Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

mardi 30 juillet 2013

Après une fin de Printemps et un mois de juin calamiteux, les conditions météo changent radicalement en ce mois de juillet (à partir du 6) avec le retour de fortes chaleurs entrecoupés d'intenses vagues orageuses. Des conditions météo très largement estivales (et parfois pénibles à supporter en ville où les températures minimales restaient élevées les nuits, autour de 20°C) liées au retour de l'anticyclone des Açores qui remonte vers les Îles Britanniques en passant par la France, le tout accompagné d'un flux de sud d'origine subsaharienne persistant.

- Tout d'abord un bref retour sur les conditions atmosphériques qui ont présidé à ce temps très chaud et orageux :

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 ! Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !
Des hautes pressions généralisées à tout le pays et un vent de sud ont apporté des conditions météo exceptionnellement chaudes... ...ce qui n'a pas empêché plusieurs vagues orageuses dévastatrices de balayer la France

 

- 2 illustrations complémentaires témoignent de ces conditions météo estivales :

 1/ d'une part, des températures maximales très élevées :

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !
Températures maximales relevées le 22 juillet dernier, les 30°C sont dépassés sur les 4/5ièmes du pays, 35°C à Paris

 

2/ Et d'autre part des orages parfois très violents :

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

Violents orages du 25 au 29  juillet dernier : 683.250 éclairs et impacts de foudre comptabilisés

 

 

- Après cet aperçu de la situation générale, un rapide tour d'horizon en quelques photos de ce mois de juillet extrêmement riche en violents orages

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

Violent orage de grêle du 10 juillet dans la région d'Argelès-Gazost (Hautes-Pyrénées)

 

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

Violent orage dans l'Isère et la région grenobloise le 10 juillet

 

 

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

La ville de Laval (Mayenne) frappé par des orages et des inondations le 21 juillet

 

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

Le centre-ville de Bordeaux inondé dans la nuit du 27 au 28 juillet : il est tombé l'équivalent d'1 mois de pluie en 2 heures !

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

Rafales de vent  tempétueuses le 27 juillet à Angoulême (Charente), nombreux arbres déracinés

 

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

La ville de Caen (Calvados) touchée par des inondations le 22 juillet (40 mm de pluies relevés en 2 heures)

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

Violent orage sur Paris le 27 juillet au matin : 20 mm de pluies en 1 heure

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

Superbe arcus au passage d'un violent orage à l'Avsene-sur-Herpe (Nord) le 27 juillet

 

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

Impact de foudre dans l'Esteron (Alpes-Maritimes) lors des violents orages du 28 juillet

 

 

Concernant  les températures, elles ont été largement excédentaires sur tout le territoire, surtout dans l'Ouest et le Sud-ouest (anomalie positive de +3,5°C en Gironde ou à Rennes). Près des côtes de la Manche, on retrouve des températures plus modérées (+1,5°C d'excédent) en raison d'un vent de nord-est insistant les 15 premiers jours du mois. On retrouve à peu près le même écart à la normale le long des rivages de la Méditerranée où la brise de mer a tempéré la forte chaleur qui a sévi tout au long du mois plus à l'intérieur des terres.  Les journées des 21, 22, 27 et 28 juillet ont été globalement les plus chaudes du mois avec des valeurs qui ont dépassé les 32 à 35°C sur la plus grande partie du pays avec une pointe à 41,2°C mesurée à Sartène en Corse le 28 juillet, 39,3°C à Carpentras le 27 juillet, 38,8°C à Colmar (27 juillet) et 35°C à Paris le 22 juillet. A Paris, justement, les températures ont dépassé en juillet 11 jours les 30°C (dont 7 consécutifs). A Bordeaux, 22 jours ont dépassé ce seuil de fortes chaleurs dont 18 consécutifs (le record d'août 2003 a été battu !).

Cette vague de chaleur, qui a duré du 15 au 27 juillet, n'a certe pas été excessive (pas de record de chaleur absolus mesurés) mais a été l'une des plus longues depuis 1950.

 

Différences de températures par rapport à la normale

(en moyenne sur l'ensemble du mois)

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

 

 

Villes Nombre de jours avec température égale ou supérieure à 30°C Ecarts à la normale (en jours)
Nîmes 29 0
Marignane 28 0
Toulouse 23 +12
Bordeaux 22 +15
Paris 11 +7
Nantes 12 +8
Rennes 9 +6
Metz 8 +3
Strasbourg 4 +1
Lille 3 +1

 

Les précipitations ont été globalement excédentaires (en terme de quantités d'eau recueillies au niveau du sol) alors que le nombre de jours de pluies a été dans la moyenne ou en dessous. Cela s'explique par le fait que ces pluies se sont souvent produites sous forme de très violents orages généralisés sur de brèves périodes. Ainsi, sur les principales vagues orageuses des 10, 18, 21 et 22 juillet et celle du 27 et du 28 juillet, ces 6 journées ont permis à elles seules de parvenir à un bilan pluviométrique excédentaire (et plus précisément les 27 et 28 juillet où il est tombé par endroit en 48 heures l'équivalent d'un mois de pluies comme à Bordeaux, Poitiers, Angoulême, Niort, Dijon, Langres, Roanne, Besançon, Lyon, Grenoble, Montélimar, Orange, Marseille ou Nice). Sous les orages, de nombreuses inondations se sont produites : les villes de Caen, Laval, Bordeaux ont vu leur centre-ville envahis par les eaux.

