12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Chronique 2010 - De Juillet à Septembre

Climat et écarts à la normale des températures et des pluies en 2010

 

Évènements météo marquants de juillet à septembre 2010

 

 

1er et 2 juillet 2010 : Fortes chaleurs
Le 1er juillet 2010, les températures dépassent largement les 30°C sur quasiment tout le pays avec quelques ointes à 33°C sur le Bassin Parisien et 35°C dans le Sud-ouest.
Le 2 juillet 2010, le pic de chaleur est atteint sur les régions du Nord et du Nord-est avec 35/36°C en région Parisienne.


Dans la soirée du 2 juillet 2010 ainsi que la nuit suivante, de violents orages éclatent sur un axe allant des Pyrénées à l’extrême nord. Les pluies sont parfois abondantes, notamment en IDF où la chute des températures est spectaculaire (pas plus de 20 à 23°C, c.a.d 12 à 15°C de moins que la veille !)

Le 3 juillet 2010 de violents orages éclatent sur le Pilat et l’Auvergne. Il tombe 40 mm en 1h à La-Chapelle-sur-Coise, 46 mm en 1h à St-Georges-de-Reneins, 78 mm en 24 h à St-Symphorien-sur-Coise, 82 mm en 24 h à St-Genis-l’Argentière. De la grêle provoque d’importants dégâts sur les cultures des Monts du lyonnais.
Le 4 juillet 2010, on relève encore 35°C à Montpellier.

 



A partir du 7 juillet 2010 , la chaleur revient partout.
Le 8 juillet 2010, un plan canicule est déclenché sur Paris, l’Alsace, le Lyonnais. La température maximale atteint 39,5°C à Biscarosse. Cette chaleur se poursuit jusqu’au 11 ou 12 juillet selon les régions, sans atteindre des valeurs exceptionnelles. il fait tout de même 37,5°C le 12 juillet à Grenoble.



Températures maximales du 8 juillet 2010

 


Du 11 au 14 juillet 2010 : une série de vagues orageuses occasionnent des dégâts.


Soirée du 11 juillet 2010 : De violents orages éclatent en Alsace et à l’est de la Lorraine. Il tombe 56mm à Phalsbourg (57) et 67mm à Belmont (67).
Lundi 12 juillet 2010 : Une vague orageuse traverse les régions du Nord et du Nord-est. Les orages sont particulièrement marqués en début de matinée lorsqu’ils arrivent sur l’IDF, le Centre et la Champagne (plus de 20 mm de pluie en quelques minutes à Paris et des rafales à près de 110 km/h sur l’Orléannais. Par ailleurs, un torrent de boue occasionne de gros dégâts dans la station de Font-Romeu (66).



Arrivée d’un impressionnant arcus en Champagne-Ardennes le 12 juillet 2010. Des rafales de vent de 122 km/h sont mesurées à Vatry (51)


Le mercredi 14 juillet 2010, les orages font 1 mort et 13 blessés...
Une 2eme vague orageuse encore plus importante que celle du 12 balaye les régions du Centre, du Nord et du Nord-est. Elle se forme en raison d’un énorme écart de températures entre l’Ouest et l’Est du pays… A 13h, il fait plus de 30°C sur toutes les régions de l’Est alors que la partie Ouest enregistre des valeurs inférieures à 20°C. Paris et la Picardie étant situés en limite, les orages y sont particulièrement violents. Un premier éclate lors du défilé du 14 juillet puis d’autres lignes de grain balayent successivement la région Parisienne, occasionnant quelques inondations. Les cumuls sur l’ensemble de l’épisode atteignent 43 mm dans le centre de Paris et 45 mm dans l’Eure et Loir. Une tornade se forme mais n’atteint pas le sol près de Lagny (77).

Dans le même temps, l’Est de la France connaît un coup de chaleur. Il fait près de 38°C à Grenoble (record journalier), 36°C à Chambéry, Mulhouse et Carpentras, 35°C à Ambérieux, Lyon, Luxeuil, Metz, 34°C à Strasbourg. Au passage du front orageux, les températures chutent parfois de 17°C en quelques minutes !!
Des rafales de vent à plus de 100 km/h sont localement mesurées, comme du côté de Dijon où un arbre tue une personne et en blesse trois autres dans un camping. On note par ailleurs 146 km/h à St Hilaire sur Helpe (sud de Maubeuge), 113 km/h à Vatry (Marne), 109 km/h dans l’Aisne. A Tucquegnieux, un village situé entre Metz et Longwy, la toiture d’une école s’est envolée. Le feux d’artifice de Lille est annulé. Le trafic de l’aéroport Roissy est interrompu durant une heure de 14 h 30 à 15 h 30.



14 juillet 2010 : Les orages et les violentes rafales de vent ont déraciné cet arbre en fin d’après-midi, à Sélestat (67)

 



Fin juillet 2010 :  La persistance d’un courant de nord anticyclonique accentue la sécheresse déjà constatée sur certaines régions de l’Ouest, du Nord et du Centre depuis le printemps. 

