12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Fortes inversions de température

mardi 3 décembre 2013

Les fortes inversions de températures pressenties (notre article) étaient observées au lever du jour du mardi 3. Les différents radiosondages réalisés sur le pays témoignaient tous du phénomène, que ce soit à Bordeaux, Trappes, Brest ou Nîmes. 

Image d'illustration pour Fortes inversions de température Image d'illustration pour Fortes inversions de température
Image d'illustration pour Fortes inversions de température Image d'illustration pour Fortes inversions de température

Sur ces figures fournies par Météocentre, la courbe rouge témoigne de la température relevée par la radiosonde au fil de l'élévation verticale du ballon. Vous constatez, dans tous les cas, que cette température augmentait fortement après quelques centaines de mètres, à plus de 10°C à Trappes ou Nîmes. D'ailleurs, mardi 3 à 8 h, à Paris, il faisait plus doux au sommet de la Tour Eiffel (4°C) qu'en contrebas au Parc Montsouris (2°C) ou, en secteur moins urbanisé, à Longchamp (-3°C).

C'est évidemment près des massifs montagneux que ces inversions de températures étaient les plus ressenties. Les pentes et les sommets épousaient la douce masse d'air tandis que les plateaux, les vallées et les plaines restaient influencées par le froid rayonnement terrestre hivernal. 

Un exemple en Isère avec 4 stations distantes d'à peine 30 km à vol d'oiseau : 

Image d'illustration pour Fortes inversions de température

D'autres exemples toujours à la même heure : on observait la même température au sommet du Pic du Midi (2880 m dans les Pyrénées) qu'à... Biarritz, à savoir -2°C. Dans le Massif Central, il faisait +7°C à Graix dans le Pilat (1167 m) mais -4°C en contrebas à St Etienne.

Conséquence fâcheuse de ces inversions : les polluants peinaient à s'évacuer et la qualité de l'air était nettement dégradée près des grandes agglomérations.