12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Retour sur les premières quinzaines de juin fraîches en France

mardi 9 juin 2020

Après un printemps chaud, la France est en train de vivre une première partie du mois de juin instable et fraîche. Cette situation n'a rien d'exceptionnel et de nombreux cas similaires ont été observés ces dernières années.

 

Mois de juin : souvent chaud au 21ème siècle

 

Si les températures actuelles sont situées en dessous des normales saisonnières, le mois de juin a souvent été marqué par des températures plus chaudes que la normale depuis le début du siècle.

 

Image d'illustration pour Retour sur les premières quinzaines de juin fraîches en France

Anomalies thermiques à la normale en France durant les mois de juin depuis 1970 - via Météo France

 

Depuis 2002, un seul mois de juin a terminé en dessous des normales de saison en France ! Il s'agit du mois de juin 2013 où le déficit thermique mensuel avait atteint -0,8°C à échelle nationale. À l'inverse, juin a souvent été le témoins de températures chaudes et pleinement estivales. Les trois derniers mois de juin (2017, 2018 et 2019) ont été assez nettement plus chauds que la normale en France. On se souvient aussi du mois de juin 2003 et ses températures excessivement et durablement chaudes (plus de 4°C au dessus de la norme).

 

Ces statistiques sont toutefois à nuancer car nous évoquons ici les anomalies thermiques sur l'ensemble du mois de juin. Certaines années, des coups de fraîcheur semblables ou plus nets que celui que nous vivons ont été observés durant les premières quinzaines. Nous ne sommes pour l'instant que le 9 juin et si les températures actuelles sont inférieures aux normales, rien ne dit que la tendance ne s'inversera pas dans les prochaines semaines.

 

Image d'illustration pour Retour sur les premières quinzaines de juin fraîches en France

Normales de saison durant les première et deuxième décades du mois de juin - via lameteo.org

 

Il est aussi important de garder à l'esprit quelles sont les températures normales à cette époque de l'année. Au cours de la première partie du mois de juin, les températures maximales normales sont de 20 à 22°C en moyenne sur la moitié nord, souvent de 22 à 24°C sur la moitié sud, jusqu'à 26°C près de la Méditerranée.

 

 

Dernière décennie : fraîcheur fréquente en 1ère quinzaine de juin

 

Bien que le 1er juin marque l'entrée dans l'été météorologique, les épisodes de fraîcheur au cours de la première quinzaine du mois de juin sont tout sauf exceptionnels. On trouve de nombreux exemples sur les dernières années.

 

Juin 2019

Image d'illustration pour Retour sur les premières quinzaines de juin fraîches en France

Une vedette de la SNSM retournée par la tempête Miguel en Vendée le 7 juin 2019 - photo AFP

 

Si on se souvient de juin 2019 pour sa canicule exceptionnellement intense à la fin du mois (jusqu'à 46°C à Vérargues dans l'Hérault), on oublie que la première quinzaine du mois avait été très mitigée en France. Du 5 au 15 du mois, les températures avaient été inférieures aux normales de saison avec de fréquentes pluies. Le 11 juin 2019, le thermomètre affiche des niveaux 4 à 6°C sous la norme sur la majeure partie du pays.

 

Plus étonnant encore, une véritable tempête avait frappé les côtes du nord-ouest de la France en journée du 7 juin 2019 avec des rafales ayant atteint les 120 km/h. 3 sauveteurs de la SNSM avaient perdu la vie aux Sables-d'Olonne (Vendée) dans le chavirage de leur navette alors qu'ils partaient pour une opération de sauvetage.

 

Juin 2016

Image d'illustration pour Retour sur les premières quinzaines de juin fraîches en France

Image satellite de la France recouverte par la grisaille le 4 juin 2016 - MODIS via infoclimat.fr

 

L'été météorologique 2016 débute par des conditions particulièrement maussades en France. Après une fin mai très pluvieuse et marquée par des inondations, une goutte froide ne parvient pas à s'évacuer et maintient un temps gris sur l'hexagone jusqu'au 4 juin. Sur les 4 premières journées de juin 2016, les températures diurnes plafonnent régulièrement sous les 15°C dans le nord du pays.

 

Encore plus impressionnant, les taux d'ensoleillement sur une semaine sont historiquement bas dans le nord et le centre de la France. À Lille et au Bourget, le soleil ne brille pas un seul instant du 29 mai au 4 juin 2016. Paris n'aperçoit l'astre du jour que 6 petites minutes sur la période. Après une brève amélioration du 5 au 10 juin, la deuxième décade du mois sera fraîche et humide en France. Un début d'été manqué !

