Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Retour du froid sur la France pour Pâques : Les scénarios divergent

lundi 29 mars 2021

Changement progressif de flux en altitude :
 

Le flux de Sud/Sud-Ouest particulièrement doux et anticyclonique concernant le pays en cette fin-mars 2021 va progressivement pivoter d’ici la fin de semaine et notamment d'ici le lundi de Pâques.

 

En effet, l’anticyclone centré sur l’Europe de l’Ouest nous protégeant dans les prochains jours va peu à peu s’affaisser, entraînant un changement de régime sur la France. Ainsi, après une période quasi-estivale, les températures vont progressivement baisser d’ici le week-end de Pâques avec la mise en place d’un flux de Nord-Est puis Nord de plus en plus froid en altitude.

 

Animation des températures à 850 hPa sur l’Ouest de l’Europe du mardi 30 mars au lundi 5 avril – Modèle GFS via WX CHARTS

 

 

Si la baisse des températures semble maintenant quasiment assurée, car évoquée par la plupart des modèles de prévisions, son intensité et la date exacte de sa survenue restent encore à préciser, les scénarios divergeant encore grandement à ce sujet.

 

 

Scénario du modèle GFS : changement de temps brutal pour le lundi de Pâques

 

Pour le modèle de prévision américain, la douceur voire la chaleur devrait persister jusqu’en fin de semaine avant une baisse progressive des températures pour le week-end du 3/4 avril avec la mise en place d’un flux de Nord-Est temporaire, plus marqué sur le Nord de la France.

 

Néanmoins, cette baisse ne serait pas encore particulièrement exceptionnelle, l’anticyclone situé sur les îles britanniques nous protégeant des masses d’air les plus froides circulant sur le centre et l’Est de l’Europe. Malgré tout, les températures pourraient perdre par endroit près de 10°C entre jeudi et samedi, notamment sur le Nord de la France.

 

Evolution des températures maximales sur la France entre jeudi 1 et samedi 3 avril 2021 – Météo-Villes

 

 

Sur ce modèle, c’est à partir du lundi 5 avril que la chute des températures serait la plus brutale en raison du décalage de l’anticyclone vers l’Atlantique et de l’arrivée d’une zone plus perturbée mais surtout nettement plus froide par la mer du Nord.

 

Schéma de la situation atmosphérique sur l’Ouest de l’Europe pour le lundi 5 avril 2021 – Modèle GFS via WX CHARTS, modifié par Météo-Villes

 

 

Selon ce scenario, les températures perdraient encore 5 à 8°C sur la majorité du pays en début de semaine prochaine. Les maximales ne dépasseraient donc plus 4 à 8°C au Nord comme au Sud dès mardi 6 avril (sauf près de la Méditerranée) et les gelées matinales pourraient faire leur retour sur une large partie du pays.

 

Sous ce froid, le temps se montrerait également plus instable avec le retour de giboulées neigeuses au Nord et de la neige jusqu’à très basse altitude sur les massifs de l'Est entre lundi 5 et mercredi 7 avril.

 

Températures maximales et temps envisagé le mardi 6 avril 2021 sur la France – Météo-Villes, d'après le scénario du modèle américain

 

 

> Après une très grande douceur cette semaine et un temps calme, le modèle de prévision américain opterait donc pour le retour d’un temps vraiment froid pour la saison dès le lundi de Pâques avec même un risque de neige jusqu’en plaine sous forme de giboulées, notamment près des reliefs de l’Est et sur la moitié Nord.

 

 

Scénario du modèle CEP : Temps bien perturbé pour Pâques avec un retour temporaire du froid

 

Le modèle de prévision européen  est quant à lui bien plus perturbé pour le début de semaine du 5 au 11 avril. Comme sur le modèle américain, la baisse des températures s’amorcerait entre vendredi 2 et samedi 3 avril par le Nord avec la mise en place d’un flux de Nord-Est un peu plus frais. 

 

Le froid plus vif ferait véritablement son retour entre lundi 5 et mardi 6 avril, arrivant cette fois-ci par le Nord-Ouest avec de ce fait un conflit de masse d’air important sur la France, engendrant un temps bien plus perturbé.

 

Schéma de la situation atmosphérique sur l’Ouest de l’Europe pour le lundi 5 avril 2021 – Modèle GFS via WX CHARTS, modifié par Météo-Villes

 

> Dans cette situation, un dégradé Ouest/Est important serait observé avec entre les deux la formation d’une dégradation active compte tenu du conflit de masse d’air mis en jeu.

 

Cependant, le modèle Européen est sensiblement moins froid que son collègue Européen pour le début de semaine prochaine. Selon lui, la coulée d’air froid la plus importante s’effectuerait entre la Mer du Nord et l’Espagne et les températures repartiraient à la hausse dès mercredi 7 avril. Le risque de neige en plaine s’avérerait également moins important que sur le modèle américain en raison d'un air un peu plus doux en altitude.  

 

Températures maximales envisagées pour le mardi 6 avril sur la France – Modèle CEP via WX CHARTS, modifié par Météo-Villes

 

Températures maximales envisagées pour le mercredi 7 avril sur la France – Modèle CEP via WX CHARTS, modifié par Météo-Villes

 

> Selon ce scénario, le froid serait donc également présent mais de façon bien moins importante et plus temporaire que sur le modèle américain. Son retour serait également accompagné d’une plus franche dégradation du temps sur la France en raison d’un conflit de masse d’air très marqué.

 

>> Le retour du froid semble donc bien assuré après la période de grande douceur cette semaine, seulement son intensité restera à préciser, les scénarios divergeant encore sur les zones les plus touchées. Dans tous les cas, le changement de temps s’annonce radical entre le début du mois d’avril et le lundi de Pâques sur une grande majorité du pays avec une chute des températures et un temps possiblement bien plus perturbé.

 

 

Coup de froid en avril : Un phénomène assez courant :

 

Le froid n’est pas si rare en avril, les descentes de masse d’air polaires restant possibles globalement jusqu’en mai. Récemment, c’est le mois d’avril 2012 qui fut l’un des plus froid de ces 20 dernières années avec des gelées tardives et parfois fortes à la mi-avril. On relevait le 17 avril 2012 jusqu’à -5°C à Nevers, -3/-4°C en Lorraine, Champagne-Ardenne et Auvergne. La neige tombait également abondamment dès 500m d’altitude sur les massifs avec 15 à 30cm au-dessus des ces altitudes, parfois plus d’1m sur le Pilat.

 

Importante couche de neige sur le Pilat le 16 avril 2012 – Via Infoclimat

 

Néanmoins, c’est le mois d’avril 1986 qui détient la palme du mois d’avril le plus froid jamais enregistré avec un déficit de température moyenne de près de -3°C. Plus d’informations sur cette période dans un précédent article

 

 

Image d'illustration pour Premier assaut brutal de l’automne sur la France

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don