12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Chronique 1956

Climat, météo et écarts à la normale des températures et des pluies en 1956

Repères historiques de l'année 1956

 

3 janvier : succès de Pierre Poujade aux élections législatives
25 janvier : Renault lance la Dauphine
mars : indépendance du Maroc puis de la Tunisie
19 avril : Grâce Kelly devient la princesse de Monaco
26 juillet : Nasser nationalise le canal de Suez mais les Européens ripostent
1er novembre : les chars russes écrasent la révolte hongroise
décembre : Mimoun gagne le marathon aux jeux olympiques de Melbourne.
19 décembre : sortie de « Sissi », incarnée par Romy Schneider

 

Évènements météo marquants de l’année 1956 : vague de froid historique de février 1956, été 1956 pourri

 

Février 1956 est le mois le plus froid du 20e siècle (Pour plus de détails sur la vague de froid de février 1956, CLIQUEZ ICI) - sur le quart Nord-est, il s’agit d’ailleurs du mois le plus froid depuis décembre 1879 (déficit thermique de 11 à 12°). Cette vague de froid historique concerne tout le pays et d’une façon générale, une grande partie de l’Europe.

 


Nombre de jours avec des températures inférieures à -10° en février 1956 et nombre de jours avec une couche de neige supérieure à 10cm

 

Elle débute le 31 janvier 1956 et ne se termine que le 28 février 1956.


Du 1er au 3 février 1956, aucune région de France n’échappe au gel, ni même le littoral de la Corse - ce froid arrive sur des sols gorgés d’eau, endommageant les cultures d’hiver (avoine, blé et colza) - le 2 février 1956, en s’engouffrant dans la vallée du Rhône, l’air glacial déclenche un mistral d’une extrême violence - les rafales atteignent 180 km/h à Istres et 160 km/h à Orange.

 

Voici la première invasion massive d'air polaire qui a lieu entre le 31 janvier 1956 et le 2 février 1956 :

 

Analyse météo du 2 février 1956 - vague de froid février 1956

 

Progression de l'énorme et intense masse d'air polaire qui déferle sur la France entre le 31 janvier 1956 et le 2 février 1956 ! Une situation très rare, liée au décalage exceptionnellement méridional du vortex polaire dans la partie Eurasiatique.

 

A l'arrivée du froid polaire (notamment le 1er février 1956), un blizzard hors du commun se met à souffler sur presque toute la France...

Avec le facteur vent, la température ressentie atteint parfois -30 ! - vague de froid février 1956

 

Après un léger redoux de quelques jours, une deuxième descente d'air froid sibérien (quasiment aussi massive que la 1ere) se produit entre le 9 et le 10 février 1956. Comme une bonne partie du pays est recouverte de neige et que l'influence reste continentale, ce froid extrême se maintient dans les basses couches de l'atmosphère jusqu'au 27 ou 28 février 1956 (dates à partir desquelles le courant océanique reprend le dessus). Durant tout le mois de février 1956, la France est alors figée - tous les cours d’eau et certaines parties du littoral sont gelés.

 

La 2eme offensive d'air froid polaire d'origine sibérienne a lieu entre le 9 et le 10 février 1956 :

Analyses météo des 9 et 10 février 1956

 

Évolution des températures en février 1956 à Strasbourg, Paris et Marseille

 

Évolution des températures quotidiennes à Strasbourg en février 1956 - meteo-climat

 

Évolution des températures quotidiennes à Paris en février 1956 - meteo-climat

 

Évolution des températures quotidiennes à Marseille en février 1956 - meteo-climat

 

 


Mer de glace sur la Saône - vague de froid février 1956



Mer de glace sur la Saône - vague de froid février 1956

 



La Seine totalement gelée près de Melun (77) - vague de froid février 1956




La Seine totalement gelée près de Melun (77) - vague de froid février 1956

 



La Seine totalement gelée près de Melun (77) - vague de froid février 1956

 




 La Seine gelée à Ponthierry (77) - source : Laurence Alborghetti - - vague de froid février 1956

 

Lors de cette vague de froid février 1956, les températures minimales atteignent des niveaux extraordinaires : -12°à St Raphaël, -17° à Marseille et Paris, -19° à Toulouse, -20° à Aix en Provence, -21° à Lyon, -22° à Agen, -23° à Metz et -25° à Nancy


Les températures minimales de février 1956 sont presque partout inférieures à -10°C en France / Il fait jusqu'à -25°C à Troyes, Nancy.