 

Image d'illustration pour Retour sur les premières quinzaines de juin fraîches en France

Crue de la Seine avec une côte exceptionnelle à 6m10 le 4 juin 2016

 

Le début du mois de juin 2016 est également marqué par une crue remarquable de la Seine, consécutive à un mois de mai 2016 particulièrement arrosé (crue historique du Loing en amont). À Paris, le pic de crue est atteint dans la nuit du 3 au 4 juin 2016 avec une côte à 6m10, un niveau remarquable d'autant qu'il intervient particulièrement tard dans la saison.

 

 

Juin 2013

Image d'illustration pour Retour sur les premières quinzaines de juin fraîches en France

La commune d'Espelette (Pyrénées-Atlantiques) inondée le 8 juin 2013

 

De 2002 à 2019, seul le mois de juin 2013 a terminé avec une anomalie thermique négative en France (-0,8°C). Le mois a été rythmé par une alternance de périodes calmes et de périodes instables et fraîches. Dès le 1er juin, plusieurs cours d'eau du sud-ouest de la France sont en crue et les températures n'ont rien d'estival pour les premières heures de l'été météorologique 2013.

 

En plus des valeurs diurnes inférieures aux normales, le début juin 2013 avait été marqué par des températures matinales assez froides. Le 3 juin au réveil, on relevait 3 à 4°C en Auvergne et dans les Ardennes, entre 5 et 8 degrés sur les trois quarts du pays. À noter que l'anomalie thermique négative du mois s'explique notamment par une dernière semaine excessivement fraîche sur l'ensemble du territoire.

 

Juin 2012

Image d'illustration pour Retour sur les premières quinzaines de juin fraîches en France

Températures minimales du 5 juin 2012 - via infoclimat.fr

 

En 2012 aussi, l'été météo avait débuté dans la fraîcheur. Du 1er au 13 juin, les températures sont régulièrement inférieures aux normales de saison et les pluies sont nombreuses, associées à des orages et du vent. Un premier pic de fraîcheur exceptionnel est atteint le 4 juin. À 16h, les températures affichent à peine 10°C à Lille & Rouen ! Le lendemain matin (5 juin 2012), on frôle les records de froid dans le nord du pays et il gèle même dans la Marne (-0,4°C à Mourmelon-le-Grand).

 

Un second pic de fraîcheur surviendra entre le 11 et le 13 juin 2012 avec des conditions exécrables sur la France. Sous la grisaille et l'humidité, les températures plafonnent à des niveaux excessivement bas pour un mois de juin. Le 12, il ne fait pas plus de 11°C à Cherbourg, 12°C à Caen et 13°C au Havre...

 

Juin 2011

Image d'illustration pour Retour sur les premières quinzaines de juin fraîches en France

Neige dans le Vercors à 1400 mètres le 1er juin 2011 - photo Jérôme Narcy

 

La première moitié du mois de juin 2011 s'était également déroulée sous une météo bien fraîche. Dès les premières heures de l'été météorologique, un refroidissement touche le pays et la limite pluie/neige chute jusqu'à 800 mètres dans les Alpes le 1er juin ! 15.000 foyers ont d'ailleurs été privés d'électricité en Savoie à cause des abondantes chutes de neige.

 

Malgré des fluctuations, les températures sont régulièrement fraîches au cours de la période. Le 1er juin, le mercure descend jusqu'à 2°C dans la Vienne puis 1,4°C seulement à Louargat dans les Côtes-d'Armor le 7 juin. Un record décadaire de fraîcheur tombe aussi dans les Deux-Sèvres le 12 juin (4,1°C à Bressuire).

 

Sur la dernière décennie, on note 1 année sur 2 avec au moins un épisode de temps bien frais sur la France durant la première quinzaine de juin. Autant dire que rencontrer des conditions instables & fraîches à cette saison n'a absolument rien d'exceptionnel. Les valeurs que nous enregistrons en ce moment sont même loin des coups de fraîcheur les plus nets observés à cette époque.

 

Si les périodes fraîches en juin ont été un peu moins nombreuses durant la décennie 2000-2010, il est important de souligner que les mois de juin étaient sensiblement plus frais durant les décennies précédentes. Des années 70 jusqu'au début des années 90, les coups de fraîcheur en juin étaient nombreux et parfois marqués en France.

 

N'hésitez pas à consulter notre chronique depuis 1850 et l'almanach pour tout savoir sur les événements climatiques passés.

 

Image d'illustration pour Retour sur les premières quinzaines de juin fraîches en FranceImage d'illustration pour Retour sur les premières quinzaines de juin fraîches en France