12 résultats
Chargement

Décembre 2003 : inondations et crue historique du Rhône

samedi 3 décembre 2016

Il y a 13 ans, la basse vallée du Rhône vivait les inondations les plus importantes de ces derniers décennies occasionant une catastrophe sans précédent de part la superficie particulièrement importante des territoires impactés.

Ces inondations ont eu plusieurs causes s'étant accumulés dans la durée :

→ Une saturation totale des sols en eau. Lors de l'automne, entre les mois de septembre, octobre et novembre, 16 épisodes pluvieux ayant déversé plus de 100mm en l'espace de 24h ont été observés sur le bassin versant du Rhône ainsi qu'en Languedoc-Roussillon (12 épisodes sur le Gard, 9 sur l'Hérault). Cet automne 2003 est alors le plus humide dans ces régions de ces 50 dernières années. Béziers a par ailleurs été innondée le 13 octobre, puis Perpignan le 17 octobre, ainsi que Narbonne les 15 et 16 novembre suite à ces divers et nombreux épisodes pluvieux intenses). Sur ces 3 mois d'automne, on relève plus de 300mm sur la quasi-totalité du quart Sud-Est du pays. Des cumuls supérieurs à 400mm sont observés sur les 2/3 du Gard et de l'Ardèche, mais aussi entre les Alpes de Haute-Provence, les Hautes-Alpes et la Drome (plus de 1000mm sur les Cévennes), participant à alimenter conjointement le débit du Rhône à la fois par ses affluants Alpin, et ses affluents du Massif-Central.

Image d'illustration pour Décembre 2003 : inondations et crue historique du Rhône

Image d'illustration pour Décembre 2003 : inondations et crue historique du Rhône

 

 

→ Puis viens un épisode pluvieux remarquable entre le 29 novembre et le 3 décembre 2003. Les pluies sont abondantes notamment sur les Bouches-du-Rhône le 1er décembre, impactant fortement Marseille avec jusqu'à 200mm en l'espace d'une journée (certains quartiers seront sous les eaux, causant la mort de 2 personnes). L'Hérault sera à son tour touché le 3 décembre, n'épargnant pas Montpellier avec 167mm en quelques heures en centre-ville.

Mais globalement, c'est tout l'ensemble du Sud-Est qui est touché, finissant par faire déborder de nombreux cours d'eau, et notamment le Rhône. Le 4 décembre, le Rhône gonfle et atteint des niveaux exceptionnels et rarement observés jusqu'alors notamment à Beaucaire (11500m3/s). Toutes les communes bordant le Rhône à partir du Gard, sans exception, sont touchées par des débordements dommageables dont Avignon et Arles entre autres. Certaines communes comme Saint-Gilles (Gard) sont fortement impactées, suite à des ruptures dans les digues de protection.

Image d'illustration pour Décembre 2003 : inondations et crue historique du RhôneImage d'illustration pour Décembre 2003 : inondations et crue historique du Rhône

Inondations dans les rues de Arles (Bouches-du-Rhône)

 

Image d'illustration pour Décembre 2003 : inondations et crue historique du RhôneImage d'illustration pour Décembre 2003 : inondations et crue historique du Rhône

Image d'illustration pour Décembre 2003 : inondations et crue historique du RhôneImage d'illustration pour Décembre 2003 : inondations et crue historique du Rhône

Territoires inondés en basse vallée du Rhône entre Bellegarde et Saint-Gilles (Gard)

 

Image d'illustration pour Décembre 2003 : inondations et crue historique du RhôneImage d'illustration pour Décembre 2003 : inondations et crue historique du Rhône

Les rues de Bellegarde et Saint-Gilles (Gard) impraticables

Plus au nord, beaucoup d’inondations se produisent aussi sur Saint-Etienne, Valence, ainsi que sur les monts du Lyonnais. Les dégâts les plus spectaculaires sont dus au Gier, rivière qui assure le couloir de communication entre Lyon et Saint-Etienne : l’autoroute et le chemin de fer sont alors coupés par des glissements de terrain emportés par la rivière en crue.

 

Au total, 7 morts sont à déplorer suite à l'ensemble de cet épisode. Les dégâts sont quant à eux énormes, d'autant plus que cette inondation à concerné un territoire d'une superficie considérable, étalée sur plus d'une vingtaine de départements ! En 3 jours, il est tombé sur le bassin versant du Rhône plus de 100mm sur une superficie de plus de 28 000km2, soit une étendue aussi grande que la Bretagne. Ceci est l'équivalent d'un volume d'eau de près de 5 milliards de m3 : à titre de comparaison, la capacité du barrage de Serre-Ponçon sur la Durance (Hautes-Alpes), le plus grand barrage d’Europe, est d’environ 1,3 milliards de m3.

1346 communes ont été classés en zone de catastrophe naturelle. Sur les 24 départements concernés, les dommages ont été estimés à plus d'un milliard d'euros, dont 435 millions pour le seul département des Bouches-du-Rhône, et 300 millions pour celui du Gard.

Source des clichés : mémoiredescatastrophes.org

Image d'illustration pour Décembre 2003 : inondations et crue historique du Rhône

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don