12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Bilan de la tempête Aurore sur la moitié nord de la France en nuit du 20 au 21 octobre 2021

jeudi 21 octobre 2021

La première tempête de la saison, baptisée Aurore, a touché la moitié nord de la France durant la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 octobre 2021. Elle a été plus violente que prévu avec des rafales ayant atteint 175 km/h sur la côte normande !

 

Un contexte propice à une dépression explosive

 

Contenu en eau précipitable de la masse d'air sur l'Atlantique du 15 au 19 octobre 2021 - via Scott Duncan

 

L'eau précipitable est la quantité totale de vapeur d'eau présente sur une parcelle d'air définie. Elle permet donc d'identifier les masses d'air très humides. L'animation ci-dessus met en évidence les masses d'air subtropicales situées sur la zone cyclonique du bassin atlantique. On constate le déplacement de ces masses d'air vers l'est du bassin, terminant leur course directement au dessus de la France au moment où naissait la dépression Aurore au large de nos côtes !

 

Les masses d'air qui concernaient l'ouest de l'Europe possédaient donc des racines subtropicales venant de la zone où se forment les phénomènes tropicaux atlantiques. Avec une telle provenance de masse d'air, on comprend pourquoi les températures ont atteint des niveaux anormalement élevés en début de semaine mais on note aussi la présence d'ingrédients très favorables au creusement d'une dépression très dynamique.

 

Situation à échelle continentale pour le mercredi 20 octobre 2021 en soirée - via ECMWF

 

Après avoir apporté un flux de sud à sud-ouest excessivement doux à chaud, l'anticyclone s'est affaissé en direction du bassin méditerranéen et de l'est de l'Europe, permettant aux basses pressions de l'Atlantique-nord de plonger directement vers les Îles Britanniques. Ces dernières sont associées à un décrochage d'air froid venu des hautes latitudes.

 

La rencontre entre l'air excessivement doux d'origine subtropicale et l'air très frais en embuscade sur les Îles Britanniques a contribué au creusement de la dépression Aurore au nord-ouest de la Bretagne le mercredi 20 octobre 2021 en après-midi. Cette tempête s'est ensuite rapidement intensifiée avec un cœur circulant en Manche puis sur le Benelux en cours de nuit du 20 au 21 octobre.

 

Vitesse du courant jet le mercredi 20 octobre 2021 à la mi-journée - via infoclimat.fr

 

Au delà des masses d'air, il faut aussi souligner qu'une branche très dynamique du courant jet (vents violents circulant à haute altitude) évoluait sur la zone de formation de la dépression Aurore ce mercredi 20 octobre 2021. En effet, le jet stream atteignait des vitesses de 200 à 250 km/h en Manche, créant un contexte favorable à une intensification rapide de la tempête.

 

En considérant l'origine subtropicale de la masse d'air, les contrastes thermiques liés à l'air froid en embuscade sur les Îles Britanniques et la présence d'un courant jet important, tous les ingrédients étaient donc réunis à la formation et à l'intensification rapide d'une dépression. Cela explique également pourquoi cette tempête Aurore a été mal appréhendée et que son intensité fut sous-estimée.

 

Vigilance officielle du mercredi 20 octobre 2021 à 16h et du jeudi 21 octobre 2021 à 06h - Météo France

 

La tempête Aurore devait apporter des rafales tempétueuses essentiellement sur les régions bordant la Manche. C'est pourquoi les services de Météo France avaient placé une partie de la Bretagne, de la Normandie et de la Picardie en vigilance orange mercredi 20 octobre 2021. Constatant le caractère plus virulent que prévu de cette tempête - notamment dans l'intérieur des terre - la vigilance a été étendue à l'Île-de-France et jusqu'aux Ardennes le jeudi 21 octobre 2021 à 06h.

 

 

Jusqu'à 175 km/h et des dégâts !

 

Rafales maximales de la tempête Aurore en nuit du mercredi 20 au jeudi 21 octobre 2021 - Météo Villes

 

C'est entre les littoraux de la Manche et le Grand-Est que les vents de la tempête Aurore ont été les plus violents. La rafale maximale de l'épisode est de 175 km/h à Fécamp sur le littoral de Seine-Maritime ! Dans le massif vosgien, la station du Markstein située à 1184 mètres d'altitude a enregistré 171 km/h ! Ces valeurs constituent des records pour un mois d'octobre. Un record absolu a même été battu à la station de la ville du Havre avec 150 km/h - du jamais vu depuis l'ouverture de la station en 1994 !

 

Dans le Grand-Est, les plus violentes rafales ont atteint 127 km/h à Villette (54), 112 km/h à Volmunster (57), 110 km/h à l'aéroport de Metz-Nancy-Lorraine (57), 107 km/h à Septsarges (55) ou encore 106 km/h à Épinal. Toutes ces valeurs sont des records pour un mois d'octobre. Strasbourg a également enregistré une rafale à 106 km/h.

