur s'était montrée temporairement moins marquée par la suite, celle-ci s'était de nouveau accentuée durant la dernière décade du mois avec un pic atteint entre le 25 et le 26 octobre 2017. Sous une nouvelle poussée d'air subtropical, les températures se sont envolées sur de nombreuses régions, dépassant les 26 voire 27°C sur de nombreux secteurs à seulement quelques jours du mois de novembre. De nombreux records décadaires avaient ainsi été battus.

 

Records décadaires de chaleur à la fin du mois d'octobre 2017 – Météo-Villes

 

Des records du nombre de jour avec maximale supérieure à 25°C avaient également été battus durant ce mois avec un total de 5 jours à Saint-Etienne, 16 jours à Nîmes et jusqu'à 18 jours au Luc dans le Var !




Octobre 2005 : Un mois estival au début de l'automne

 

Le mois d'octobre 2005 s'était montré exceptionnellement chaud sur la France. Dès le 8, une longe période de temps très doux voire chaud s'était mis en place et avait perduré jusqu'à la fin du mois. Le 10 octobre, il fait 24 à 27°C de l'Aquitaine au Centre mais également sur le Nord et le Nord-Ouest (25°C à Paris, 27°C à Auxerre ou Clermont-Ferrand), le 11, les 22°C sont dépassés sur les ¾ du pays et le 12 plus de 25 à 26°C sont relevés sur l'Aquitaine.

Si les températures fluctuent par la suite, celles-ci restent très douces voire assez chaudes avec un temps globalement calme et ensoleillé persistant.

 

Un temps doux et chaud durant le mois d'octobre 2005 avec un ressenti régulièrement estival sur la France – Météo-Villes

 

 

Néanmoins, c'est en fin de mois que les températures se montrent véritablement exceptionnelles pour la période, notamment entre le 26 et le 31. Il s'agit d'ailleurs de la période de douceur la plus remarquable jamais observée en cette saison.

 

Un puissant flux de Sud se met en effet en place sur la France, provoquant une envolée des températures sur de nombreuses régions. Le 27 octobre, on relève en effet 29°C à Lourdes, 26 à 28°C en Aquitaine 24 à 26°C dans les Pays de la Loire et le Centre et entre 23 et 24°C en Île-de-France avec des records battus de 2 à 3°C le plus souvent.

 

Douceur et chaleur durant la journée du 27 octobre 2005 – Météo-Villes

 

Cette douceur n'est pas seulement observée durant la journée puis que les minimales sont également très élevées. Le 28 octobre on ne relève pas moins de 20°C à Bergerac, 19°C à Poitiers et un nouveau record mensuel est relevé à Tours, des valeurs dignes d'un plein été sur ces secteurs.

 

Cette douceur voire chaleur exceptionnelle perdurera jusqu'à la fin du mois avant une dégradation orageuse marquée balayant de nombreuses régions, une situation digne d'une fin d'été sur la France.

 

 

Octobre 1921 : Une chaleur exceptionnelle !

 

Les coups de chaleur au mois d'octobre ne datent toutefois pas seulement du 21è siècle puisque ceux-ci se produisent depuis le début des relevés météo. Octobre 1921 fut par exemple le plus chaud et le plus sec depuis 1757 sur la France avec une vague de chaleur exceptionnelle observée entre le 1er et le 20.

 

Au cours de la première semaine du mois, les températures dépassent partout les 30°C, ce qui est presque inédit en cette saison et on atteint même les 36°C dans les basses Pyrénées le 5, une valeur record !

 

D'autres exemples de chaleur estivale en octobre sont également visible sur notre chronique depuis 1850 comme par exemple les mois d'octobre 2001 avec plus de 30°C en toute fin de mois sur le Sud-Ouest ou encore octobre 1985 avec des records de chaleur battus en le 1er et le 4 avec 29°C à Paris, 30°C à Orléans ou encore 32°C à Bordeaux et 35°C à Dax !

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don