12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Quelle tendances pour la météo du printemps 2020 ?

mardi 3 mars 2020

La France vient de vivre son hiver le plus chaud depuis 1900. Quelles sont les tendances pour le trimestre à venir ? Faut-il s'attendre à la poursuite des anomalies douces au cours du printemps ? Point complet sur les tendances saisonnières jusqu'au mois de mai.

 

Mars : un printemps timide

 

En météorologie, mars est le premier mois du printemps. Ce dernier a débuté sous des conditions automnales avec beaucoup de pluie et de vent (neige en montagne). Les projections pour les semaines à venir s'attendent à mois de mars assez classique dans sa globalité.

 

Image d'illustration pour Quelle tendances pour la météo du printemps 2020 ?

Modélisation des anomalies thermiques en Europe au cours des 4 prochaines semaines - modèle européen CEP

 

La première décade du mois de mars devrait se dérouler sous des conditions bien fraîches sur la France avec des températures à peine de saison, voire légèrement inférieures aux normales. Les températures devraient ensuite légèrement remonter au cours des deuxième et troisième décade du mois avec des valeurs repassant légèrement au dessus des normales.

Ainsi, le bilan thermique sur l'ensemble du mois devrait être assez proche des normales saisonnières. De légers excédents pourrait être observés mais nous devrions rester loin des importantes anomalies douces enregistrées au cours des trois mois hivernaux.

 

Image d'illustration pour Quelle tendances pour la météo du printemps 2020 ?

Modélisation des anomalies de précipitations en Europe au cours des 4 prochaines semaines - modèle européen CEP

 

Côté pluviométrie, la première décade du mois de mars se montre très humide sur la France avec une succession de perturbations (quasiment une par jour). Ce flux océanique pourrait ralentir au cours des deuxième et troisième décade avec des hautes pressions un peu plus proches, apportant le retour de journées plus calmes encore entrecoupées de quelques passages pluvieux.

En montagne, la fin de saison devrait être bonne grâce aux chutes de neige abondantes déjà tombées et encore attendues d'ici la fin de la première décade de mars.

 

 

Avril : le printemps s'affirmerait

 

Après un mois de mars mitigé, le printemps pourrait s'affirmer au cours du mois d'avril. Les tendances saisonnières tablent en effet sur des conditions plus favorables aux amateurs de soleil et de douceur.

 

Image d'illustration pour Quelle tendances pour la météo du printemps 2020 ?

Modélisation des anomalies thermiques en Europe en avril 2020 - modèle américain CFS

 

Les modélisations du modèle américain pour le deuxième mois du printemps météorologique misent sur une tendance douce sur l'ensemble du continent européen, dont la France. Les anomalies thermiques pourraient être comprises entre +0,5 et +1°C sur l'hexagone, apportant une douceur printanière dominante. La fiabilité semble plutôt bonne puisque le modèle européen mise sur un scénario très similaire.

 

Image d'illustration pour Quelle tendances pour la météo du printemps 2020 ?

Modélisation des anomalies thermiques en Europe en avril 2020 - modèle américain CFS

 

Comme le montre la carte ci-dessus, les modélisations du modèle américain pour avril 2020 envisagent un déficit pluviométrique sur une bonne partie de l'Europe, dont la France. Ce dernier sera plus ou moins net selon les régions. D'une manière générale, les hautes pressions pourraient dominer les débats sur le continent en favorisant un ensoleillement de bonne facture. Le modèle américain met toutefois en évidence la possibilité d'un temps plus humide sur l'Espagne avec des risques de débordements sur nos régions méditerranéennes.

 

 

Mai : vers un temps assez chaud ?

 

Après un mois d'avril possiblement printanier, la tendance douce voire chaude pourrait se poursuivre au cours du mois de mai selon le scénario majoritaire retenu par les modèles saisonniers.

 

Image d'illustration pour Quelle tendances pour la météo du printemps 2020 ?

Modélisation des anomalies thermiques en Europe en mai 2020 - modèle américain CFS

 

Pour mai 2020, le modèle américain table sur le maintien des anomalies chaudes sur l'Europe, bien que celles-ci resteraient plus prononcées sur le nord et l'est du continent. La France pourrait de nouveau enregistrer un excédent thermique à la normale de l'ordre de +0,5 à +1°C avec les premières sensations estivales à la clé. Comme pour avril, le scénario proposé par le modèle européen est sensiblement le même côté thermomètre.

 

Image d'illustration pour Quelle tendances pour la météo du printemps 2020 ?

Modélisation des anomalies de précipitations en Europe en mai 2020 - modèle américain CFS

 

La tendance proposée par le modèle américain pour les précipitations est moins franche pour ce mois de mai. Nous pourrions ainsi connaître une pluviométrie proche des normales saisonnières avec quelques épisodes orageux probables, a priori plus fréquents sur les régions de la moitié sud et notamment en direction des reliefs. Le scénario proposé par le modèle européen est également proche de la norme, en dehors des régions méditerranéennes où une tendance très sèche se dégage.

>> Consultez nos tendances saisonnières réactualisées 2 fois par mois

Bien entendu, il est bon de rappeler que les tendances saisonnières sont à consulter avec un certain recul. Elles sont obtenues à partir du même procédé que les prévisions à court terme mais les échéances plus poussées réduisent inévitablement la fiabilité des modélisations. Pour autant, elles parviennent souvent à dégager la tendance générale du mois, sans qu'il ne soit possible de connaître le temps sensible pour un jour précis ou une région spécifique.

 

Image d'illustration pour Quelle tendances pour la météo du printemps 2020 ?