 

En Île-de-France, Villacoublay (78) a battu son record mensuel avec 120 km/h, de même que Chevru avec 113 km/h ! À Paris, les vents ont atteint 109 km/h tandis que la station située au sommet de la Tour Eiffel a enregistré 153 km/h !

 

En Normandie, on a relevé 122 km/h à Rouen dans les terres ou encore 105 km/h à Caen. Sur les côtes, les vents ont atteint 137 km/h à Carteret (50) et 143 km/h à la Pointe du Roc de Granville (50) ! Sur le littoral breton, le vent a atteint 134 km/h à Saint-Cast-le-Guildo, 133 km/h à la Pointe du Raz (29) et 139 km/h à la Pointe Saint-Mathieu (29).

 

Dégâts après une tornade à Plozévet (Finistère) en fin d'après-midi du mercredi 20 octobre 2021 - photo Ouest France

 

À l'arrivée de la dépression, une ligne de fortes averses a balayé la Bretagne en fin d'après-midi du mercredi 20 octobre 2021. Celle-ci a notamment balayé le Finistère en produisant les premières violentes rafales de vent. Toutefois, c'est une tornade qui a été observée sur la commune de Plozévet peu après 17 heures, causant des dégâts considérables sur plusieurs quartiers. Une maison en construction s'est totalement effondrée. Le phénomène a parcouru environ 3 kilomètres entre Kerbinou et Menez-Kerguélen.

 

Branches tombées sur les voies de chemin de fer franciliens le matin du jeudi 21 octobre 2021 - via SNCF

 

Durant la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 octobre 2021, la tempête Aurore a engendré de nombreuses chutes d'arbres et de grosses branches sur le tiers nord de la France, lesquelles ont perturbé fortement la circulation ferroviaire. L'Île-de-France, la Normandie et la Champagne ont été les plus touchées avec une circulation parfois totalement coupée en matinée du jeudi 21 octobre 2021. La Lorraine, l'Alsace, les Hauts-de-France, la Bretagne et les Pays de la Loire ont également été concernées par ces perturbations.

 

Les services d'Enedis ont informé que 250.000 foyers avaient été privés d'électricité en fin de nuit du jeudi 21 octobre 2021, un chiffre conséquent qui témoigne de l'ampleur de la tempête. À la mi-journée, 120.000 foyers étaient toujours privés de courant, dont 40.000 rien qu'en Normandie - région la plus durement touchée.

 

Arbre arraché par la tempête Aurore à Rouen (76) le matin du jeudi 21 octobre 2021 - via Paris-Normandie

 

La Normandie fut sans doute la région la plus durement affectée par la tempête Aurore avec des rafales ayant atteint 175 km/h à Fécamp ou 150 km/h au Havre ! Dans les terres, de très nombreuses chutes d'arbres ont été observées, comme à Rouen où certaines rues ont été bloquées durant la matinée du jeudi 21 octobre 2021. La station de la ville a enregistré une rafale à 122 km/h durant la nuit !

 

Arbre couché par la tempête Aurore dans le centre de Paris le matin du jeudi 21 octobre 2021 - photo Maître Nagli

 

L'Île-de-France a également été très touchée par cette tempête et la capitale n'a pas été épargnée. Les vents ont atteint 109 km/h à la station du parc Montsouris, causant de nombreuses chutes de branches et d'arbres. Selon un décompte effectué en matinée du jeudi 21 octobre 2021, une quarantaine d'arbres ont été arrachés rien que dans le centre de Paris. Ci-dessus, l'avenue Mozart dans le 16ème arrondissement s'est retrouvée bloquée par un arbre qui a écrasé un véhicule stationné dans sa chute.

 

Grosse branche encastrée dans un véhicule dans l'Oise suite à la tempête Aurore - via SDIS60

 

Dans le département de l'Oise, un automobiliste s'est fait une grosse frayeur tôt en matinée du jeudi 21 octobre 2021. Alors qu'il circulait sous les violentes rafales, le vent a arraché une branche imposante qui est venue s'encastrer sur l'avant du véhicule. Fort heureusement, le conducteur n'a pas été touché et s'en est sorti indemne. Un drame évité de justesse...

 

Arbre tombé sur un car scolaire vide à Seebach (Bas-Rhin) le matin du jeudi 21 octobre 2021 - photo DNA

 

Aurore a terminé sa course près des frontières allemandes en matinée du jeudi 21 octobre 2021. Le Grand-Est a été balayé par de violentes rafales qui n'ont pas épargné l'Alsace où des chutes d'arbres ont été observées. À Seebach dans le Bas-Rhin, un imposant arbre a chuté sur un car scolaire qui était stationné. Le véhicule a été fortement endommagé. Fort heureusement, il était vide.

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don