Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Chronique 1929

Climat et écarts à la normale des températures et des pluies en 1929

 

Repères historiques

20 mars : mort du maréchal FochLes « machines frigorifiques » pénètrent dans les foyers français
7 juin : l’Allemagne devra payer les dommages de la guerre jusqu?en 1988
4 septembre : le « Graf Zeppelin » a fait le tour du monde en 20 jours
24 octobre : dramatique krach boursier à New-York
23 novembre : mort de Georges Clemenceau
Maurice Chevalier est à l’affiche aux USA dans le film « Louise »

 

Principaux évènements climatiques de l'année 1929 : froid majeur en janvier & février, mars très sec, fortes chaleurs estivales, canicule, tornade dans l'Oise, violente tempête en Manche

 

Du 1er au 17 janvier 1929 : vague de froid - les chutes de neige sont fréquentes mais en dehors des -15° relevés à Bourges le 16 janvier, les températures ne descendent pas très bas.

 

Du 24 janvier au 10 février 1929 : le froid est de plus en plus intense dans l’est du pays, notamment en Alsace où de fortes chutes de neige sont observées - il fait jusqu’à -16° à Strasbourg.

 

Neige aux Buttes Chaumont de Paris fin janvier 1929

 

Du 11 au 21 février 1929  (Pour plus de détails sur cette vague de froid de février 1929 - CLIQUEZ ICI) : un froid polaire déferle sur toute la France et concerne surtout les régions allant du nord-est au Massif-Central.

Une première advection polaire en provenance de Russie envahit toute l’Europe continentale le 1er février 1929. Cette descente froide ne touche pas la France mais la seconde advection froide (encore plus importante que la précédente) arrive le 10 février 1929 et déferle sur le pays entre le 11 et le 13 février 1929. L’air froid régresse à partir du 20 février 1929. le 11 février 1929, il tombe entre 10 et 20cm de neige de la Bretagne au Lyonnais (10cm à Angers, 17cm à Clermont-Ferrand) - les 12 et 13 février 1929, le froid atteint des intensités records - dans l’après-midi du 12 février 1929, la température ne dépasse pas -24° à Clermont-Ferrand - le 13 février au matin 1929, il fait -30° dans la plaine de la Limagne - la moitié de la France connaît des températures inférieures à -15° - il s’agit de la vague de froid la plus importante observée en février depuis 1895, notamment dans le nord-est où le déficit thermique atteint 9°.

Le 10 février 1929, une intense zone de froid polaire envahit le Nord et l'Est de l'Europe (jusqu'à -30°C à 850 hPa !!).

 

L'intense vague de froid déferle sur la France entre le 12 et le 13 février 1929 - jusqi'à -20°C à 850 hPa dans le Nord-est de la France !

 

La mer gelée à Berck dans le Pas-de-Calais - vague de froid de février 1929

 


Températures minimales - vague de froid de février 1929

 

Vague de froid février 1929 : Évolution des températures à Clermont-Ferrand en février 1929 - source : meteo-climat

Vague de froid février 1929 : Évolution des températures par rapport à la "normale" à Clermont-Ferrand en février 1929

 

 

Vague de froid février 1929 : Évolution des températures à Paris en février 1929 - source : meteo-climat

 

 

Le Rhône gelé à Arles - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 

La rade de Genève prise par la glace - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com



La rade de Genève gelée - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com




Nice sous la neige - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 


La Saône gelée à Chalon-sur-Saône - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 


La Saône gelée à Chalons-sur-Saône - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 


La Saône gelée à Chalons-sur-Saône - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 

La Saône gelée à Chalons-sur-Saône - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 

 

La Saône gelée à Mâcon - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 

 

La Saône gelée à Mâcon - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 

 

La Saône gelée à Mâcon - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 

 

La Saône gelée à Chalons-sur-Saône - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 

 

La Saône gelée - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 

 

La Saône gelée - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 

 

La Saône gelée - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 

 

La Saône gelée - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 

 


 

Vague de froid de février 1929 : Les méfaits imprévus de l'hiver - Le Simplon-Orient-Express pris dans la neige glacée près de la gare de Tcherkes-Keuy, où il est resté bloqué plusieurs jours, à 80 kilomètres de Constantinople.

