12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Banquise Arctique et Antarctique : atteinte des seuils annuels

jeudi 21 mars 2019

L'équinoxe s'est produit ce mercredi soir à 22h58 (heure française). La saison froide dans l'Hémisphère Nord, et la saison chaude dans l'Hémisphère Sud arrivent par conséquent à leur terme. Du côté des glaces de l'Arctique et de l'Antarctique, ceci se matérialise par l'atteinte des seuils de glaciation/fonte annuels.

Pour l'Arctique, la glaciation annuelle maximale a été atteinte durant la journée du 13 mars, avec une superficie des glaces de 14.78 millions de km2. Si l'on constate alors une petite amélioration par rapport aux années précédentes, cette superficie est pourtant le 7/8e maximum annuel le plus bas observé en 40 ans de mesures (exaequo avec 2007), et derrière le record absolu de 2017.

Image d'illustration pour Banquise Arctique et Antarctique : atteinte des seuils annuels

La situation au niveau de la mer de Béring (détroit entre l'Alaska et la Sibérie Orientale) penche particulièrement dans la balance. Les niveaux de glaciation sur ce secteur se montrent historiquement bas, avec un retard exceptionnel depuis l'hiver 2017-2018. Début mars, l'étendue des glaces sur cette mer n'était que de 175 000km2, soit un déficit de près de 75% par rapport à la médiane (période 1981-2010) !

Image d'illustration pour Banquise Arctique et Antarctique : atteinte des seuils annuels

Etendue des glaces de la mer de Béring depuis la saison froide 1978-1979 - ACCAP

Du côté de l'Antarctique, même constat. La fin de l'été Austral est acté, et la fonte estivale annuelle a atteint son paroxysme. Pour la banquise, la fonte maximale a été obsrvée le 1er mars avec une superficie totale de 2.47 millions de km2. Cette valeur se positionne comme étant le 6/7e niveau (ex-aequo) le plus bas observé depuis 1979 et le début des observations satellitaires. Là aussi, une petite amélioration est à noter vis à vis de 2017 et 2018, records en la matière.

Image d'illustration pour Banquise Arctique et Antarctique : atteinte des seuils annuels

Note importante : la notion de « superficie » des glaces correspond aux zones où l'océan est glacé à 15% minimum.

Image d'illustration pour Banquise Arctique et Antarctique : atteinte des seuils annuels