12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

mardi 10 mars 2020

Il y a 10 ans, un épisode neigeux exceptionnel concernait les régions méditerranéennes. Du Roussillon au Languedoc et jusqu'en Corse, des cumuls de neige remarquables ont été observés entre le 7 et le 9 mars 2010. Retour sur cet épisode marquant.

 

Une configuration hivernale tardive

 

Au cours de la première décade du mois de mars 2010, un anticyclone s'érige sur les Îles Britanniques et les basses pressions s'installent sur le bassin méditerranéen. Cette configuration entraîne l'orientation des vents au secteur est sur la France avec un afflux en air froid depuis la Russie jusqu'à la France et à l'Espagne.

 

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

Réanalyse de la situation météorologique du mardi 9 mars 2010 à 00h - archives ECMWF via meteociel.fr

 

La situation se gâte dans le sud de la France dès la journée du 7 mars 2010 avec l'apparition d'une anomalie dépressionnaire vers les Baléares. Celle-ci se creuse en journée du 8 mars en faisant du sur-place avant de se décaler lentement en direction de la Sardaigne le 9 mars.

 

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

Réanalyse des masses d'air le mardi 9 mars 2010 à 06h - archives ECMWF via meteociel.fr

 

De l'air très froid pour une fin d'hiver s'étend de la Russie en direction de la France. Les régions méditerranéennes françaises sont également touchées. La propagation de l'air froid est alors favorisée par la dépression présente sur les Baléares et qui intensifie le flux d'est, tout en entraînant une activation des précipitations.

Dès lors, des précipitations actives se mettent en place sur nos régions méditerranéennes et la neige prend le relais jusqu'en plaine par effet d'isothermie, d'abord sur la basse et moyenne vallée du Rhône les 7 et 8 mars puis sur le Roussillon dès le 8 mars et la nuit suivante. En journée du 9 mars, c'est la Corse qui est touchée avec de la neige très abondante jusqu'à très basse altitude.

 

 

Neige en vallée du Rhône et dans le Languedoc

 

Dès la journée du dimanche 7 mars 2010, la neige s'invite en abondance sur l'ouest de la Provence, le Languedoc et jusqu'en moyenne vallée du Rhône. Des cumuls notables sont observés en secteurs de plaine.

 

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

Carpentras (Vaucluse) sous un épais manteau blanc le soir du dimanche 7 mars 2010 - via Infoclimat

 

Il neige tout au long de la journée du 7 mars et les chutes de neige se poursuivent dans le courant de la nuit suivante. À Carpentras dans le Vaucluse, le manteau neigeux approchera les 15 centimètres après la tombée de la nuit, autant que dans le secteur de Montélimar dans la Drôme.

 

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

Le centre-ville de Nîmes sous de fortes chutes de neige dans la nuit du 7 au 8 mars 2010 - via Infoclimat

 

Dans le Languedoc, le département du Gard est particulièrement affecté avec des chutes de neige se prolongeant toute la nuit et ne cessant qu'en matinée du 8 mars. L'épaisseur de neige atteint des niveaux impressionnants. Déjà dans la nuit, elle approche les 20 cm dans le centre-ville de Nîmes.

 

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

Une trentaine de centimètres de neige recouvrant Nîmes au matin du 8 mars 2010 - via Infoclimat

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

Très épais manteau neigeux à Saint-Jean-de-Valériscle dans le nord du Gard le matin du 8 mars 2010 - via Infoclimat

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

Une vingtaine de centimètres de neige à Saint-Clément-de-Rivière au nord de Montpellier (Hérault) le matin du 8 mars 2010 - via Infoclimat

 

Au matin du lundi 8 mars, une bonne partie du Languedoc est paralysée par la neige. L'agglomération nîmoise est particulièrement concernée. On relève une trentaine de centimètres sur la ville. Dans certaines localités du département du Gard, on mesure jusqu'à 40 cm de neige ! C'est notamment le cas à l'est et au nord de Nîmes. Les conditions de circulation se montrent particulièrement difficiles, voire impossibles. De nombreuses personnes ne peuvent pas se rendre au travail.

 

 

La tempête de neige gagne le Roussillon

 

Dans la journée du lundi 8 mars 2010, l'épisode neigeux migre vers l'ouest et s'étend vers le Roussillon. Il se met à neiger activement sur les plaines des départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales où les centimètres s'accumulent à vue d'oeil durant la journée.

 

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

Le centre-ville de Perpignan plongé dans une ambiance polaire l'après-midi du lundi 8 mars 2010 - via Infoclimat

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

30 à 40 cm de neige recouvrent l'agglomération de Perpignan en fin de journée du lundi 8 mars 2010 - via Infoclimat

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

Saint-Cyprien Plage sous près de 40 cm de neige en fin de journée du lundi 8 mars 2010 - via Infoclimat

 

Les plaines de l'Aude et des Pyrénées-Orientales relèvent des accumulations de neige exceptionnelles. À Perpignan, il tombe 30 à 40 centimètres de neige, paralysant la circulation ! La bande littorale est également fortement touchée. On relève une quarantaine de centimètres à Saint-Cyprien où la station balnéaire prend des airs de station de ski ! Sous les fortes chutes de neige, des coups de tonnerre sont également observés.

 

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

30 à 50 cm de neige dans l'intérieur du département de l'Aude, ici sur la commune de Pomas le 8 mars 2010 au soir - via Infoclimat

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

Montesquieu-des-Albères (au sud de Perpignan) sous plus d'un demi-mètre de neige le lundi 8 mars 2010 au soir - via Infoclimat

 

C'est dans l'intérieur de l'Aude et des Pyrénées-Orientales que la couche de neige est la plus spectaculaire. Dans certaines localités, elle atteint ou dépasse les 50 centimètres ! C'est le cas du côté de Montesquieu-des-Albères dans le sud des Pyrénées-Orientales où on mesure 50 à 60 cm en bas de la ville, à seulement 115 mètres d'altitude ! Sur les hauteurs vers 300/400 mètres, la couche atteint près de 80 centimètres ! Si les conditions de circulation sont impossibles le lundi 8 mars, elles resteront extrêmement difficiles le lendemain.

 

 

La Corse touchée à son tour

 

Le mardi 9 mars 2010, c'est au tour de l'île de beauté de se retrouver sous des chutes de neige actives. Cette fois, les flocons n'atteignent pas les littoraux mais de très grosses quantités sont observées dans l'intérieur de l'île, parfois dès 300 mètres d'altitude.

 

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

La commune de Rutali en Haute-Corse sous de fortes chutes de neige le mardi 9 mars 2010 - via Voce di Rutali

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée

Corte en Haute-Corse recouverte par un épais manteau blanc le matin du mercredi 10 mars 2010 - photo Thierry Raynaud

 

Il neige durant une bonne partie de la journée du 9 mars sur l'intérieur de la Corse, généralement dès 300 à 500 mètres. Certains villages situés au dessus de Bastia reçoivent une quarantaine de centimètres de neige. Dans les villages de Murato et de Rutali (Haute-Corse), on mesure près de 80 centimètres de neige vers 500 à 600 mètres d'altitude ! Les conditions de circulation sont très difficiles sur l'île et plusieurs milliers de foyers sont privés d'électricité.

 

Cet épisode neigeux restera marquant, tant pour son côté tardif que pour son intensité et son étendue. En effet, presque tous les départements méditerranéens ont été concernés par des chutes de neige exceptionnelles en l'espace de 72 heures.

 

Image d'illustration pour Retour sur l'épisode neigeux exceptionnel de mars 2010 en Méditerranée