 


Le Canal St-Martin gelé - Paris - vague de froid de février 1929




vague de froid de février 1929 - coupure de presse

 



 Le Rhin est par endroits entièrement gelé; voici un curieux aspect du fleuve au pied du célèbre rocher de la Loreleï - vague de froid de février 1929

 




Toulon sous la neige - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 




Le Beausset (Var) - 13 février 1929 - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 




Ollioules sous la neige - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 




Port-Cros sous la neige - vague de froid de février 1929 - photo meteo-paris.com

 

 

Une troisième descente polaire arrive par le nord entre le 27 et le 28 février 1929

Du 26 février au 3 mars 1929 : le froid envahit de nouveau toute la France - une tempête de neige paralyse les régions allant de la Bretagne à l’Alsace dans la journée du 26 février - le 28 février, le froid s’engouffre dans la vallée du Rhône et provoque un mistral extrêmement violent qui détruit le réseau téléphonique et télégraphique. Ensuite le mois de mars 1929 est extrêmement calme, sec et anticyclonique.

 

La 3e advection polaire à l'origine de cette tempête de mistral et de tramontane entre le 27 et le 28 février 1929

 


"Cyclone" sur la Provence - fin février 1929 - le terme reste totalement exagéré dans la mesure où il s'agit d'une tempête de mistral - illustration meteo-paris.com

 


Isobares de pression le 28 février 1929 au matin - illustration meteo-paris.com

 



Heures de la tempête de mistral du 18 février 1929 - illustration meteo-paris.com

 

 



La vague de froid de février 1929 touche notamment l'Est de l'Europe. Le port de Constantza, fait unique dans les annales météorologiques de la Roumanie, a été complètement pris par les glaces. - illustration meteo-paris.com

 

Le mois de mars 1929 est très sec - aucune goutte de pluie n’est observée sur le Bassin parisien.

 

Du 15 au 23 juillet 1929 : importante vague de chaleur, notamment sur la moitié sud - le point culminant est atteint le 23 juillet avec 40° à Montélimar, Toulouse et Orange, et 39°à Lyon.

 

La vague de chaleur de la 3eme semaine de juillet 1929

 

Canicule de juillet 1929 : Évolution des températures à Paris en juillet 1929 - source : meteo-climat

 

 

Chaleur caniculaire à Paris en juillet 1929 - vague de chaleur et canicule

 

Le mois d’août 1929 est extrêmement sec sur la moitié nord du pays et la sécheresse qui a débuté à la fin de l’hiver, s’accentue.

 

Du 26 août au 12 septembre 1929 : nouvelle vague de chaleur, concernant cette fois-ci toute la France - le 31 août, il fait 35° à Paris et Valenciennes, 36° à Lille et 37° à Châteauroux - le 4 septembre, on atteint encore 34° à Beauvais, 35° en région parisienne, 38° à Angoulême.

Les vagues de chaleurs - canicules - de l'été 1929 à Paris

 

Les vagues de chaleurs - canicules - de l'été 1929 à Paris

 

 

Les vagues de chaleurs - canicules - de l'été 1929 à Paris

 

 

16 septembre 1929 : Un orage stationnaire occasionne un torrent de boue qui dévale une partie de Saint-Brieuc (vieille côte de Gouet). Les dégâts sont considérables. Le même phénomène se produira le 4 juillet 1973

 

Les inondations éclair liées à l’orage du 16 septembre 1929 à Saint-Brieuc

 

 

8 octobre 1929 : 2 semaine avant le Krak boursier du 24 octobre 1929, une tornade ravage le Nord et l'Ouest de l’Île-de-France (Château de Versailles), jusqu'à la région de Senlis (Oise).  

Par ailleurs, des pluies diluviennes provoquent des inondations destructrices dans l’Hérault.


Dégâts de la tornade de Senlis (Oise) le 8 octobre 1929 - illustration meteo-paris.com

 


La tornade de Senlis (Oise) du 8 octobre 1929 - illustration meteo-paris.com

 

Dégâts de la tornade de Senlis (Oise) le 8 octobre 1929 - journal l'Illustration

 

8 octobre 1929 : Une tornade (ou un front de rafales) aurait également occasionné des dégâts dans le Parc du château de Versailles, endommageant le Moulin du hameau de la Reine.

 

Nuit du 25 au 26 octobre 1929 : violente tempête dans le sud-ouest - énormes dégâts dans le Bordelais et les Landes.

 

En décembre 1929, les températures sont exceptionnellement douces et les tempêtes sont très fréquentes - le 29 décembre, un véritable ouragan est observé près de la Manche - au Havre, les vents qui soufflent à plus de 150 km/h réussissent à arracher et à projeter la terre de la falaise sur la lanterne du phare.

 

Tempête sur les côtes de la Manche en décembre 1929

 

 

Climat et écarts à la normale des températures et des pluies en 1929

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don