Le 26 juillet 2010, 32 départements sont concernés par des mesures de restrictions d’usage de l’eau. Toutefois, c’est un peu moins qu’en 2009 qui n’était "pas une grande année de sécheresse”.


La sécheresse de la fin du mois de juillet 2010




1er août 2010 au soir : Un violent orage éclate sur Grenoble - des arbres sont déracinés dans le Parc Paul Mistral (non loin de l’hôtel de ville) et l’un d’eux tue une femme.


L'orage de Grenoble du 1er août 2010




5 août 2010 vers 14h30, Un orage se développement soudainement entre Cannes et Mandelieu et des chutes de grêlons de la taille de balles de golfe (jusqu’à 5cm de diamètre) se produisent notamment dans le quartier de la Bocca. Des véhicules sont endommagés.


Les grêlons du 5 août 2010 à Cannes

 



CANICULE HISTORIQUE EN RUSSIE de l'été 2010


Notez qu’au cours de cet été 2010, une canicule historique se produit sur l’ouest de la Russie. Durant près de 2 mois (à partir du 20 juin), les températures dépassent quotidiennement et très largement les 30°C sur une étendue grande comme trois fois la France. A partir du début du mois d’août 2010, de gigantesques et multiples feux de forêts et de tourbe plongent de très vastes régions (dont Moscou) dans une fumée irrespirable, aggravant encore le taux de mortalité. Cette canicule historique aurait une durée de retour supérieure à 1000 ans et serait comparable à celle que la France a connu en 2003.



Été 2010 : Moscou noyée dans une fumée provoquée par les multiples incendies de tourbières qui encerclent la capitale - il fait quotidiennement plus de 35°C !
Dans le même temps, la mousson est beaucoup plus importante que d’habitude en Asie du Sud-est et touche notamment le Pakistan où 4 millions de personnes se retrouve sans logement. On compte 1600 morts. Ces phénomènes seraient entre autre liés à La Nina, très marquée cette année.

 



Week-end du 15 août 2010 AUTOMNAL !


Une goutte froide d’altitude vient se caler sur la France et génère énormément d’instabilité. Des pluies diluviennes affectent la région PACA le samedi (50 mm en 2h à Fréjus !) puis cette perturbation très active remonte sur le Nord-est du pays (vigilance aux fortes pluies) et bascule de nouveau sur tout le Bassin Parisien dans la journée du dimanche 15 août 2010 et le lundi 16 août 2010. Le temps est exécrable car très pluvieux et extrêmement frais pour la saison (températures maximales autour de 15/17°C sur les régions du Nord et du Nord-est).



15 août 2010 : Forte houle sous la pluie, à Antibes… on se croirait en novembre !

L’épisode de fortes pluies et de fraîcheur exceptionnelle se termine le 16 août 2010 au soir. En 48 h, il tombe 46 mm de pluie à Paris, 71 mm à Valenciennes, 78 mm à Reims, 87 mm à Margny-Compiègnes (60), 88 mm à Changis (77), 89 mm à St-Dizier (52), 106 mm à Braine (02) 109 mm à Frignicourt (51). Si certains cours d’eau atteignent des niveaux élevés, aucun ne déborde véritablement.



Fortes pluies de la mi-août 2010 dans le Nord-est : Cumuls de pluie du 14 au 16 août 2010

De plus, le 16 août 2010 la température maxi atteint seulement 14°C à Nancy, Besançon, Compiègne, Amiens, Epinal, 15°C à Reims, 16°C à Lille et 17°C à Grenoble.

La pluie et le froid gâchent la fin de l'été 2010

 



Week-end du 21 au 22 août 2010 : Après un mois de temps plutôt mitigé, l’été se réveille et la journée du 21 août 2010 est très chaude sur les trois-quarts du pays (plus de 30°C). Il fait même plus de 35°C sur un grand quart Sud-ouest avec des pointes à 37°C à Toulouse (31), Dax (40), Bergerac (24), Carcassonne (11), Mont-de-Marsan (40). Le dimanche 22 août 2010, on relève 40°C à Lézignan (10), 38°C à Albi et Carpentras, 37°C à Toulouse.

 



Tornade de la nuit du 23 août 2010 : Vers 1h45 du matin, une tornade F2 traverse SEMPY, HUMBERT et SAINT-MICHEL-SOUS-BOIS (PAS-DE-CALAIS - 62).



La tornade du Pas-de-calais du 23 août 2010 (photos Keraunos)

 



Jeudi 26 août 2010 torride dans le Sud-ouest : Un puissant courant de sud-ouest véhicule de l’air très chaud sur sur la moitié Sud du pays et surtout en Midi-Pyrénées et sur le Pays-Basque.

