12 résultats
Chargement

Risque de gel dommageable pour les cultures jusqu'au 5 avril 2022

jeudi 31 mars 2022

 

Ce week-end des 2 et 3 avril sera très hivernal. Après les flocons de neige jusqu'en plaine, les gelées vont concerner une grande partie de la France jusqu'au début de la semaine prochaine. Ce gel fait craindre des dégâts pour la végétation...

 

 

Après la neige, le gel !

 

L'animation de la masse d'air ci-dessous montre les origines de cette offensive hivernale tardive. On observe bien que la coulée d'air froid qui plonge directement sur la France nous arrive directement des régions arctiques ! Les températures à 850 hPa (vers 1500m d'altitude) vont s'abaisser entre -6 et -9°C sur une grande partie de la France, des niveaux très bas pour la saison et qui n'ont que très rarement été observés cet hiver ! Après avoir permis à la neige de tomber en plaine, cette masse d'air très froid fait craindre des gelées parfois fortes...

 

Masses d'air en Europe du mercredi 30 mars au lundi 4 avril 2022 - via wxcharts.com

 

 

 

La matinée du samedi 2 avril 2022 sera froide sur la quasi-totalité de la France mais les valeurs ne s'abaisseront pas à des niveaux particulièrement bas en raison de la présence d'une couverture nuageuse imposante, distillant encore des flocons des Pyrénées aux régions de l'est. C'est à compter de la matinée du dimanche 3 avril 2022 que le gel sera à surveiller de près. Des valeurs de -2 à -4°C seront possibles du sud-ouest au nord-est de la France, pouvant s'abaisser en dessous des -5°C sur les hauteurs du Massif Central et des Pyrénées.

 

Estimation des températures minimales les samedi 2 et dimanche 3 avril 2022 - cartes wofrance.fr

 

 

 

La matinée la plus à risque, à échelle nationale, sera celle du lundi 4 avril 2022. C'est en effet dans la nuit de dimanche à lundi que les éclaircies nocturnes seront plus franches, favorisant une chute importante des températures. Ainsi, il fera souvent entre -2 et -4°C du sud-ouest aux régions centrales et au nord-est avec des pointes de -5 à -6°C dans certaines plaines. Dès les premières hauteurs enneigées, le thermomètre s'abaissera souvent entre -6 et -8°C (parfois plus bas en montagne), faisant craindre des conséquences notables pour la végétation... Le mardi 5 avril 2022 verra le retour de températures matinales positives mais un nouveau gel à risque s'observera des Pyrénées aux Alpes.

 

Estimation des températures minimales les lundi 4 et mardi 5 avril 2022 - cartes wofrance.fr

 

 

 

 

Gel dommageable pour les cultures

 

De telles gelées survenant au début du mois d'avril et après un mois de mars marqué par des températures printanières font redouter des conséquences dramatiques pour les cultures. Les cerisiers, kiwis, abricotiers ou mirabelliers sont en pleine floraison sur une grande partie de la France. Il s'agit du stade phénologique le plus à risque car les fleurs sont particulièrement sensibles au gel et peuvent être facilement détruites. La carte ci-dessous modélise les risques de pertes liées au gel d'ici au mardi 5 avril 2022. On constate que les régions s'étirant des Pyrénées au nord-est de la France - où sont prévues les valeurs les plus basses - sont particulièrement vulnérables.

 

Risque de perte de production pour l'arboriculture d'ici au mardi 5 avril 2022 - via Serge Zaka - www.itk.fr

 

 

 

Les risques dépendent bien évidemment du type de cultures et de la région dans laquelle elles se trouvent, car le stade phénologique n'est pas le même partout. Les cartes ci-dessous montrent les risques de pertes liées au gel pour les abricotiers entre le samedi 2 et le mardi 5 avril 2022. L'abricotier se situe à un stade phénologique précoce et avancé sur toute la France, représentant donc un bon marqueur des risques. Les régions du centre et de l'est en allant jusqu'aux Pyrénées ont du souci à se faire... La nuit la plus à risque sera souvent celle du dimanche 3 au lundi 4 avril 2022.

 

Risque de perte de production pour l'arboriculture d'ici au mardi 5 avril 2022 - via Serge Zaka - www.itk.fr

 

Ces cartes sont issues du travail de l'agroclimatologue Serge Zaka. Nous ne pouvons que vous conseiller de suivre ses publications via son compte Twitter >>> - Il a d'ailleurs rédigé un article sur le sujet >>>

 

 

 

 

Le spectre d'avril 2021 ressurgit...

 

Il est curieux de constater qu'une coulée d'air polaire avait concerné la France quasiment aux mêmes dates l'année dernière. Celle-ci était survenue quelques jours plus tard, entre le 5 et le 8 avril 2021. Là aussi, cette offensive hivernale tardive faisait suite à une fin mars remarquablement printanière. Ce début avril 2021 avait vu des giboulées de neige s'inviter en plaine, puis un gel dommageable sévir dans de nombreuses régions.

 

Coulée d'air polaire sur la France en date du mardi 6 avril 2021 - carte ECMWF

 

 

 

La coulée d'air polaire qui avait touché le pays en avril 2021 était un cran plus puissante que celle qui arrive cette année. De nombreux records de froid pour un mois d'avril étaient tombés avec -7,4°C à Saint-Étienne, -6,9°C à Beauvais, -5,4°C à Orléans ou encore -4,2°C à Avignon. Ce gel fut dévastateur pour les cultures, notamment les arbres fruitiers dont les vignes. Dans la Drôme et l'Ardèche, certains domaines avaient perdu 80% de leurs futures récoltes...

 

Braseros à Loriol-sur-Drôme dans la nuit du 8 avril 2021 pour sauver les abricotiers - photo Léo Lespets

 

 

Dans de nombreuses régions, les arboriculteurs se préparent à vivre plusieurs nuits difficiles et se préparent à employer les techniques visant à limiter les effets néfastes du gel (aspersion, braseros, etc)...

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don