 

Un troisième puis un quatrième assaut du froid ont lieu les 14-15 février 1956, puis les 18-19 février 1956 !

 

La troisième offensive du froid sibérien du 14 février 1956 !

 

La quatrième offensive du froid sibérien du 19 février 1956 !

 

La presse annonce la 3eme invasion du froid - vague de froid de février 1956

 

Le 21 février 1956, une tempête de neige isole l’Aquitaine du reste monde et l’on mesure jusqu’à 50 cm de neige dans les rues de Bordeaux et 80cm au Cap Ferret. Le littoral provençal est également particulièrement touché avec environ 50 à 60 cm de neige vers Saint-Tropez et Saint-Raphaël.

 

Analyse météo de la tempête de neige du 21 février 1956


.

(source: mameteo.wifeo.com) - 80 cm de neige au Cap Ferret - février 1956

 

80 cm de neige au Cap Ferret - février 1956


60 cm de neige à Bordeaux - février 1956



Bordeaux est enseveli sous une couche de 50 à 80 cm !  février 1956

 


Bordeaux est enseveli sous une couche de 50 à 80 cm !  février 1956



Pessac (Gironde) sous une couche de 50 à 80 cm !  février 1956



Arcachon (40) sous une couche de 80 cm !  février 1956

 

Au cours de ce mois, de février 1956, la couche de neige atteint également 60 cm à St Raphaël où les cultures florales et maraîchères sont très endommagées.

 


60 cm de neige à Saint-Tropez au cours de la vague de froid de février 1956


60 cm de neige à Saint-Tropez au cours de la vague de froid de février 1956

 


La côte Varoise sous 60cm de neige - vague de froid février 1956



La neige à St Raphaël et sur l'ensemble de la Provence (40 à 70 cm) -
vague de froid de février 1956

 


Le Port de Marseille sous la neige au cours de la vague de froid de février 1956




La Roque Esclapon (Var) - source : Traub - vague de froid de février 1956

 


Neige au Lavandou (Var) - vague de froid de février 1956




Saint-Tropez enseveli par la neige - vague de froid de février 1956




Bataille de boules de neige devant les remparts d'Avignon - vague de froid de février 1956
 



Les conséquences du froid polaire en France au cours de cette vague de froid de février 1956




La glace fait également son apparition à Venise - vague de froid de février 1956




Tandis qu'à Rome, certains lancent des boules de neige...
vague de froid de février 1956


.

La neige à Paris lors de la vague de froid de février 1956

 

Du 8 au 10 juin 1956 : le temps est particulièrement frais - les températures ne dépassent pas 7° à Château-Chinon et 10° à Chartres ainsi qu'à Tours.

La fraîcheur exceptionnelle du 8 juin 1956 à Paris

 

La fraîcheur exceptionnelle du 8 juin 1956 à Chantilly

 

Le froid exceptionnel de la journée du 10 juin 1956. A la lecture de cette carte, la neige serait apparue vers 1000 m d'altitude.

 

L’été 1956 peut être qualifié de « pourri » - aucune période de chaleur durable n’est observée, sauf près de la Méditerranée (40° au Luc en Provence le 8 août 1956
et 36° à Nice le 21 août 1956) - dans la nuit du 28 au 29 juillet 1956, une tempête automnale cause de nombreux naufrages en Manche (13 yachts échouent).



Très mauvais temps le 29 juillet 1956

 

La tempête du 29 juillet 1956  - schéma extrait du livre de Météorologie Marine - R. Mayençon

 

Analyse météo du 29 juillet 1956

 

Le triste été 1956 à Paris - évolution des températures quotidiennes - meteo climat

 

Les 24 et 25 août 1956, la situation n’est guère plus réjouissante avec de fortes pluies, des inondations et des températures dignes d’un mois de novembre.

 

Analyse météo du 24 août 1956 très perturbée !!

 

Après un mois de février glacial et un été très désagréable, on pourrait penser que l’automne 1956 se rattrape, et bien, pas du tout - le 31 octobre 1956, il gèle à Marseille (-1°).

 

Une nouvelle offensive du froid se produit dés la fin du mois d'octobre 1956 !

 

Du 23 au 25 novembre 1956 les températures descendent à -12° au Mans, -11° à Beauvais et -10° à Limoges.

 

Climat, météo et écarts à la normale des températures et des pluies en 1956

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don