Il fait :
Montauban (Tarn et Garonne) : 41,1°C
Auch (Gers) : 40,8°C
Lavaur (Tarn) : 40,7°C
Agen (Lot-et-Garonne) : 40,6°C
Orthez (Pyrénées Atlantique) : 40,5°C
Albi (Tarn) : 40,3°C
Mont-de-Marsan (Landes) : 40,3°C
Toulouse-Francazal (Haute-Garonne) : 40,1°C



Canicule et forte chaleur du 26 août 2010 - Températures du 26 août 2010 à 15 h




Dans la soirée du 26 août 2010, de violents orages se produisent de l’IDF au Nord-est. Selon le site internet Keraunos, une tornade F1 traverse plusieurs communes sur un axe qui s’étire des Etangs de Mittersheim (Moselle) jusqu’à Drulingen (couloir de 15 kilomètres).

Au passage de la tornade du 26 août 2010 en Moselle (crédit photo MERTZ / KERAUNOS)

 



Épisode Cévenol du Lundi 6 septembre 2010 au soir à la nuit de mardi au mercredi 7 et 8 septembre 2010 : Quelques routes secondaires sont coupées mais aucune victime n'est à déplorer.
Les pluies diluviennes touchent notamment la Gard (alerte rouge) mais aussi un grand quart Sud-est du pays (notamment la Loire, les Cévennes, la vallée du Rhône et les Préalpes où il tombe 100 à 350 mm en 24 ou 36h.
En 24h, on relève par exemple 336 mm de pluie à Conqueyrac (30), 255 mm à Barnas (07) et Lablachere (07), 215 mm à Cavaillon (record battu ? dept 84), 214 mm à Aubenas (07), 212 mm à St-Hyppolite du Fort (30), 196 mm à Cardet (30), 154 mm à Anduze (30), 131 mm à Uzès (30), 130 mm à St-Chamond (42), 104 mm à Lyon-Bron (69).


Fortes pluies et cumuls des 6 et 7 septembre 2010 dans le Sud-est

 


Dans la Gard, pas moins de trois épisodes orageux successifs se produisent en vingt-quatre heures. La première vague orageuse touche un triangle Anduze, Saint-Hippolyte-du-Fort et Quissac avec localement 300 mm. Le deuxième épisode concerne d’autres secteurs du département mardi en début d’après-midi, avec jusqu’à 150 mm. Une troisième vague d’orages concerne les secteurs d’Alès, Lédignan, Uzès, Quissac ou Bagnols-sur-Cèze ainsi que Nîmes et Beaucaire dans la soirée du 6 septembre 2010 et la nuit des 6 et 7 septembre 2010.

Un record de foudroiement de 5000 impacts se produit sur le département du Gard.



Gelées précoces des 18 et 19 septembre 2010 - La matinée du samedi 18 septembre 2010 est froide notamment dans le Perche. La température minimale affiche -0,5°C à Mourmelon (51), 0,1°C à Charleville-Mézières (08), 0,2°C à Flers (61), 0,6°C à Courcite (53), 1,0°C à Alençon (61), 1,4°C à La Loupe (28), 1,6°C à Orgerus(78) et Reims (51), 1,7°C à Romorantin (41), 2,1°C à Chartres (28).
Le dimanche 19 septembre 2010, il fait -2,0°C à Auberive (52), -1,9°C à Lepaud et Aubusson (23), -1,0°C à Mourmelon (51), -0,6°C à St-Loup-sur-Aujon (52), -0,6°C à Guiscriff (56), -0,5°C à Chatillon-sur-Seine (21) et Juzennecourt (52), -0,4°C à Romorantin (41), -0,4°C à Premery (58), -0,2°C à Nevers (58) et Autun (71), 0,3°C à Chaumont-Semoutiers (52), 0,7°C à Flers (61), 1,1°C à Alençon (61), 1,2°C à Troyes (10), 2,5°C à Longchamps (75). En altitude (notamment dans le massif Central), on relève -2,9°C à Saugues (43) et Mouthe (25), -2,1°C à St-Poncy (15) et Nasbinals (48).



Gelées précoces du 19 septembre 2010 au matin - Températures minimales relevées

 



Week-end du 25 et 26 septembre 2010 : C’est l’arrivée en force de l’automne. Un coup de fraîcheur assez marqué se produit sur toute la France et la neige fait son apparition en montagne dés 1300 m sur l’Auvergne et 1500 m sur le nord des Alpes.

 


La neige fait son apparition à Chamrousse le dimanche 26 septembre 2010 au matin (source : meteo-chamrousse.com)
 

 


26 septembre 2010 : Une tornade de très faible intensité frappe le Béthunois (62), vers 13h45.
Par exemple, un trampoline est soulevé et projeté au-dessus d’une maison avant de retomber violemment (photo ci-dessous).

 


La tornade du 26 septembre 2010 à Béthune (Pas-de-calais)

 

 

Climat et écarts à la normale des températures et des pluies en 2010

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don