12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Remontées de sable du Sahara sur la France : Quelles conséquences ?

vendredi 23 avril 2021

La dynamique change peu à peu sur l’Europe en cette fin de semaine. A l’avant d’une vaste zone dépressionnaire s’avançant sur la péninsule Ibérique, le flux s’oriente au Sud/Sud-Ouest du Nord-Ouest de l’Afrique à la France avec l’arrivée d’une masse d’air plus douce et progressivement plus instable.

 

Schéma de la situation atmosphérique sur l’Ouest de l’Europe ce samedi 24 avril 2021 – ECMWF, modifié par Météo-Villes

 

Outre la douceur, ce flux de Sud-Ouest sera également porteur d’une nouvelle remontée de particules de sable dans notre ciel, un phénomène bien récurrent cette année. Si les concentrations devraient rester limitées près du sol, ces poussières seront très présentes en altitude. 

 

Quantités de sable prévues ce lundi 26 avril 2021 sur l’Ouest de l’Europe – SKIRON

 

 

Ce type de situation atmosphérique est en effet particulièrement favorable aux remontées sableuses venues d’Afrique du Nord vers la France.

 

Quand une dépression vient se creuser et se positionner près de la Péninsule ibérique, un fort vent de Sud/Sud-Ouest peut se lever entre le Maroc et l’Algérie, soulevant d’importantes quantités de poussières de sable sur ces régions. Si le vent est suffisamment persistant et fort entre ces secteurs et la France, toutes ces poussières sont advectées directement vers nos régions, donnant une couleur jaunâtre au ciel et retombant parfois sous forme de pluies boueuses/sableuses quand l'atmosphère est assez humide.

 

Infographie : Guillaume Sechet - ouvrage "Y'a plus de saison !" - 2008

 

 

Ces remontées sableuses sont parfois importantes avec un ciel devenant très orangé, des dépôts de sable marqués dans les précipitations et surtout une qualité de l’air pouvant se montrer bien dégradée.

 

Ciel ocre au dessus de Lyon - 6 février 2021 - Yannick Devesvre

 

Si ces poussières peuvent poser des problèmes respiratoires aux plus sensibles en raison de la présence de particules néfastes pour la santé (sulfates, phosphore, fer, aluminium ou encore carbone), il est également important de souligner les aspects bénéfiques de ces retombées sableuses.

 

 

La poussière du Sahara : engrais naturel

 

Si toutes ces particules peuvent se montrer dérangeantes voire dangereuses pour la santé, mais également pour notre quotidien, celles-ci ont également un rôle important pour l’agriculture. En effet, ces poussières sont composées de minéraux précieux permettant de revitaliser la végétation, notamment le fer, le calcium, le magnesium et le phosphore. Or, les plantes terrestres et les phytoplanctons ont besoin de ces nutriments pour se développer et surtout pour effectuer la photosynthèse.

 

Schéma du principe de la photosynthèse - unifa.fr

 

Si ces minéraux sont déjà présents dans le milieu au moment du développement de la plante, l’apport des retombées de sable saharien est également considérable. En moyenne, 12 grammes de sable sont relevés chaque année par mètre carré sur la France et certains épisodes peuvent en apporter bien plus.

 

Par exemple, le 21 février 2004, un épisode historique a concerné le pays, apportant 500 000 tonnes de sable en Corse, 50g/m² sur le Sud de la France (1.5 millions de tonnes), soit plus de 4 fois les quantités annuelles en une seule journée. Le printemps qui suivi fut de ce fait extrêmement fertile au niveau des cultures françaises.

 

Quantités très importantes de sable après une pluie de boue à Bastia (Haute-Corse) - 21 février 2004 - Jean-Pascal Raggioli via Infoclimat

 

 

Le principe est le même pour la forêt amazonienne, l’un des endroits les plus diversifiés du monde d’un point de vue biologique. Ce secteur possède néanmoins des sols pauvres en minéraux essentiels à la croissance des végétaux, notamment le phosphore. Cependant, d’après les chercheurs, ce sont les apports de particules de sable du Sahara qui parviennent à combler ce manque et à subvenir aux besoins de la forêt.

