12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Canicule historique sur le nord-ouest de l'Amérique cette fin juin 2021 : 49,6°C au Canada !

mardi 29 juin 2021

Une vague de chaleur d'ampleur exceptionnelle touche le nord-ouest du continent américain en cette fin juin 2021. Les températures atteignent des niveaux historiques, faisant tomber tous les records sur l'ouest du Canada et le nord-ouest des États-Unis !

 

Un puissant bloc omega

 

Illustration du bloc omega sur le nord-ouest de l'Amérique en cette fin juin 2021 - via CBSN

 

L'origine de la vague de chaleur exceptionnelle qui touche le nord-ouest de l'Amérique est un bloc omega. Il s'agit d'une situation météo dite de "blocage" au cours de laquelle un anticyclone se positionne sur une vaste région et fait du sur-place pendant que deux zones dépressionnaires (souvent isolées de la circulation générale) sont présentes sur ses flancs sud-ouest et sud-est.

 

Le jet stream subit alors une forte ondulation en s'incurvant vers les hautes latitudes sur l'ouest du continent nord-américain puis en replongeant vers le sud sur le centre et l'est du continent. La circulation du jet stream s'apparente à la forme de la lettre grec omega (Ω), d'où le nom de ce blocage. Sous ce dôme de très hauts géopotentiels (zones en rouge foncé / violet sur la carte ci-dessus), l'air chaud d'origine tropicale s'accumule dans des proportions impressionnantes.

 

 

Animation des masses d'air sur le nord de l'Amérique du 28 juin au 4 juillet 2021 - via wxcharts.com

 

Ce blocage omega permet à l'air bouillant d'origine tropicale de remonter continuellement sur l'ouest du continent nord-américain tout en étant propulsé vers des latitudes plus qu'inhabituelles. Pourtant ce type de blocage n'est pas rare, même si sa position très septentrionale et sa puissance sortent de l'ordinaire. Le réchauffement climatique participe indéniablement à rendre des situations très chaudes encore plus pénibles.

 

Comme on le constate sur l'animation ci-dessus, des masses d'air bouillantes s'étendent jusqu'au nord du Canada. Le seuil des 20°C à 850 hPa (vers 1500m d'altitude) est dépassé au nord du 60ème parallèle, s'approchant même du cercle arctique (latitude de 66°N), des niveaux tout simplement remarquables !

 

Masses d'air à 850 hPa sur le sud-ouest du Canada le mercredi 30 juin 2021 - via wxcharts.com

 

Un peu plus au sud, c'est une véritable fournaise qui englobe tout le sud-ouest du Canada ! En altitude, les températures vers 850 hPa (vers 1500m) s'élèvent entre 30 et 36°C sur de vastes zones en Colombie Britannique et en Alberta, des niveaux qui se situent plus de 20°C au dessus des normales de ces régions. On parle véritablement de masse d'air suffocantes, jamais observées jusqu'alors !

 

 

49,6°C au Canada : du jamais vu !

 

Animation des températures sur le nord-ouest de l'Amérique du 27 au 30 juin 2021 - via Scott Duncan

 

L'animation ci-dessus permet de mesurer l'ampleur de cette vague de chaleur touchant le nord-ouest de l'Amérique. Les zones apparaissant en gris sont des régions où les valeurs grimpent généralement entre 40 et 45°C durant les après-midi avec des pointes allant jusqu'à 49°C par endroits ! Aux États-Unis, l'Oregon et l'État de Washington sont particulièrement concernés. Au Canada, la province de la Colombie-Britannique est la plus exposée mais l'Alberta suit de près.

 

Anomalie de températures au sol le lundi 28 juin 2021 - via tropicaltidbits.com

 

La carte ci-dessus est particulièrement parlante puisqu'elle montre l'ampleur historique des anomalies thermique qui touchent les régions que nous venons d'évoquer. Au sol, les températures se situent 15 à 25 degrés au dessus des normales saisonnières ! Cela veut dire qu'il fait parfois plus de 40°C sur des régions où la normale tourne autour de 20°C... De quoi déboussoler les habitants !

 

Températures maximales du lundi 28 juin 2021 sur l'ouest du Canada - via @robsobs sur Twitter

 

En ce début de semaine, l'ouest du Canada a pulvérisé de très nombreux records de chaleur ! Si le sud de la Colombie-Britannique a enregistré les valeurs les plus exceptionnelles, des records sont tombés jusque dans les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon. Dans l'Alberta, on a relevé 38,4°C à Grande Prairie (ville située à une latitude semblable à Copenhague au Danemark) alors que l'ancien record absolu s'élevait à 35,6°C en 2006 !

