Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

Les nuages bas sont difficiles à appréhender durant ces situations de transition car ceux-ci se forment de façon assez anarchique.

Il semblerait qu’ils se développent à nouveau en cours de soirée et nuit prochaine sur la zone mais Paris et sa région restent en zone limite de leur formation.

mardi 19 à 19:14

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

L'Automne en Europe : théâtre d'importants contrastes thermiques

Retour à la liste

Article publié le 07/10/2019

L'Automne en Europe est souvent le théâtre des premières coulées froides Arctiques, et des ultimes remontées chaudes d'Afrique. Un contraste notable bien visible en ce début de mois d'octobre sur le vieux continent !

Sur l'Europe de l'Est et sur la Scandinavie, la présence conjointe d'un anticyclone (Jennifer) et d'une dépression (Nils) a provoqué la mise en place d'un flux de Nord particlièrement froid, apportant un air polaire provenant de l'océan Arctique. A l'inverse de ces conditions hivernales, de l'autre côté du continent, une dorsale anticyclonique apporte une certaine chaleur très estivale sur la péninsule Ibérique.

Analyse synoptique en Europe - samedi 5 octobre 2019 - Université de Berlin / DWD

 

Cette coulée polaire sur l'Europe de l'Est est la toute première d'ampleur pour cette saison. De la Scandinavie jusqu'aux Balkans en passant par l'Ouest Russe, la masse d'air y est 10 à 15°C inférieuresaux moyennes habituelles d'un début de mois d'octobre.

A contrario, l'Espagne et le Portugal se retrouvent confrontés à une masse d'air anormalement chaude, environ 6 à 8°C au dessus de ces moyennes. Si la France se retrouve entre les deux, c'est la masse d'air douce qui devrait prendre le dessus ces prochains jours (nous y reviendrons prochainement sur une actualité dédiée).

Anomalie de température de la masse d'air (1500m d'alt.) - du 5 au 8 octobre 2019 - Modèle GFS via WxCharts

 

Sous cette coulée froide, ambiance désormais hivernale avec l'installation de gelées généralisées. Des températures même remarquablement froides pour un début octobre sur la Scandinavie, chutant sous les -10°C en matinée du dimanche 6 : -15.5°C à Grotli (Norvège), -15.2°C à Folldal (Norvège), -13.1°C à Roros (Norvège), -11.6°C à Storlien (Suède).

Au même moment sur l'Espagne et le Portugal, l'été se poursuit avec des températures qui parviennent encore à dépasser les 30°C au meilleur de la journée : nous avons observé côté espagnol jusqu'à 33.3°C à Cordoue, 33.2°C à Jerez de los Caballeros, ou encore 32.0°C à Murcie.

Un contraste thermique saisissant, qui a donc atteint 48.8°C sur notre vieux continent sur cette journée du dimanche 6 octobre !

Fond de carte : anomalie de température du 6 octobre - Tropical Tidbits

 

Température minimale en Scandinavie - dimanche 6 octobre 2019 - Météociel

 

Température maximale en Péninsule Ibérique - dimanche 6 octobre 2019 - Météociel

 

Ces contrastes ne se produisent pas seulement durant l'automne. Ils se manifestent très régulièrement lors de toutes les saisons intermédiaires, et par conséquent aussi au printemps. Un exemple notable et similaire s'était d'ailleurs produit en avril 2017 >>

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google