 

Les alizés transportent en effet près de 27 millions de tonnes de poussières de sable du Sahara chaque année en Amazonie, permettant un apport en nutriments crucial pour cette forêt luxuriante.

 

Les apports de sable de l’Afrique vers l’Amérique du Sud - Sciencesetavenir.fr

 

 

Egalement, on estime que plus de 70% du fer mis à disposition des photo-synthétiseurs dans l’océan Atlantique provient de la poussière du Sahara, là encore un élément crucial pour le développement des algues.

 

 

>> Les poussières sahariennes sont donc particulièrement importantes pour la végétation française et mondiale, permettant d’apporter les nutriments nécessaires à leur développement.

 

 

Rôle sur le climat mondial :

 

On estime que plus de 60 millions de tonnes de poussières saharienne sont éjectées dans l’atmosphère chaque année, un chiffre qui aurait augmenté au cours du 20è siècle selon les scientifiques. L’impact de ces quantités astronomiques de poussières est cependant à double tranchant.

 

  • Lorsque ce sable clair retombe sur les océans, il réfléchit la lumière du soleil en temps normal absorbé par la surface plus sombre des eaux mondiales, permettant de réduire leur réchauffement.

 

  • Cependant, lorsque ces poussières retombent sur la neige ou la glace, l’effet inverse se produit : la chaleur est absorbée et accélère la fonte des glaces.

 

Importantes quantités de sable sur les sommets Pyrénéens le 5 février 2021 – Via France 3 régions

 

 

Egalement, la poussière a également un rôle dans la formation des nuages. Si l’humidité est suffisante, les particules peuvent servir de point de condensation et permettre la formation de nombreux nuages, voire de pluies.

 

Seulement, il arrive que ces masses d’air remplies de sable soient aussi particulièrement sèches et empêchent au contraire la formation de nuages, ne laissant place qu’à un ciel d’aspect laiteux.

Ces masses d’air sèches peuvent néanmoins s’avérer cruciales lorsqu’elles entrent en contact avec des tempêtes tropicales. Si celles-ci se rencontrent, l’air sec étouffera la tempête comme une flamme privée de l’oxygène nécessaire à sa combustion et pourra donc empêcher la survenue de cyclones tropicaux intenses. Néanmoins, ces nuages de poussières sont plus fréquents sur l’Atlantique entre Juin et Juillet alors que la saison des ouragans atteint son apogée entre août et septembre.

 

 

Important nuage de sable limitant tout développement tropical au-dessus de l’Atlantique le 23 juin 2020 – NASA

 

>> Il est donc difficile de déduire un rôle positif ou négatif sur le climat de ce type de phénomène. Retenons toutefois que, lors d’épisodes très importants, l’arrivée des nutriments nécessaires à la photosynthèse sur de larges zones peut permettre une explosion de populations (végétaux, planctons) retirant de grandes quantités de CO2 de l’atmosphère.

 

 

Un phénomène de plus en plus fréquent ?

 

L’épisode à venir fait suite à d’autres remontées sableuses encore plus marquées en début d’année 2021, notamment au début du mois de février. Ce phénomène reste cependant assez fréquent et survient plusieurs fois par an sur le Sud du pays (Pyrénées/Méditerranée), notamment à l’avant des fameux épisodes méditerranéens.

 

Il est cependant un peu plus rare que ces remontées de sable concernent une grande partie de la France comme ce fut le cas les 5 et 6 février dernier. Ce type d’épisode requiert en effet des conditions bien particulières (vents puissants entre Maroc et Algérie et flux de Sud persistant jusqu’au Nord de la France notamment).

 

Image satellite du 6 février 2021 montrant le nuage de sable s’étendant de l’Algérie à la France – MODIS-TERRA

 

Néanmoins, le réchauffement climatique pourrait engendrer une augmentation de ce type de phénomène. Avec l’avancée du désert, des étés plus longs et chauds et des sécheresses de plus en plus fréquentes, les remontées de sable en provenance d’Afrique du Nord pourraient vraisemblement se montrer plus récurrentes et intenses, concernant de plus larges zones du territoire qu’aujourd’hui.

 

>>  Cependant pour l'heure, aucune réelle augmentation n’a été observée pour le moment sur notre territoire et sa régularité varie grandement selon les années et les flux dominants en altitude.

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don