 

Chaleur record dans le sud de la Colombie-Britannique le lundi 28 juin 2021 - via @robsobs sur Twitter

 

C'est le sud de la Colombie-Britannique qui s'avère être la zone la plus anormalement chaude. Ce lundi 28 juin 2021, la ville de Lytton au nord-est de Vancouver a enregistré une température maximale de 47,9°C - pulvérisant l'ancien record absolu de chaleur pour le Canada ! Jusqu'à cette année 2021, jamais le Canada n'avait enregistré une valeur supérieure à 45°C (relevée en 1937) ! Cette même station avait déjà enregistré 46,6°C la veille, dimanche 27 juin 2021.

 

Températures maximales du lundi 28 juin 2021 dans l'Oregon et Washington - via The Weather Channel

 

Côté américain, les états de l'Oregon et de Washington subissent tout autant les effets néfastes de cette canicule historique, voyant tomber de nombreux records. Le thermomètre est grimpé entre 40 et 45°C dans la région de Seattle le lundi 28 juin 2021, alors que la normale sur cette ville au climat océanique est plutôt de 22 à 23°C à la fin juin et que les 40°C n'y avaient jamais été atteint auparavant !

 

Températures maximales du mardi 29 juin 2021 sur l'ouest du Canada - via @Pat_wx sur Twitter

 

Record historique de chaleur battu 3 jours de suite à Lytton au Canada - Météo Villes

 

La chaleur est encore montée d'un cran en journée du mardi 29 juin 2021 sur l'ouest du Canada, atteignant des niveaux sidérants ! Ainsi, après avoir enregistré 46,6°C le 27 juin puis 47,9°C le 28 juin, la station de Lytton a mesuré 49,6°C le 29 juin 2021, pulvérisant une nouvelle fois le record canadien ! Avant cette année 2021, jamais le Canada n'avait dépassé les 45°C. Le record a donc été battu de 4,6°C et la station n'était qu'à 4 petits dixièmes d'atteindre la barre fatidique des 50 degrés Celsius !

 

 

Chaleur aux conséquences dramatiques

 

Centre de rafraîchissement en Colombie-Britannique (Canada) cette fin juin 2021 - photo AFP

 

Sur ces régions, les habitations sont mal équipées pour faire face à un épisode de chaleur écrasante. Par conséquent, plusieurs villes ont ouvert ces dernières heures des "centres de rafraîchissement", le plus souvent des gymnases climatisés dans lesquels les habitants peuvent venir se reposer au frais le temps de quelques heures ou pour y passer une nuit récupératrice, car les organismes souffrent...

 

Ours cherchant la fraîcheur dans une piscine près de Vancouver le 28 juin 2021 - vidéo Lyle Jeffrey

 

Dans la région de Vancouver, les animaux sont également les premières victimes de cet épisode historique de canicule, à tels point que des ours ont eu la bonne idée de s'introduire dans un jardin afin de trouver de la fraîcheur dans une piscine. Une scène qui peut prêter à sourire mais qui témoigne de la difficulté pour la faune de s'adapter à des températures aussi anormales.

 

Violent incendie ("Lava Fire") dans le nord de la Californie le 28 juin 2021 - photo CBS

 

En Californie, également touchée par cette vague de chaleur majeure, les températures anormalement élevées favorisent l'activation d'un puissant incendie, nommé "Lava Fire". Évolution dans le nord de l'état californien, sa superficie avait dépassé les 2.000 hectares en journée du lundi 28 juin 2021 et les flammes continuent de s'étendre, bien aidées par un vent sec et bouillant !

 

Chaussée déformée par la chaleur à Portland (Oregon - USA) le 28 juin 2021 - photo Maury Brown

 

La forte demande en électricité liée à l'utilisation massive de la climatisation fait craindre des pannes. Par endroits, des câbles électriques fondent ou prennent feu. Même le goudron de certaines autoroutes devient malléable et la chaussée se déforme. Certains ponts sont également arrosés plusieurs fois par jour pour éviter une trop grande déformation et un risque d'effondrement...

 

Animation des masses d'air sur le nord de l'Amérique du 30 juin au 11 juillet 2021 - via wxcharts.com

 

Les autorités redoutent des conséquences de plus en plus dramatiques, d'autant que les prévisions pour la première décade de juillet 2021 sont dramatiques sur tout l'ouest des États-Unis où l'épisode caniculaire devrait se prolonger avec des intensités remarquables. Même si les températures devraient fléchir quelque peu, elles resteront très élevées également sur le sud-ouest du Canada qui n'est pas près de retrouver la fraîcheur (en dehors des zones bordant le Pacifique).

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don