Ces orages se sont aussi accompagnés d'une intense activité électrique : ainsi la journée du 27 juillet a été la plus orageuse de l'année avec 284.163 éclairs et impacts de foudre. Ce mois de juillet 2013 est d'ailleurs exceptionnellement orageux puisqu'on dénombre près d'1 million de flahs (impacts de foudre et éclairs) sur la France.

Chutes de grêle et bourrasques de vents ont également fait parler d'elles avec des rafales qui ont atteint sous les orages les plus violents des 26, 27 et 28 juillet 152 km/h à Vinon-sur-Verdon (83), 139 km/h à Sospens (06), 130 km/h à Poitiers (86)... et même une rafale mesurée à 165 km/h à Pauillac (33). Des vents responsables de centaines de milliers de coupures de courant et de nombreux retards et perturbations sur le réseau SNCF liés aux arbres déracinés et  tombés sur les lignes électriques et les voies ferrées ; vents également responsables de nombreuses noyades en bord de mer (7 victimes dans l'Hérault le week-end dernier avec une mer par moment démontée en raison d'un vent de Sud virulent).

A noter quelques exceptions dans cette analyse : les régions étirées du pays basque à la Lorraine en passant par le Limousin, la région Centre et l'Île-de-France ont connu un déficite pluviométrique important car les orages ont souvent évité cet axe. Cas encore plus extrême avec la plaine d'Alsace abritée par les Vosges qui a connu une sécheresse (un déficit qui atteint  80 % sur Strasbourg avec seulement 10 mm de pluies mesurés sur l'ensemble du mois de juillet).

 

Différences des précipitations par rapport à la normale (en moyenne sur l'ensemble du mois)

(NOTA : 100 % = dans la moyenne)

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

 

 

Et pourtant malgré tous ces orages localement dévastateurs, l'ensoleillement s'est montré excédentaire partout ; à titre d'exemple, à Colmar, du 1er au 15 juillet, on enregistre davantage d'heures d'ensoleillement (184 h) que durant toute la période janvier, février, mars 2013... Ensoleillement seulement terni en début de mois par des nuages bas côtiers assez abondants près des côtes de la Manche.

D'une manière plus générale, ce mois de juillet fut exceptionnellement ensoleillé ; il se classe devant juillet 2006 qui fut déjà très ensoleillé.

 

Ecart de l'ensoleillement à la normale

 

Image d'illustration pour BILAN JUILLET 2013 : le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 !

 

 

Récapituatif des valeurs extrêmes en juillet 2013

 

Température maximale

41,2°C à Sartène (Corse) le 28 juillet

Température minimale en plaine

6,1°C au Puy (Haute-Loire) le 1er juillet

Pluie maxi sur 24 heures 

Pluies sur un mois

164 mm à Miribel-les-Echelles  (Isère) le 28 juillet
 

218,8 mm à Miribel-les-Echelles (Isère)

Rafale de vent maxi

165 km/h à Pauillac (Gironde) le 27 juillet

 

 

 

Conclusion : ce mois de juillet 2013 peut être qualifié d'historique pour au moins 2 raisons ; tout d'abord, cela faisait 7 ans, depuis juillet 2006, qu'une vague de chaleur (du 15 au 27 juillet) n'avait pas concerné l'ensemble de la France aussi longtemps (le Sud-ouest surtout alors que le Nord-est est un peu resté à l'écart des plus fortes températures) ; ensuite les orages ont été particulièrement violents, destructeurs, parfois même meurtriers et surtout généralisés ; de fait le bilan pluviométrique se révèle dans l'ensemble excédentaire pratiquement partout du fait des orages avec un ensoleillement lui aussi tout aussi excédentaire !

Par certains aspects, le printemps dernier et ce mois de juillet rappellent l'année 1983 qui s'était également caractérisée par un printemps très maussade suivi d'un mois de juillet caniculaire et très orageux...

En terme de chaleur et à l'échelle du territoire, ce mois de juillet se situe dans le top 3 des mois de juillet les plus chauds enregistrés depuis 1950, après juillet 1983 et celui de 2006. Dans le Sud-ouest, il s'agit même du mois de juillet le plus chaud depuis ces 50 dernières années.

 

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don